La bourse ferme dans 5 h 14 min
  • CAC 40

    7 111,22
    -82,94 (-1,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 248,62
    -50,99 (-1,19 %)
     
  • Dow Jones

    34 715,39
    -313,26 (-0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1338
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    1 834,30
    -8,30 (-0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    34 322,62
    -3 168,92 (-8,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    919,51
    -75,76 (-7,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,23
    -1,32 (-1,54 %)
     
  • DAX

    15 681,04
    -231,29 (-1,45 %)
     
  • FTSE 100

    7 528,50
    -56,51 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    14 154,02
    -186,23 (-1,30 %)
     
  • S&P 500

    4 482,73
    -50,03 (-1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3562
    -0,0038 (-0,28 %)
     

Accident de TER à Ciboure: une plainte contre X pour "homicides involontaires" après la mort de trois migrants

·2 min de lecture
Des policiers près de la gare de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure où trois personnes sont mortes percutées par un train, le 12 octobre 2021 - Franck LAHARRAGUE                    © 2019 AFP
Des policiers près de la gare de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure où trois personnes sont mortes percutées par un train, le 12 octobre 2021 - Franck LAHARRAGUE © 2019 AFP

Une plainte contre X pour "homicides involontaires" et "blessures involontaires" a été déposée, lundi 6 décembre devant le parquet de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), après la mort de trois migrants percutés par un TER, lundi 12 octobre, alors qu'ils dormaient sur les voies SNCF.

Représentant les familles de deux migrants décédés et de celui qui a été lourdement blessé dans l'incident, l'avocat Gabriel Lassort a déposé une plainte pour "homicides involontaires", "blessures involontaires", "mise en danger de la vie d'autrui" et "administrations de substances nuisibles".

Toujours hospitalisé au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne, le migrant qui a survécu au drame est encore aujourd'hui dans un état de santé très précaire. Il risque toujours une amputation des membres inférieurs.

"C'est un miraculé. C'est comme s'il sortait d'une zone de guerre", confie son avocat, qui entend aussi faire une demande de titre de séjour provisoire, le temps nécessaire aux soins qu'il nécessite.

"Il se demande s'ils n'ont pas été empoisonnés"

Interrogée par BFMTV depuis trois semaines, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques n'a pas souhaité répondre aux questions sur la situation administrative de ce jeune migrant algérien qui était rentré en France le 12 octobre, via la frontière espagnole.

Lors de ces premières auditions, le migrant a réfuté l'idée que lui et ses compagnons de route se soient endormis volontairement sur les rails de la voie SNCF. "Pour lui, c'est impossible, confie Gabriel Lassort. Il se demande s'ils n'ont pas été empoisonnés." L'avocat souhaite que des investigations soient lancées afin de vérifier si un cinquième migrant ne leur a pas donné un somnifère dans une bouteille d'eau, ce qui aurait pu conduire au drame. C'est pour cela que la plainte porte également sur des faits "d'administrations de substances nuisibles". Présent sur les lieux de l'accident, un cinquième migrant avait pris la fuite avant l'arrivée des secours. Il avait été arrêté peu après dans les rues de Bayonne avant d'être relâché.

876450610001_6276698842001

Contacté par BFMTV, le procureur de la République de Bayonne, Jérôme Charrier, n'était pas disponible dans l'immédiat pour réagir au dépôt de cette plainte et indiquer les suites qu'il souhaite y donner.

La voie de chemin de fer remontant le long de la côte basque est le théâtre de nombreux incidents impliquants des migrants ces dernières semaines. Ceux-ci empruntent cette voie à pied pour, disent-ils, échapper aux contrôles de police. Le 19 novembre, un migrant a été légèrement blessé en étant soufflé par le passage d'un TER alors qu'il longeait la voie.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles