Marchés français ouverture 1 h 43 min
  • Dow Jones

    26 659,11
    +139,16 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    11 185,59
    +180,72 (+1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    23 023,43
    -308,51 (-1,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,1685
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 176,27
    -410,33 (-1,67 %)
     
  • BTC-EUR

    11 316,62
    -232,56 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    259,38
    +16,70 (+6,88 %)
     
  • S&P 500

    3 310,11
    +39,08 (+1,19 %)
     

5 choses à savoir sur Nike

Cyprien Tardieu
·4 min de lecture
5 choses à savoir sur Nike
5 choses à savoir sur Nike

Chaque mercredi, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Place ce mercredi à la virgule la plus célèbre du monde : Nike.

1 - Une marque très engagée contre le racisme

41 millions de vues sur Youtube et presque autant sur Twitter : Nike fait un carton avec sa nouvelle campagne publicitaire "You Can't Stop Us” ("Vous ne pouvez pas nous arrêter”) dévoilée la semaine dernière.

Conté par la championne du monde de football Megan Rapinoe, le clip juxtapose des images d’athlètes handicapés et valides dans plus de vingt disciplines différentes comme s’il s’agissait d’une seule et même personne. La publicité fait aussi écho à l’actualité puisqu’on y voit des sportifs mettre le genou droit au sol pour afficher leur soutien au mouvement "Black Lives Matter”.

“Rien ne peut arrêter ce que nous pouvons faire ensemble. Vous ne pouvez pas arrêter le sport. Car vous ne pouvez pas nous arrêter”, rappelle l’équipementier sportif en légende de la vidéo publiée le jeudi 30 juillet sur Twitter. En pleine pandémie de Covid-19 et l’arrêt de nombreuses compétitions sportives - comme le montre le spot -, le message tombe à pic.

2 - Nike tire son nom d’une déesse

Connaissez-vous l’origine de l’une des entreprises les plus connues au monde ? Phil Knight, le fondateur de la marque à la virgule, a donné lui-même la réponse dans une autobiographie.

Au début des années 60, le jeune Américain en voyage en Grèce tombe nez à nez avec la statue de la déesse de la victoire Niké érigé sur l’Acropole. “J’ai écrit le nom sur mon carnet de notes. La déesse grecque de la victoire. L’Acropole. Le Parthénon. Le temple. J’ai repensé furtivement à tout ça", raconte Phil Knight dans des propos relayés par RMC Sport. Banco. Des années plus tard, en 1971, ce nom ne l’a pas quitté et il choisit la déesse grecque pour incarner sa marque. En plus de former la jeunesse, les voyages servent donc aussi à nommer les entreprises.

Nike puise son nom en Grèce
Nike puise son nom en Grèce

3 - Les Air Jordan auraient pu ne jamais exister

Nike peut remercier les parents de Michael Jordan. Sans eux, l’entreprise américaine serait sans doute passée à côté du plus gros coup de leur histoire. En 1984, Michael Jordan, 21 ans, vient d’être drafté par les Chicago Bulls et cherche un sponsor.

Problème : MJ ne jure que par le géant Adidas comme il le confesse dans le documentaire The Last Dance. Il ne souhaite même pas écouter les arguments de Nike, loin d’être le mastodonte qu’il est maintenant.

C’est alors que Deloris Jordan, la mère de Michael, entre en scène. Elle a trouvé les mots pour “forcer” son fiston à se rendre au rendez-vous fixé par Nike. Bien lui en a pris puisque les deux parties ont finalement réussi à s’entendre et donner naissance aux Air Jordan.

Michael Jordan porte une paire de Nike Air en 1995
Michael Jordan porte une paire de Nike Air en 1995

4 - Un logo à 35 dollars

À une époque où les étudiants qui sortent de l’école ont de plus en plus de difficultés à trouver un travail, cette histoire pourrait faire réfléchir quelques chasseurs de tête. Le logo de la marque de sport Nike, aussi surnommé "Swooch", est l’oeuvre d’une étudiante en graphisme, Carolyn Davidson. Cette virgule devenue iconique, créée en 1971, représente en réalité l’aile de la déesse Nike de manière stylisée. Pour ce travail, l’étudiante aura touché 35 dollars (30 euros) mais surtout une reconnaissance éternelle.

5 - “Just do it”, les derniers mots d’un condamné à mort

Ces trois mots forment la signature de l’équipementier sportif. Pour imaginer ce slogan devenu iconique, le publicitaire Dan Wieden s’est inspiré des derniers mots du meurtrier condamné à mort, Gary Gilmore, originaire comme lui de Portland, devant le peloton d’exécution : “Let’s do it”. “Je n’aimais pas Let’s do it, je l’ai transformé en Just do It”, explique Dan Wieden en 2013 à Deezen dans le cadre du 25e anniversaire du slogan.

5 CHOSES À SAVOIR SUR

Épisode 1 - Netflix
Épisode 2 - Decathlon
Épisode 3 - Ikea
Épisode 4 - Disney