La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 531,12
    -1 403,04 (-4,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Vu de Belgique. “Seul Michel Fourniret sait combien de secrets il a emportés avec lui”

·2 min de lecture

Le tueur en série est mort ce lundi 10 mai, après plusieurs jours de coma. Condamné deux fois à la perpétuité incompressible pour les meurtres et enlèvements de huit femmes, il laisse derrière lui des zones d’ombre dans plusieurs affaires, commente le journal belge Le Soir.

Après la mort de Michel Fourniret à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, beaucoup de questions restent sans réponse, et Le Soir s’interroge sur plusieurs affaires dans lesquelles le tueur en série était impliqué. “Seul Michel Fourniret sait combien de secrets il a emportés avec lui”, observe le quotidien belge.

Celui que l’on surnommait “l’ogre des Ardennes” est décédé ce lundi 10 mai à l’âge de 79 ans, après plusieurs jours de coma artificiel. Il souffrait de problèmes cardiaques, était atteint de la maladie d’Alzheimer et était hospitalisé dans une unité dépendant du centre pénitentiaire de Fresnes.

À lire aussi: L’opinion du jour. Il y a d’autres Michel Fourniret parmi nous

Depuis 2008, Michel Fourniret purgeait une peine de prison à perpétuité, suite aux meurtres et enlèvements de sept femmes et adolescentes entre 1987 et 2001, “parmi lesquelles la Belge Elisabeth Brichet dont on a longtemps cru qu’elle avait été enlevée par Marc Dutroux.” Il avait par la suite été condamné une seconde fois à la perpétuité, pour l’assassinat de Farida Hammiche, dans l’affaire du “trésor” du “gang des postiches”. Le corps de la jeune femme, chargée de jouer l’intermédiaire auprès de Fourniret pour récupérer le magot des braqueurs, n’a jamais été retrouvé.

Plusieurs affaires en suspens

Mais le criminel était aussi inculpé dans d’autres affaires avec son ex-femme Monique Olivier, précise le Soir, à savoir les assassinats, enlèvements et séquestrations de Lydie Logé, Joanna Parrish et Marie-Angèle Domèce,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :