La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 083,32
    -117,35 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    13 899,40
    -152,95 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2041
    +0,0061 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 302,06
    +114,43 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 262,11
    -36,84 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    4 161,94
    -23,53 (-0,56 %)
     

Volkswagen veut, comme Tesla, ses « gigafactories » de batteries

Le Point Auto avec AFP
·1 min de lecture
Volkswagen a de grandes ambitions pour l'ID.3, dont les ventes devraient dépasser celles de la Renault Zoe et de la Tesla Model 3 en Europe en 2021.
Volkswagen a de grandes ambitions pour l'ID.3, dont les ventes devraient dépasser celles de la Renault Zoe et de la Tesla Model 3 en Europe en 2021.

Tesla n'a qu'à bien se tenir. Le géant allemand Volkswagen compte bien devenir leader mondial de la voiture électrique, et prévoit pour y parvenir d'ouvrir « jusqu'à six » usines géantes de batteries d'ici à 2030 et de multiplier par 5 le nombre de bornes de charge rapide en Europe d'ici à 2025. Et pour enfoncer le clou, le patron de Volkswagen Herbert Diess n'hésite pas à s'approprier le terme de « gigafactories » popularisé par le fondateur de Tesla Elon Musk pour lequel M. Diess ne cache pas son admiration.

Une usine en Suède, une en Allemagne, deux autres en Europe

Plusieurs chantiers sont déjà en cours : avec son partenaire Northvolt en Suède, le groupe allemand doit ouvrir en 2023 un site pour les cellules et batteries « premium », utilisées dans les modèles haut de gamme, à l'opposé de cellules standardisées pour les autres modèles. Northvolt a, dans ce cadre, obtenu une commande de 14 milliards de dollars de Volkswagen qui va également augmenter sa participation au capital de l'entreprise, de 20 % actuellement. Une deuxième usine sera ouverte dès 2025 sur un site du groupe Volkswagen en Allemagne, à Salzgitter (Nord-Ouest). Le groupe aux 12 marques sera seul à opérer sur cette implantation, car il prévoit de racheter les parts détenues par Northvolt dans la société commune créée en 2019. La troisième « factory » ouvrira « en Espagne, au Portugal ou en France » d'ici à 2026, selon Thomas Schmall, directeur technique du groupe, avant une autre en Europ [...] Lire la suite