La bourse ferme dans 8 h 18 min

La Banque du Japon en terres inconnues

La Banque du Japon inaugure un nouveau chapitre dans l’histoire des politiques monétaires non conventionnelles.

Elle a surpris en annonçant que dorénavant, elle se chargerait aussi de fixer les taux à long terme. Elle achetera des obligations d’Etat dans le but de maintenir les rendements à 10 ans à leur niveau actuel, proche de zéro.

Pour le reste, la Banque centrale a opté pour le statu quo, avec un taux directeur nul et un taux de dépôt au jour le jour négatif à -0,1%.

Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a expliqué que ce contrôle de la courbe des taux – soit le contrôle de l‘écart entre les taux courts et les taux longs – permettra de mener une politique monétaire plus flexible qu’auparavant, notamment en autorisant une variation du volume des rachats de dette publique. Ce dernier a été maintenu à 700 milliards d’euros par an, dans la mesure où le rendement à 10 ans est au niveau désiré (-0,06% avant l’annonce de la BoJ).

New Framework for Strengthening Monetary Easing: “Quantitative and Qualitative Monetary Easing with Yield Curve Co… https://t.co/JXumkB8zfY— Bank of Japan (@Bank_of_Japan_e) 21 septembre 2016

En garantissant des taux à long terme très bas, la Banque du Japon veut doper la prise de risque, l’investissement et la consommation. Elle espère ainsi sortir le pays de la spirale déflationniste. Elle a d’ailleurs laissé entendre que sa politique accommodante serait maintenue même si l’inflation devait dépasser les 2%.

Avec AFP, Reuters.