Marchés français ouverture 4 h 48 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 479,86
    -126,60 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    21 345,35
    +61,83 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    21 030,52
    -785,72 (-3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,83
    -18,06 (-3,36 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

En 2022, les chutes dans les rues de la capitale ont coûté très cher à la Ville de Paris

PIXABAY

Un accident peut très vite arriver. Inattention, manque de vigilance, bousculade, etc. La ville de Paris recense des accidents tous les jours, que ce soit sur les routes ou les trottoirs, à pied, en voiture ou en vélo et trottinette. Le problème, c'est que dans de nombreux cas, c'est de sa faute, à cause d'un manque d'entretien par exemple. Ainsi, selon nos confrères du Parisien, l'année passée, 149 accidents corporels ont été recensés dans la capitale, auxquels viennent s'ajouter 288 accidents impliquant des véhicules. Tous les plaignants ont été indemnisés par la Ville, à hauteur de 2,053 millions d'euros.

Des dédommagements qui sont sans cesse débattus en Conseil de Paris pour que les montants demandés par les assureurs, les particuliers ou les Caisses primaires d'Assurance maladie soient versés. Mais attention, une indemnisation n'intervient pas sans preuve préalable. Il faut justifier que les services de voirie de la mairie de Paris n'ont pas fait leur travail. Quand la mairie est en tort, cela ne tient pas à grand-chose le plus souvent : un défaut sur un trottoir, un trou sur la chaussée, un nid-de-poule, autant de banalités pour les Parisiens au jour le jour. D'ailleurs, selon nos confrères qui se basent sur le signalement émis sur la plateforme "Dans ma rue", en un an, entre juillet 2021 et juillet 2022, 6.664 des 7.766 signalements concernaient des "affaissements, trous ou revêtements manquants".

Le problème, c'est que ces petits "tous" ou ces défauts sur la chaussée peuvent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un ex-patron de la DGSE mis en examen pour complicité de tentative d'extorsion
Crise de l'énergie : après les boulangers, les restaurateurs réclament à leur tour des aides
Grève des médecins : les cabinets vont rouvrir dès le 9 janvier
Guerre en Ukraine : la France va livrer des chars de combat légers à Kiev
Covid-19 : pourquoi certains pays analysent les eaux usées des toilettes des avions ?