La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 187,84
    -200,21 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Wall Street ouvre en baisse sur fond d'incertitudes économiques

·2 min de lecture
WALL STREET OUVRE EN BAISSE

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi, la propagation croissante du variant Delta du coronavirus semant le doute sur la reprise économique tandis que les valeurs technologiques chinoises cotées à Wall Street continuent de pâtir du renforcement de la surveillance de Pékin.

Dans ces circonstances, les investisseurs se tournent vers les valeurs refuge, alimentant la baisse des rendements obligataires.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 1,04%, à 34.320,17 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 1,2% à 4.305,78.

Le Nasdaq Composite cédait 1,68% à 14.418,44 à l'ouverture.

Le président de la Réserve fédérale d'Atlanta, Raphael Bostic, a averti mercredi qu'un résurgence de l'épidémie due au variant Delta, hautement infectieux, pourrait entraver la reprise économique aux États-Unis.

Les "minutes" de la réunion de juin de la Réserve fédérale publiés quelques heures plus tôt n'ont par ailleurs pas dissipé les doutes des investisseurs concernant la reprise mondiale.

Seul indicateur économique important du jour, les inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont très légèrement augmenté la semaine dernière, à 373.000 contre 371.000 la semaine précédente alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une baisse à 350.000.

Les valeurs technologiques chinoises cotées aux États-Unis continuent de chuter, les investisseurs craignant des mesures plus strictes de Pékin entravant la croissance du secteur.

Le spécialiste des VTC Didi cède ainsi 6,0%, le géant du commerce en ligne Alibaba 3,4% et le moteur de recherche Baidu 3,9%.

Du côté des "techs" américaines, Google perd 1,2% après que plusieurs États américains lui ont intenté collectivement un procès mercredi, l'accusant de monopole dans l'accès aux applications.

Les principales valeurs bancaires sont elles aussi dans le rouge avec le recul des rendements obligataires: JPMorgan Chase cède 1,4% Citigroup 2,3%, Goldman Sachs 2,1%, Morgan Stanley 2,2%, Wells Fargo 1,7% et Bank of America 1,9%.

(Rédigé par Kate Entringer, édité par Marc Angrand)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles