La bourse ferme dans 2 h 37 min
  • CAC 40

    6 749,26
    -17,25 (-0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 215,84
    -8,13 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1624
    +0,0022 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 794,50
    +1,10 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    50 754,38
    -3 486,61 (-6,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 418,54
    -86,61 (-5,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,58
    -1,07 (-1,26 %)
     
  • DAX

    15 696,87
    -60,19 (-0,38 %)
     
  • FTSE 100

    7 265,43
    -12,19 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 628,74
    -409,53 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,3741
    -0,0023 (-0,16 %)
     

AB Science annonce aujourd’hui ses résultats financiers semestriels au 30 juin 2021 et présente un point sur ses activités

·15 min de lecture

COMMUNIQUE DE PRESSE

AB SCIENCE PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS AU PREMIER SEMESTRE 2021 ET LES EVENEMENTS CLEFS DE LA PERIODE

  • Situation financière

    • Déficit opérationnel de 6,0 millions d’euros, soit une réduction des dépenses de 12,4% par rapport à 2020

    • Visibilité financière importante, avec une situation de trésorerie de 17.7 millions d’euros au 30 juin 2021, à laquelle s’ajoute 3,3 millions d’euros de Crédit Impôt Recherche 2020 à recevoir de l’administration fiscale et avec des engagements hors bilan reçus s’élevant à 90 millions d’euros

  • Développement clinique

    • Reprise progressive des études cliniques du masitinib

    • Lancement d’un programme de traitement antiviral dans la Covid-19

    • Publication de données de survie à long-terme dans la sclérose latérale amyotrophique

    • Lancement d’une nouvelle molécule propriétaire (AB8939) en clinique avec l’initiation d’une étude de phase I/II dans la leucémie myéloïde aiguë

    • Résultats positifs d’une étude de phase 2B/3 du masitinib dans le cancer de la prostate

Paris, 30 septembre 2021, 19h

AB Science SA (Euronext - FR0010557264 - AB) annonce aujourd’hui ses résultats financiers semestriels au 30 juin 2021 et présente un point sur ses activités.

ELEMENTS CLES DE LA SITUATION FINANCIERE AU 30 JUIN 2021

Baisse du déficit opérationnel

Le déficit opérationnel au 30 juin 2021 s’établit à 6 040 K€, contre 6 895 K€ au 30 juin 2020, soit une baisse du déficit opérationnel de 855 K€ (12,4%). Cette baisse s’explique essentiellement par la baisse de frais de recherche et développement durant la période.

Renforcement de la trésorerie et de la visibilité financière

Le total de la trésorerie et des actifs financiers courants s’élève à 17 646 K€ au 30 juin 2021. Ce montant ne tient pas compte des 3,3 millions d’euros de Crédit Impôt Recherche 2020 à recevoir de l’administration fiscale.

Par ailleurs, le montant des engagements hors bilan reçus au 30 juin 2021 s’élève à 90 millions d’euros. Ces engagements comprennent :

  • Un accord de prêt d’un montant global de 15 millions d’euros signé avec la BEI en novembre 2020

  • Une option ferme de financement de la part d’actionnaires historiques pour un montant de 25 millions d’euros sur les 12 prochains mois, à l’initiative d’AB Science

  • Un engagement de 50 millions d’euros supplémentaires, à raison de 25 millions d’euros par an à compter de la première date anniversaire, 1er juillet 2022, sous réserve d’une clause d'absence d'événement significativement défavorable.

Les engagements hors bilan sont détaillés au paragraphe §22 de l’annexe aux comptes consolidés semestriels.

ÉVENEMENTS CLES RELATIFS AU DEVELOPPEMENT CLINIQUE AU COURS DES SIX PREMIERS MOIS DE L’ANNEE 2021 ET DEPUIS LE 30 JUIN 2021

Reprise progressive des inclusions de nouveaux patients dans les études du masitinib en cours

AB Science a annoncé la reprise progressive des inclusions pour l’étude confirmatoire de phase 3 (AB19001) dans la sclérose latérale amyotrophique, pour l’étude confirmatoire de phase 3 (AB15003) dans la mastocytose et pour l’étude de phase 2 (AB20001) dans la Covid-19.

Cette reprise fait suite à la décision en juin 2021 de suspendre volontairement les inclusions de nouveaux patients dans les études cliniques avec le masitinib après la détection d’un potentiel risque de cardiopathie ischémique avec le masitinib, puis la validation par l’ANSM un plan de gestion des risques proposées par AB Science afin de renforcer la sécurité des patients.

Lancement d’un programme de traitement antiviral dans la Covid-19

  • Publication dans la revue Science

AB Science a annoncé la publication d'un article revu par les pairs intitulé "Masitinib is a broad coronavirus 3CL inhibitor that effectively blocks replication of SARS-CoV-2" dans la revue Science. L'article fait état de travaux de recherche ayant identifié le masitinib comme un agent antiviral à large spectre capable de traiter le SARS-CoV-2 (le virus à l'origine de la COVID-19), avec notamment la démonstration d'une activité in vivo chez la souris, avec une efficacité maintenue, in vitro, contre les variants préoccupants du SARS-CoV-2.

  • Initiation d’une seconde étude de phase 2 dans le traitement de la Covid-19

AB Science a annoncé avoir obtenu l’autorisation d’initier une seconde étude de phase 2 dans le traitement de la Covid-19. L'étude évaluera l'efficacité antivirale du masitinib à 3 dosages différents, administré en association aux thérapies optimales actuelles, par rapport au placebo associé aux thérapies optimales actuelles. L'objectif d'efficacité principal sera de démontrer que le masitinib peut réduire la charge virale du SARS-CoV-2 (le virus responsable de la COVID-19) plus rapidement qu'un groupe contrôle placebo, qui recevra les thérapies optimales actuelles. La population de l'étude AB21002 cible donc les patients ambulatoires (non hospitalisés) présentant une maladie légère ou les patients hospitalisés ne nécessitant pas de ventilation non invasive (score de 4 et 5 sur l'échelle de progression clinique de l'OMS pour la COVID-19).

  • Collaboration avec l’université de Chicago en vue de développer des back-ups du masitinib comme médicaments antiviraux

AB Science et l’Université de Chicago ont annoncé la signature d'un accord de licence exclusif pour mener des recherches sur la prévention et le traitement des humains infectés par des nidovirus, coronavirus et picornavirus.

Dans le cadre de cet accord, AB Science fournira le masitinib et plus de 130 autres médicaments brevetés par AB Science qui ont démontré une activité contre la protéase principale du SRAS-CoV-2, 3CL-Pro, par le biais d'une méthodologie de criblage virtuel, et bénéficiera ainsi de la plateforme de recherche exclusive de l'Université de Chicago pour évaluer ses molécules.

Publication de nouvelles données à long terme montrant que le masitinib prolongeait la survie de 25 mois dans la sclérose latérale amyotrophique chez les patients traités à un stade non sévère de la maladie

L'analyse de survie a concerné tous les patients initialement recrutés dans l'étude AB10015 pendant une durée moyenne de 75 mois à partir de la date du diagnostic. Chez les patients atteints de SLA dont la sévérité de la maladie était légère ou modérée au moment de l’inclusion, il a été observé que le traitement avec le masitinib à la dose de 4,5 mg/kg/jour en association au riluzole prolongeait la survie de 25 mois par rapport aux patients traités par le riluzole seul, avec une réduction du risque de décès de 44%. Les personnes atteintes de SLA légère ou modérée correspondent étroitement à la population de patients recrutés dans l'étude confirmatoire de phase 3, AB19001.

Ces nouvelles données de survie ont été publiées dans la revue examinée par des pairs Therapeutic Advances in Neurological Disorders.

Initiation d’une étude de phase I/II avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

AB Science a annoncé que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne.

AB8939 est un déstabilisateur de microtubules synthétique de nouvelle génération, capable de contrecarrer la multirésistance aux médicaments et susceptible d'être largement utilisé comme puissant médicament anticancéreux.

Le potentiel thérapeutique d’AB8939 a été démontré par des résultats précliniques. Les données in vivo sur un modèle de souris ont montré que AB8939, administré seul ou en association avec l'Ara-C, augmentait la survie par rapport à l'Ara-C en monothérapie.

AB8939 a été entièrement découvert par les laboratoires d'AB Science, qui conserve la pleine propriété des droits intellectuels, et reflète la priorité d’AB Science de développer des médicaments innovants visant à améliorer la vie des patients.

Résultats cliniques dans le cancer de la prostate

L'étude de phase 2B/3 (AB12003) du masitinib dans le cancer de la prostate métastatique hormono-résistant (mCRPC) éligible à la chimiothérapie a atteint son critère d'évaluation principal prédéfini. Les résultats de l'étude ont été présentés lors du congrès annuel 2021 de l'American Urological Association (AUA) qui s'est tenu du 10 au 13 septembre 2021.

