Marchés français ouverture 5 h 2 min
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 391,85
    +44,97 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1020
    +0,0027 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    22 102,56
    +30,38 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 711,28
    +591,75 (+2,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    545,30
    +302,62 (+124,70 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

YouTube supprime la chaîne d’un cinéphile après une vidéo sur le film érotique Shortbus

De plus en plus de créateurs se plaignent de censure et d’une modération plus stricte qu’avant sur YouTube. Le dernier exemple en date vient d’un youtubeur cinéma. Sa vidéo mentionnant le film Shortbus, qui traite de sexe, n’aurait pas respecté les règles de la plateforme — et toute sa chaîne a été supprimée en réprimande.

Après la censure des gros mots et l’interdiction de mentionner les suicides, c’est désormais les vidéos parlent de sexe qui ne sont plus bien accueillies sur YouTube. C’est ce qu’a expliqué le vidéaste Intercut sur Twitter le 23 janvier 2023. « Hier, j’ai sorti une vidéo où je parlais de Shortbus », explique-t-il, notant qu’il s’agit « d’un film qui parle de sexe, entre autres ».

Intercut explique ensuite que, suite à la publication de cette vidéo, « Youtube a supprimé ma chaîne de 45 000 abonnés », qui représentait « des années de travail, des heures de contenu ». Son incompréhension est totale : « Je n’ai reçu aucun avertissement préalable. La vidéo était en ligne en privé depuis jeudi, pendant 4 jours, pour voir si Youtube voyait un problème. 0 problème. Elle était même monetisée (sic). Pourquoi ne pas m’avoir prévenu a (sic) ce moment ? J’aurais supprimé la vidéo ».

[Lire la suite]