Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 425,48
    +204,47 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,11
    +46,21 (+3,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Xavier Bertrand appelle à la formation d’un «gouvernement provisoire» : qu’est-ce que c’est ?

Illustration Capital / adobe stock

«Ce n’est pas une majorité du Rassemblement National, ou le blocage à l’Assemblée. Il y a une autre solution», estime Xavier Bertrand. A quelques jours du second tour des législatives, le président des Républicains de la région Hauts-de-France «appelle de ses vœux» un gouvernement provisoire en cas de majorité relative du Rassemblement National (RN), à l’antenne de RTL. Il s’agirait, selon ses mots, d’une formation politique «qui rassemblera à l'Assemblée les hommes et les femmes de bonne volonté, capables de s’ouvrir sur un projet concret». Le terme rappelle évidemment le gouvernement provisoire de la République française, venu d'Alger, qui a gouverné la France métropolitaine de 1944 à 1946 et dont le général De Gaulle fut le premier dirigeant.

De ce «gouvernement provisoire», Xavier Bertrand exclut directement «les extrêmes». «Ni LFI, ni le RN», déclare-t-il. Le but est d’éviter une crise de régime après le «tremblement de terre politique» à la suite de la dissolution de l’Assemblée nationale, annoncée par Emmanuel Macron dimanche 9 juin, dont «la première secousse» s’est fait ressentir à l’issue du premier tour. Xavier Bertrand n’a pas annoncé vouloir être à la tête de ce gouvernement provisoire, bien qu’il n’en ait pas exclu l'hypothèse non plus : «Ça se décidera au sein de l’Assemblée», a-t-il conclu. Mais qu’entend-il exactement par le terme «gouvernement provisoire» ?

Pour Dorian Dreuil, expert associé à la Fondation Jean-Jaurès, Xavier Bertrand parle en réalité d’une simple (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Delta Airlines : des passagers intoxiqués, un avion doit atterrir en urgence
Bronchiolite : Sanofi va doubler sa production de Beyfortus pour la saison 2024-2025
Les stations balnéaires bon marché, la prime de rentrée scolaire… L'actu éco en 120 secondes
Roland Dumas est mort : retour en 5 infos sur l’affaire Elf
Quel est ce traitement récemment approuvé par l'UE pour traiter la bronchite du fumeur ?