ELEMENTS FINANCIERS CONSOLIDES POUR LE PREMIER SEMESTRE 2021

Le résultat opérationnel au 30 juin 2021 correspond à une perte de 6 040 K€, contre une perte de
6 895 K€ au 30 juin 2020, soit une baisse du déficit opérationnel de 855 K€ (12,4%).

  • Les produits d’exploitation, exclusivement constitués du chiffre d’affaires lié à l’exploitation d’un médicament en médecine vétérinaire, se sont élevés au 30 juin 2021 à 818 K€, contre 807 K€ un an plus tôt.

  • Les charges opérationnelles se sont élevées au 30 juin 2021 à 6 858 K€ contre 7 702 K€ au 30 juin 2020, soit une baisse de 10,9 %.

  • Les charges de commercialisation ont diminué de 47,4% passant de 449 K€ au 30 juin 2020 à 236 K€ au 30 juin 2021.

  • Les charges administratives ont augmenté de 25,2 %, passant de 1 059 K€ au 30 juin 2020 à 1 326 K€ au 30 juin 2021.

  • Les frais de recherche et développement ont baissé de 13,4%, passant de 6 121 K€ au 30 juin 2020 à 5 299 K€ au 30 juin 2021. Cette variation s’explique par la fin d’un cycle d’études où le masitinib est développé, ce qui a entrainé une baisse des couts cliniques (partenaires cliniques, hôpitaux, laboratoires,…).

Le résultat financier au 30 juin 2021 est un gain de 1 386 K€ contre une perte de 1 897 K€ un an plus tôt.

  • Au 30 juin 2020, la perte de 1 897 K€ est principalement liée à la comptabilisation dans les comptes consolidés aux normes IFRS de la variation de juste valeur des passifs financiers. Cette variation a engendré une perte non récurrente et sans effet sur la trésorerie.

  • Le gain de 1 386 K€ au 30 juin 2021 est également et principalement liée à la comptabilisation dans les comptes consolidés aux normes IFRS de la variation de juste valeur des passifs financiers. Cette variation engendre un gain non récurrent et sans effet sur la trésorerie. Ces passifs étant composés pour l’essentiel d’instruments convertibles en actions ordinaires, leur juste valeur varie en fonction notamment du cours de l’action AB Science, soit une baisse sur le semestre.

La perte nette s’élève au 30 juin 2021 à 4 655 K€ contre une perte de 8 801 K€ au 30 juin 2020.

Le tableau suivant résume les comptes consolidés semestriels du premier semestre 2021 établis conformément aux normes IFRS, et l’information comparative avec le premier semestre 2020 :

En milliers d’euros, sauf données par action

30/06/2021

30/06/2020

Chiffre d'affaires net

818

807

Coût des ventes et Charges de commercialisation

(233)

(523)

Charges administratives

(1 326)

(1 059)

Charges de recherche et développement

(5 299)

(6 121)

Résultat opérationnel

(6 040)

(6 895)

Produits financiers

1 469

186

Charges financières

(83)

(2 083)

Résultat financier

1 386

(1 897)

Résultat net

(4 655)

(8 801)

Autres éléments du Résultat global de la période nets d'impôt

184

88

Résultat global de la période

(4 470)

(8 713)

Résultat net par action - en euros

(0,10)

(0,23)

Résultat net dilué par action - en euros

(0,10)

(0,23)


30/06/2021

31/12/2020

Trésorerie et équivalents de trésorerie

17 646

20 660

Total de l’actif

28 454

29 688

Capitaux propres

(14 470)

(19 549)

Passifs financiers non courants

17 350

23 979

Dettes fournisseurs

12 909

13 286

Passifs financiers courants

5 832

4 370

AUTRES INFORMATIONS CORPORATE POUR LE PREMIER SEMESTRE 2021

Obtention d’un prêt garanti par l’Etat (PGE)

AB Science a obtenu en mars et avril 2021 l’accord de Société Générale, Bpifrance et Banque Populaire pour un financement d’un montant total de 6 millions d’euros sous la forme d’un prêt garanti par l’État (PGE), dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Chaque banque a accordé un prêt de 2 millions d’euros. Ce prêt est garanti à hauteur de 90% par l’Etat français, avec une maturité initiale de 12 mois, et une option d’extension pouvant aller jusqu’à cinq ans, exerçable par AB Science.

