La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 785,84
    -94,40 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    11 202,69
    -332,58 (-2,88 %)
     
  • Nikkei 225

    26 748,14
    -253,38 (-0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0730
    +0,0033 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    20 112,10
    -357,96 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    27 208,72
    -759,40 (-2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,84
    -4,99 (-0,76 %)
     
  • S&P 500

    3 922,27
    -51,48 (-1,30 %)
     

La validité du contrôle technique pourrait bientôt être vérifiée par les radars

·2 min de lecture
Les radars peuvent déjà vérifier la validité du contrôle technique des véhicules pris en infraction, mais ce n'est pas encore mis en application. (REUTERS)

Les radars automatiques pourraient très bientôt permettre de verbaliser les conducteurs qui roulent dans un véhicule avec un contrôle technique non valide.

Alors que le gouvernement va poursuivre le déploiement des radars sur les routes en 2022, ces derniers pourraient ajouter une nouvelle corde à leur arc. Déjà de plus en plus performants au fil des ans, les radars pourraient très bientôt permettre de verbaliser les automobilistes à bord d'une voiture dont le contrôle technique n'est pas valide.

C'est en tout cas le souhait de Damien Pichereau, député LR de la Sarthe, d'après les informations du site radars-auto. Ce dernier a interpellé Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des transports, à ce sujet, qui a indiqué qu'il allait y réfléchir.

Les radars ont déjà la capacité de vérifier la validité du contrôle technique des véhicules pris en infraction, mais ce n'est pas mis en application. Depuis octobre 2019, ils peuvent détecter les véhicules mal assurés, il s'agirait donc du même procédé pour vérifier les contrôles techniques, obligatoires depuis 1992.

560 000 véhicules roulent sans contrôle technique

En cas d'infraction, l'appareil pourrait examiné le fichier du véhicule et vérifier l'historique de ses contrôles techniques dans une base de donnée déjà existante. En plus de l'infraction de départ, l'automobiliste recevrait une amende forfaitaire de 135 euros, minorée de 90 euros si elle est payée dans les 3 jours ou majorée de 375 euros.

À LIRE AUSSI >>> Radars : à quoi doit-on s'attendre en 2022 ?

Selon le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA), quelques 560 000 véhicules roulent sans contrôle technique valide en France et près 10 millions de conducteurs feraient leur contrôle technique hors délai chaque année, ce qui concerne 40% des usagers. Pour rappel, le premier contrôle technique d'un véhicule doit se faire au maximum 4 ans après mise en service, puis être renouvelé tous les 2 ans.

Aucune souplesse n'est accordée puisque même si vous justifiez d'un rendez-vous pour effectuer votre contrôle technique dans les prochains jours, s'il est dépassé vous êtes en infraction et donc verbalisable.

VIDÉO - Des automobilistes verbalisés par erreur par une voiture radar privée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles