Marchés français ouverture 7 h 58 min
  • Dow Jones

    34 483,72
    -652,22 (-1,86 %)
     
  • Nasdaq

    15 537,69
    -245,14 (-1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,1333
    +0,0040 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • BTC-EUR

    50 229,30
    -1 180,12 (-2,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 456,40
    +13,62 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    4 567,00
    -88,27 (-1,90 %)
     

Pour quelle coloration de l’automne-hiver 2021-2022 allez-vous craquer ?

Cette année, les colorations automne-hiver oscillent entre dégradés et nuances cuivrées. On décrypte les tendances capillaires avec Fabien Giambona, Hair Artist L’Oréal Professionnel.Coloration automne-hiver : le naturel a la coteSi les dernières saisons, on misait sur des colorations audacieuses à l’instar du Rogue Hair où les effets mèches étaient plus présents que jamais, l’heure est à l’accalmie. Fabien Giambona, Hair Artist L’Oréal Professionnel, nous explique : « On est en quête de naturel, on ne recherche plus cet effet balayage ou racines marquées que l’on voyait sur toutes les chevelures. La tendance est au dégradé de couleurs subtil avec des tonalités assez naturelles. C’est un peu comme un ombré hair revisité et actualisé. » Il y a en effet moins d’écart entre les nuances des racines et celles des pointes. On est sur quelque chose de plus modéré. Pour les brunes, on finit sur les pointes avec des tons plutôt ambrés ou dorés façon Mocha Melt tandis que les blondes verront leurs chevelures varier avec un passage d’une base blond foncé à du beige sable sur les longueurs.La tendance coloration de l’automne-hiver 2021-2022 : le cuivréSi les couleurs franches et le pastel sont un peu passés, on remet au goût du jour des couleurs cuivrées que l’on avait boycottées pendant des années. Blond vénitien voire blond fraise, copper hair pour les rousses ou bien auburn pour les brunes… Ces nuances rétro des années 70 reviennent en force puisque la mode est aux seventies. On les porte encore une fois façon ombré subtil, en dégradé de couleurs avec un savant placement d’ombres et de lumières. Des colorations faciles à adopter et plutôt timides qui s’expliquent par des coupes plus audacieuses selon notre expert. « Les coupes de l'automne-hiver sont plus structurées. On voit des franges assumées, des shag, des boucles… Tout est plus fort au niveau de la matière et de la coupe donc côté couleur, on est plutôt dans la douceur et la subtilité. »Enfin, on assume le naturel jusqu’au bout en laissant transparaître ses cheveux blancs comme les stars sur le tapis rouge du dernier Festival de Cannes. A vous de jouer !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles