La bourse ferme dans 7 h 27 min
  • CAC 40

    6 394,28
    +26,93 (+0,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 028,38
    +21,54 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    34 327,79
    -54,34 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,2212
    +0,0055 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 870,40
    +2,80 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    37 045,75
    -312,71 (-0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 258,22
    +60,31 (+5,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,84
    +0,57 (+0,86 %)
     
  • DAX

    15 458,62
    +62,00 (+0,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 068,90
    +36,05 (+0,51 %)
     
  • Nasdaq

    13 379,05
    -50,93 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 163,29
    -10,56 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 565,09
    +371,00 (+1,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,4202
    +0,0064 (+0,46 %)
     

Vu du Royaume-Uni. En France, l’interdiction du port du voile menace l'émancipation par le sport

The Daily Telegraph (Londres)
·1 min de lecture

Alors que la loi dite “contre les séparatismes” pourrait durcir la législation en vigueur sur le voile, la chroniqueuse de ce quotidien britannique dénonce l’islamophobie en France.

Le débat brûlant autour du projet de loi “confortant le respect des principes de la République” trouve écho de l’autre côté de la Manche. La chroniqueuse “sport féminin” du quotidien britannique The Daily Telegraph, Fadumo Olow, s’indigne à la perspective de voir les jeunes musulmanes empêchées d’arborer le foulard islamique.

En effet, le Sénat a durci la loi adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale, y ajoutant un amendement destiné à proscrire le port de signes religieux ostensibles par les mineurs dans l’espace public. “Si le dispositif entre en vigueur, les femmes musulmanes qui portent le hijab vont se sentir encore davantage exclues.”

À lire aussi: Vu de l’étranger. La loi contre le séparatisme, un “argument électoral” risqué contre l’extrême droite

“Les musulmans sont les bienvenus, pas leur visibilité”

La journaliste du titre orienté à droite s’inquiète surtout de la persistance de l’interdiction du voile dans le domaine du sport. Elle souligne par exemple que, malgré son autorisation par la Fifa depuis 2014, la Fédération française de football persiste dans son rejet, entravant la pratique du football pour certaines jeunes femmes musulmanes.

Cet état de fait est mis en balance avec le succès de l’équipe nationale masculine, où évoluent une part non négligeable de joueurs musulmans :

Trois ans seulement après que sept musulmans ont remporté la Coupe du monde, les musulmanes qui

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :