La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 810,15
    +6,68 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    12 621,96
    -35,59 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0193
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    23 459,57
    +521,55 (+2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,40
    +14,53 (+2,68 %)
     
  • S&P 500

    4 135,60
    -9,59 (-0,23 %)
     

Les États-Unis offrent 10 millions de dollars pour des infos sur des hackers nord-coréens

Le gouvernement américain a annoncé sur Twitter qu’il récompenserait toutes informations sur les groupes hackers basés à Pyongyang. Plusieurs pirates nord-coréens harcèlent les entreprises de cryptomonnaie depuis deux ans pour récupérer des fonds et financer des programmes d’armement, selon Washington.

Les États-Unis lancent une chasse aux infos sur des hackers nord-coréens et la récompense est colossale : jusqu’à 10 millions de dollars (environ 9,8 millions d’euros). L’annonce a été faite sur Twitter ce 26 juillet 2022 pour informer le plus de personnes possible.

« Si vous avez des informations sur des individus associés aux cyber-groupes malveillants liés au gouvernement nord-coréen (tels que Andariel, APT38, Bluenoroff, Guardians of Peace, Kimsuky ou Lazarus Group) et qui sont impliqués dans le ciblage des infrastructures critiques américaines en violation de la loi sur la fraude informatique et les abus, vous pouvez être admissible à une récompense », peut-on lire dans l’avis de recherche.

Une prime de 5 millions de dollars avait déjà été lancée au mois de mars pour obtenir des renseignements sur les mécanismes financiers employés par les hackers nord-coréens pour faire parvenir de l’argent dérobé à leur gouvernement.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles