La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 332,00
    -63,01 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0533
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 797,10
    -4,00 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    16 122,75
    -107,13 (-0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,89
    +1,46 (+0,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,25
    +0,03 (+0,04 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 404,32
    -78,12 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 058,61
    -17,96 (-0,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2293
    +0,0036 (+0,30 %)
     

Petit salaire : ce que vous devez savoir sur cette prime de 181 euros par mois

salaire
salaire

Qui perçoit la prime d'activité en 2022 ?

La crise des Gilets jaunes marque un tournant pour la prime d'activité, aide financière mensuelle complétant les ressources des ménages touchant un salaire ou autre revenu d'activité d'un niveau modeste. « Avec l'élargissement de l'éligibilité à la prime d'activité en janvier 2019, 1,3 million de foyers supplémentaires ont ainsi perçu cette prestation, portant le nombre de foyers bénéficiaires à 4,3 millions en décembre 2019 », lit-on dans l'un des annexes du projet de loi de finances pour 2023. Fin 2020, « les caisses d'allocations familiales (CAF) et les MSA ont versé la prime d'activité à 4,5 millions de foyers », un chiffre qui a grimpé à 4,62 millions de foyers bénéficiaires fin décembre 2021, selon les données définitives agrémentées par l'Etat, puis à « 4,61 millions de foyers à fin juin 2022 ».

Ce nombre de bénéficiaires pourrait être bien supérieur selon une analyse récente de Drees, équivalent de l'Insee pour les statistiques sociales et de santé : environ un tiers des personnes potentiellement éligibles à la prime d'activité « oublieraient » aujourd'hui de la réclamer à la CAF. Dans le cadre de la promesse de campagne du président Macron sur la « solidarité à la source », le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe a annoncé la volonté de mener des tests dans une dizaine de départements en 2023, pour automatiser l'envoi de formulaires préremplis de demande de RSA ou prime d'activité à compter de 2024.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Arnaque : 4 Français sur 10 victimes de débits frauduleux sur leur compte bancaire
- Passoire thermique : le déficit foncier doublé pour des travaux de rénovation énergétique
- Réforme des retraites : les nouvelles pistes (encore floues) du gouvernement