Marchés français ouverture 2 h 41 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,07
    -58,39 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0021 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    21 356,43
    +72,91 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    21 040,73
    -778,90 (-3,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,95
    -16,94 (-3,16 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Vivendi : Canal+ s'offre OCS, le bouquet de chaînes payantes d'Orange

Wikimedia Commons

Le groupe audiovisuel Canal+ va acquérir OCS, le bouquet de chaînes payantes de l'opérateur de télécommunications Orange, ainsi que sa filiale de coproduction de films et séries, ont-ils annoncé lundi dans un communiqué commun. Les deux groupes français ont officialisé "la signature d'un protocole d'accord" et indiquent que "Canal+ deviendra à l'issue de cette transaction l'actionnaire unique des deux sociétés", OCS et Orange Studio. Le montant de la transaction n'est pas précisé. Mais selon le journal Les Echos, "une fois n'est pas coutume, c'est le vendeur, c'est-à-dire Orange, qui verse de l'argent à l'acheteur Canal+".

En effet, OCS, lancé en 2008 et qui compte quelque 3 millions d'abonnés, est "endetté et en pertes". Cette somme "serait de moins de 100 millions d'euros et surtout ne prendrait pas la forme d'un chèque sec à Canal+", affirment Les Echos. D'après le journal, cet accord clôt une "négociation de presque deux ans". "Orange sera amené à supporter les cash-flows négatifs (quand l'entreprise sort plus d'argent qu'elle n'en rentre, NDLR) futurs", poursuit le journal, selon lequel "l'opérateur s'est engagé à verser des minimums garantis à Canal+ sur trois à quatre ans". "OCS, facturé 11 euros par mois seul, a accumulé entre 400 millions et 500 millions d'euros de pertes depuis son lancement, selon nos informations", ajoutent Les Echos.

A l'heure actuelle, Canal+ est le principal distributeur d'OCS et y détient une participation de 33,34%, qui lui donnait un droit de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avec : le PDG du géant de la santé et de la dépendance placé en garde à vue
Pénurie de puces électroniques : la crise des semi-conducteurs va-t-elle se poursuivre en 2023 ?
Mediator : les laboratoires Servier de retour devant la justice pour six mois d'audience
Ipsen rachète la biotech américaine Albireo pour près d'un milliard de dollars
CAC 40 : la Bourse de Paris euphorique, espoirs sur l'inflation