La bourse ferme dans 5 h 12 min
  • CAC 40

    7 055,73
    -41,48 (-0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 138,45
    -39,56 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0036 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 945,70
    +0,10 (+0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    21 330,43
    -260,05 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,73
    +8,72 (+1,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,76
    +0,08 (+0,10 %)
     
  • DAX

    15 041,98
    -108,05 (-0,71 %)
     
  • FTSE 100

    7 760,98
    -4,17 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2404
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Affaire Sofiane Bennacer : le producteur des « Amandiers » sort du silence

Sofiane Bennacer est poursuivi par la justice pour des faits de viols sur plusieurs de ses ex-compagnes.  - Credit:YOHAN BONNET / AFP
Sofiane Bennacer est poursuivi par la justice pour des faits de viols sur plusieurs de ses ex-compagnes. - Credit:YOHAN BONNET / AFP

Patrick Sobelman, l'un des deux producteurs du film Les Amandiers dont l'un des acteurs principaux Sofiane Bennacer est mis en examen pour des faits de viols et violences, a assuré vendredi 25 novembre que la production ne savait rien de ces faits avant de l'engager. « À aucun moment, la production ne savait avant de l'engager, et à aucun moment, la production n'a orchestré la moindre omerta pour faire en sorte que rien ne sorte de cette histoire », a assuré le producteur à France Inter.

« Il était absolument impossible d'arrêter le tournage et de virer Sofiane pour une raison très simple. Nous n'avions aucune base juridique pour faire ça », a-t-il poursuivi. Que s'est-il passé sur le tournage du film ? Selon le journal Libération, qui explique dans son édition de vendredi avoir interrogé une trentaine de personnes, dont une quinzaine de professionnels sur le tournage, celui-ci s'est déroulé dans un climat « d'omerta ».

Des accusations battues en brèche par le producteur. « Nous avons obéi aux règles que nous impose le CNC de nommer des référents pour toutes les questions qui ont trait au harcèlement en général. On était sur le plateau tous les jours. Il ne s'est rien passé de répréhensible pendant tout le tournage du film. » « Il peut y avoir eu une ambiance compliquée pour certains parce qu'ils se retrouvaient dans une situation qu'ils n'avaient pas voulue et ça jetait comme ça un doute, une ombre et depuis, nous avons appris sa mise en examen, il y a un m [...] Lire la suite