Accord avec des actionnaires historiques en vue de mettre en œuvre une stratégie commune de valorisation du masitinib

AB Science a annoncé la signature d’un accord avec des actionnaires historiques en vue de mettre en œuvre une stratégie commune de valorisation du masitinib. Dans le cadre de cet accord, ces actionnaires historiques, représentant aujourd’hui 8,7% du capital social de l’entreprise, s’engagent à agir de concert avec les actionnaires fondateurs d’AB Science en vue :

  • d’étudier les stratégies d’optimisation de la valorisation du masitinib, notamment dans le cadre d’une potentielle alliance stratégique avec une ou plusieurs entreprise(s) pharmaceutique(s) portant sur le développement clinique et la commercialisation du masitinib dans une ou plusieurs indications majeures, et/ou dans une ou plusieurs régions majeures ; et

  • d’étudier l’opportunité d’un listing d’AB Science sur un marché étranger, et notamment le NASDAQ (via un programme de American Depository Receipts, ADR).

Le concert sera mis en place sous condition suspensive de l’obtention d’une décision définitive de dérogation de l’Autorité des marchés financiers, purgée de tout recours, confirmant qu’il n’y a pas lieu à offre publique.

Cet accord s’accompagne de la signature d’une option ferme de financement pour un montant de 25 millions d’euros sur les 12 prochains mois, à l’initiative d’AB Science. Ces financements devront s’inscrire dans le cadre des résolutions « placement privé » ou « augmentation de capital réservées à catégories de personnes » en place. Grâce à cet accord, la visibilité financière d’AB Science est étendue au-delà de 24 mois. Cet engagement de financement pourra être augmenté de 50 millions d’euros supplémentaires, à raison de 25 millions d’euros par an à compter de la première date anniversaire, sous réserve d’une clause d'absence d'événement significativement défavorable.

Cet accord s’accompagne enfin d’un engagement de conservation de certains actionnaires minoritaires portant sur 1,8 millions d’actions, pour une durée de trois années (ou jusqu’à la mise en œuvre de la stratégie de valorisation si elle intervient avant l’expiration de cette durée de trois années).

Evolutions au sein du conseil d’administration

AB Science a annoncé la recomposition de son conseil d’administration avec la cooptation de quatre nouveaux administrateurs indépendants, Cécile de Guillebon, en remplacement de Nathalie Riez, Catherine Johnston-Roussillon, en remplacement d’Emmanuel Mourey, Guillemette Latscha, en remplacement de Béatrice Bihr, et Renaud Sassi, en remplacement de Jean-Pierre Kinet.

Pactes d’actionnaires dont l’échéance est en 2021

Certains pactes arrivent à échéance en 2021. L’ensemble de ces pactes est détaillé au chapitre 8.5 du rapport financier annuel au 31 décembre 2020.

Autres évènements

  • Autres opérations sur les valeurs mobilières :

Au cours du 1er semestre 2021, 21 845 bons de souscription d’actions ont été attribués.

  • Autres informations

AB Science confirme son éligibilité au PEA-PME conformément au décret n°2014-283 du 4 mars 2014 pris pour l’application de l’article 70 de la loi n°2013-1278 du 29 décembre 2013 de finances pour 2014 fixant l’éligibilité des entreprises au PEA-PME soit : moins de 5 000 salariés d’une part, un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1 500 millions d’euros ou un total de bilan inférieur à 2 000 millions d’euros, d’autre part.

À propos d'AB Science
Fondée en 2001, AB Science est une société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement, et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), une classe de protéines ciblées dont l'action est déterminante dans la signalisation cellulaire. Nos programmes ne ciblent que des pathologies à fort besoin médical, souvent mortelles avec un faible taux de survie, rares, ou résistantes à une première ligne de traitement.
AB Science a développé en propre un portefeuille de molécules et la molécule phare d'AB Science, le masitinib, a déjà fait l'objet d'un enregistrement en médecine vétérinaire et est développée chez l’homme en oncologie, dans les maladies neurodégénératives, dans les maladies inflammatoires et dans les maladies virales. La Société a son siège à Paris et est cotée sur Euronext Paris (Ticker : AB).

Plus d'informations sur la Société sur le site Internet : www.ab-science.com

Déclarations prospectives – AB Science
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures.
Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien qu’AB Science estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d’AB Science qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes aux développements des produits de la Société, qui pourraient ne pas aboutir, ou à la délivrance par les autorités compétentes des autorisations de mise sur le marché ou plus généralement tous facteurs qui peuvent affecter la capacité de commercialisation des produits développés par AB Science ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics publiés par AB Science. AB Science ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’AMF.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :

AB Science

Communication financière
investors@ab-science.com

Relations Médias France
NewCap
Arthur Rouillé
arouillé@newcap.fr
+33 (0)1 44 71 00 15

Relations Médias Etats-Unis
RooneyPartners
Kate Barrette
kbarrette@rooneypartners.com

+1 212 223 0561


Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles