La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 909,64
    +58,26 (+1,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 198,86
    +27,45 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1861
    +0,0035 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 903,40
    -1,80 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    10 990,76
    +17,08 (+0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,05
    -1,40 (-0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,78
    -0,07 (-0,18 %)
     
  • DAX

    12 645,75
    +102,65 (+0,82 %)
     
  • FTSE 100

    5 860,28
    +74,63 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 516,59
    +42,29 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3060
    -0,0020 (-0,16 %)
     

5 choses à savoir sur Playmobil

Cyprien Tardieu
·4 min de lecture
5 choses à savoir sur Playmobil
5 choses à savoir sur Playmobil

Chaque mercredi, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Cette semaine, focus sur des petites figurines créées il y a quarante-six ans : Playmobil.

1 - Un géant né grâce au choc pétrolier

Les crises économiques ont parfois du bon. Ce n’est pas Playmobil qui dira le contraire. Suite au choc pétrolier du début des années 70, le prix du plastique bondit et force les entreprises à modifier leurs habitudes. En Allemagne, l’entreprise Brandstätter, qui fabriquait des tracteurs et autres jouets en plastique pour enfants, décide changer de fusil d’épaule pour sauver sa peau. Place désormais aux jouets miniatures pour réduire les coûts de production.

Imaginés par Hans Beck, les premiers prototypes de Playmobil (un chevalier, un ouvrier et un indien) sont présentés au Salon international du jouet en 1974. Les figurines font un flop monumental. “Aucun distributeur, excepté un grossiste néerlandais, n’accepta de les référencer”, raconte le directeur marketing de Playmobil France pour le quarantième anniversaire de la marque en 2014 à LSA. “Si on avait écouté les adultes, Playmobil n’existerait pas aujourd’hui… Depuis, nous avons toujours écouté les demandes des enfants et d’eux seuls !”, sourit-il.

2 - Mais au fait, pourquoi les figurines n’ont pas de nez ?

7,5 centimètres, c’est la taille d’un Playmobil. Pourquoi ? Pour tenir dans une main d’enfant sans difficulté. Dessinées pour s’approcher des codes de l’enfance, les figurines présentent un visage rond, des yeux et une bouche mais pas de nez, ni d’oreilles. Mais savez-vous pourquoi sont-elles fabriquées sans nez, ni oreilles ? Regardez les dessins de vos enfants, vous verrez qu’ils n’en dessinent jamais les premières fois !

Mais au fait, pourquoi les figurines n’ont pas de nez ?
Mais au fait, pourquoi les figurines n’ont pas de nez ?

3 - Son patron a connu un autre grand succès

Dans l’empire Playmobil, deux noms sont à connaître : Horst Brandstätter et Hans Beck. Le premier, décédé en 2015, était le propriétaire de la société Geobra Brandstätter qui fabrique les figurines. Le second, mort en 2009, est celui qui a inventé ces petits jouets que l’on retrouve dans les chambres des enfants du monde entier.

Horst Brandstätter, patron de la marque Playmobil jusqu’à sa mort, est à l'origine du premier grand succès de l’entreprise grâce au hula hoop, ce cerceau en plastique que de nombreuses générations ont plus ou moins essayé de faire tourner autour de leur taille.

Horst Brandstätter en 2010
Horst Brandstätter en 2010

4 - Le plus grand collectionneur du monde est Français

Son nom : Jean-Michel Leuillier. Sa passion : les Playmobil. Ce Français est présenté comme le plus grand collectionneur au monde. En 2019, ce passionné a été jusqu’à recréer l'ambiance de New York avec près d’un million de pièces et 3 500 figurines. "Nous avons travaillé sur une thématique de tout ce qui est moderne. On s'est attelé avec mon épouse à travailler le thème de New York. On a quatre plateaux : Coney Island, Time Square, Central Park et puis l'aéroport John Fitzgerald Kennedy”, raconte-il à France 3 Hauts-de-France. Le résultat est bluffant.

Toutes les passions ont un prix. Celle-ci lui coûte “jusqu’à 3 à 4 000 euros par mois” comme il le reconnaît dans une interview pour l’émission de TF1 Sept à Huit.

5 - Un régime qui passe mal

“Epreuve du maillot de bain dans quelques semaines … c’est l’heure de manger équilibré”. En 2016, la marque de jouets s’attire les foudres de nombreux internautes après un cliché accompagné d’un message maladroit sur Facebook. On y voit deux personnages féminins pensant à faire un régime. Un message pas vraiment opportun pour des jouets destinés aux enfants et dénoncé sur les réseaux sociaux.

Consciente du message inapproprié, la marque s’est excusée deux jours plus tard. “Chers fans, nous regrettons la façon dont notre post ‘Manger équilibré’ a pu être interprété. Nous sommes désolés que certains aient pu y voir un propos sexiste ou moralisateur, qui serait en effet inapproprié de la part d'une marque de jouets”.

5 CHOSES À SAVOIR SUR

Épisode 1 - Netflix
Épisode 2 - Decathlon
Épisode 3 - Ikea
Épisode 4 - Disney
Épisode 5 - Nike
Épisode 6 - Peugeot
Épisode 7 - Twitter
Épisode 8 - Lego
Épisode 9 - Spotify
Épisode 10 - YouTube
Épisode 11 - Leboncoin
Épisode 12 - McDonald’s

Cette vidéo peut également vous intéresser :