La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0871
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 188,19
    +63,14 (+0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    522,42
    +3,63 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     

Activité partielle de longue durée : conditions et indemnisation

Fauxels/Pexels

L’activité partielle de longue durée est un dispositif mis en place pour aider les entreprises à préserver les emplois face à l’impact de la crise sanitaire. L’APLD permet à une entreprise, victime d’une réduction durable de son activité professionnelle, de réduire les horaires de travail de ses salariés tout en bénéficiant d’une allocation pour les heures non travaillées en contrepartie de certains engagements. La réduction des horaires de travail d’un salarié ne doit pas dépasser 40 % de l’horaire légal par salarié tout au long de la durée de l’accord.

Pour sa mise en place, l’activité partielle de longue durée nécessite la signature d’un accord collectif. La durée de cette mise en place ne peut excéder 24 mois consécutifs ou non sur une période de 36 mois consécutifs. Ce dispositif s’adresse à toutes les entreprises situées en France et victimes d’une réduction durable d’activité quelle que soit sa taille ou son secteur d’activité.

Un employeur peut percevoir pour ses salariés une allocation d'activité partielle dans la limite de :

La mise en place de l’APLD nécessite :

L’accord doit être déposé par voie dématérialisée sur la plateforme TéléAccords. La Dreets dispose d’un délai de 15 jours pour valider ou non l’accord.

La Dreets accorde le bénéfice de l’APLD pour une durée de 6 mois renouvelable, dans la limite de 24 mois, consécutifs ou non, sur une période de 36 mois consécutifs. L’activité partielle de longue durée prend effet à compter du 1er jour du mois de la demande de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aide à l'embauche d'alternants : bonne nouvelle pour les apprentis... et les entreprises
Emploi : de nombreuses opportunités à saisir début 2023
Assurance chômage : l’Unédic alerte sur les (nombreux) risques de la nouvelle réforme
Les radiations de chômeurs ont explosé avec les contrôles de Pôle emploi
Que faire si... on me demande de coopter une de mes relations ?