Publicité
La bourse ferme dans 1 h 38 min
  • CAC 40

    7 935,95
    -20,46 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 901,94
    -10,98 (-0,22 %)
     
  • Dow Jones

    38 787,88
    -201,95 (-0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 138,00
    +11,70 (+0,55 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 217,24
    +2 254,16 (+3,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,47
    -0,27 (-0,34 %)
     
  • DAX

    17 712,87
    -3,30 (-0,02 %)
     
  • FTSE 100

    7 638,88
    -1,45 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 027,01
    -180,50 (-1,11 %)
     
  • S&P 500

    5 103,71
    -27,24 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    -11,60 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2698
    +0,0005 (+0,04 %)
     

Vicat : Résultats annuels 2023

L’ISLE D’ABEAU, France, February 13, 2024--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Vicat (Paris:VCT) :

Croissance du chiffre d’affaires dans toutes les régions du Groupe

EBITDA à 740 M€, grâce à la forte progression aux Etats-Unis

Désendettement du Groupe (leverage de 1,9x)

Proposition de dividende à 2,0 euros par action

Chiffres clés 2023 :

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

3 937

3 642

+8,1%

+19,6%

EBITDA

740

570

+29,8%

+41,0%

Taux de marge (en %)

18,8%

15.7%

+3,1 pts

 

EBIT courant

433

284

+52,1%

+68,0%

Taux de marge (en %)

11,0%

7.8%

+3,2 pts

 

Résultat net consolidé

295

175

+68,3%

+88,1%

Taux de marge (en %)

7,5%

4,8%

+2,7 pts

 

Résultat net part du Groupe

258

156

+65,6%

+84,8%

Cash-Flow libres

295

-121

 

 

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

Guy Sidos, Président-Directeur général a déclaré :

« L’année 2023 consacre, par sa réussite et les perspectives qu’elle ouvre, la pertinence du modèle de développement du groupe Vicat. Le Groupe atteint ses meilleurs résultats opérationnels depuis sa création. Cette performance résulte de la montée en puissance de Ragland aux Etats-Unis et de l’efficacité commerciale et industrielle sur nos différents marchés. Je tiens à féliciter l’ensemble des équipes pour leur engagement et leur contribution à cette belle performance en 2023. La dynamique des pays émergents s’est également améliorée sur l’année, notamment au Brésil et en Turquie où la profitabilité progresse fortement sur l’année. Pour autant, le Groupe n’a pas encore retrouvé les niveaux de taux de marge d’avant crise.
Vicat devrait poursuivre sa croissance en 2024, tirée par les Etats-Unis, en s’appuyant sur les opportunités dans les pays émergents, et ce malgré un ralentissement en Europe.
Le Groupe se focalise sur trois priorités : la poursuite du désendettement, le retour à des taux de marge d’avant crise ainsi que la mise en œuvre de sa stratégie de décarbonation. L’année 2024 verra le lancement de l’initiative ‘Du Bas carbone au Zéro carbone’ en étudiant deux projets de décarbonation ultime par la capture de carbone pour son enfouissement ou son utilisation en France et aux Etats-Unis ».

Avertissements :

  • Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les variations sont exprimées sur une base annuelle (2023/2022), et à périmètre et change constants ;

  • Les indicateurs alternatifs de performance (IAP), tels que les notions de « périmètre et change constants », de « chiffre d’affaires opérationnel », « d’EBITDA », « d’EBIT courant », « d’endettement net », ou encore de « leverage », font l’objet d’une définition accessible dans ce communiqué de presse en page d’annexe ;

  • Ce communiqué de presse peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Document d’Enregistrement Universel de la Société disponible sur son site Internet (www.vicat.fr). Elles ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations.

Des informations plus complètes sur Vicat sont disponibles sur son site Internet www.vicat.fr.

Les comptes consolidés de l’exercice 2023 ont été arrêtés par le Conseil d’administration réuni le 12 février 2024. Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification est en cours d'émission.

En 2023, le chiffre d’affaires du Groupe atteint 3 937 millions d’euros, en hausse de +8,1% en base publiée. La croissance organique du chiffre d’affaires s’élève à +19,6% à périmètre et change constants et bénéficie de la contribution positive de toutes les régions du Groupe. Cette performance résulte :

  • D’une croissance des volumes de l’activité Ciment de +6,3% sur l’année, contrastée sur les différents marchés du Groupe avec :

- Un ralentissement dans les marchés européens (France et Suisse), marqué par la faiblesse du secteur résidentiel ;
- Une bonne dynamique en zone Méditerranée et en Asie ;
- La montée en puissance de l’usine de Ragland aux Etats-Unis qui contribue fortement à la croissance des volumes sur la période.

  • D’une augmentation des prix de vente, sur la quasi-totalité des marchés, dans un contexte de forte inflation cumulée des coûts de production.

Le chiffre d’affaires du Groupe est impacté par un effet de change défavorable de -417 millions d’euros (soit -9,6%) correspondant principalement à la dépréciation des livres turque et égyptienne face à l’euro au cours de l’année. Il n’y a pas d’effet de variation de périmètre sur la période.

L’EBITDA du Groupe progresse fortement en 2023, résultant à la fois de la montée en puissance de l’usine de Ragland aux Etats-Unis, de l’amélioration des performances industrielles dans tous les pays et de la politique commerciale du Groupe. Les augmentations de prix ont permis de compenser les hausses cumulées des coûts de production mais n’ont toujours pas permis de retrouver les taux de marges antérieurs du Groupe. Ainsi, la marge d’EBITDA en 2023 reste inférieure de 100 points de base au niveau de 2021 (19,8%). L’évolution de l’EBITDA publiée tient compte d’un effet de change défavorable de -64 millions d’euros.

A périmètre et change constants, la progression de l’EBITDA est caractérisée par :

  • La progression de la performance aux Etats-Unis avec la montée en puissance de l’usine de Ragland, dont le démarrage en juin 2022 avait pesé sur les résultats de l’an passé ;

  • L’impact des hausses de prix passées, sur la quasi-totalité des marchés du Groupe, qui ont permis de compenser la hausse cumulée des coûts variables liée à l’inflation :

- En 2023, les coûts de l’énergie s’élèvent à 596 millions d’euros contre 664 millions d’euros en 2022 à volume constant et restent largement supérieurs aux niveaux de 2021 (398 millions d’euros) ;
- L’inflation sous-jacente (frais de personnel et coûts de maintenance) a progressé de près de 10% en en 2023.

  • L’amélioration des performances industrielles de l’activité Ciment avec notamment l’augmentation de l’utilisation de combustibles alternatifs, en substitution aux combustibles fossiles, qui progresse de +3,9 points par rapport à 2022.

L’EBIT courant affiche une progression importante avec un taux de marge en hausse de +320 points de base sur 1 an après une augmentation des dotations aux amortissements liés notamment à la mise en service de Ragland.

Le résultat financier baisse de -22 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2022 et s’explique par une hausse du coût net de la dette, principalement liée à un changement de méthode de comptabilisation des dérivés de couverture de taux en juillet 2022.

La charge d’impôts diminue de 7 millions d’euros par rapport à 2022. Le taux apparent s’établit à 16,8%, en diminution significative par rapport au 31 décembre 2022 (28,6%). Cette diminution de la charge d’impôts résulte d’éléments non récurrents (adoption en Turquie des règles d'hyperinflation par les autorités fiscales locales ainsi qu’une annulation d’un passif d’impôt différé à la suite d’une fusion de filiales au Brésil) qui ont entraîné un produit d’impôt différé. A l’exception de ces éléments non récurrents, le taux d’impôt apparent est comparable à celui de 2022.

Le résultat net consolidé s’élève à 295 millions d’euros, en hausse de +88,1% à périmètre et change constants et de +68,3% en base publiée par rapport à 2022, permettant au taux de marge nette de s’inscrire à 7,5% du chiffre d’affaires.

Le résultat net part du Groupe progresse de +84,8% à périmètre et taux de change constants et +65,6% en base publiée, à 258 millions d’euros.

1. RESULTATS PAR ZONES GEOGRAPHIQUES

1.1. France

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

1 211

1 177

+2,8%

+2,8%

EBITDA

212

172

+23,3%

+23,3%

EBIT courant

111

75

+47,2%

+47,2%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

En 2023, l’activité du Groupe en France est contrastée avec, d’une part, des volumes de ciment en faible contraction et des volumes béton et granulats en baisse plus marquée et d’autre part, une progression des prix de vente qui permettent de compenser la hausse cumulée des coûts de l’énergie et l’inflation des frais de personnel et des coûts de maintenance. L’EBITDA de la zone se redresse ainsi sur la période, bénéficiant d’un effet de base favorable par rapport à 2022 qui avait été marquée par l’augmentation soudaine et importante des coûts de l’énergie au second semestre ainsi que par les coûts associés à la mise à niveau opérationnelle de l’usine de Montalieu au premier trimestre.

Alors que l’activité Ciment est restée résiliente au premier semestre avec des volumes en légère contraction, le second semestre est marqué par une baisse plus significative des volumes par rapport à 2022. En effet, l’activité Ciment a été impactée par le ralentissement de la construction résidentielle en France. La construction non-résidentielle ralentit également alors que l’activité travaux publics reste résiliente. Les hausses de prix passées en début d’année ont permis de compenser la hausse cumulée des prix de l’énergie en France, notamment de l’électricité (plus de deux fois supérieure aux coûts historiques) ainsi que des autres postes de coûts (frais de personnel et coûts de maintenance). En conséquence, le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité ciment est en progression de +11,2% à périmètre constant sur l’année et l’EBITDA progresse sensiblement.

L’activité Béton & Granulats est affectée en 2023 par une baisse des volumes liée au ralentissement de la construction résidentielle ainsi que par la faiblesse des travaux publics routiers, importants consommateurs de granulats. Des hausses de prix ont été passées cette année, tant pour le béton que pour les granulats, afin de couvrir la hausse importante des coûts depuis 2022. Le chiffre d’affaires opérationnel du Béton & Granulats est en baisse de -1,9% à périmètre constant en 2023 et l’EBITDA progresse légèrement.

Le chiffre d’affaires opérationnel et l’EBITDA de l’activité Autres Produits & Services sont en légère baisse.

1.2 Europe (hors France)

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

407

388

+4,9%

+1,7%

EBITDA

101

85

+19,1%

+15,3%

EBIT courant

66

51

+29,0%

+25,0%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

En Suisse, la baisse des volumes Ciment se poursuit au second semestre, en ligne avec la contraction enregistrée au premier semestre 2023 due à la faiblesse des marchés résidentiels et travaux publics. Les prix ont été bien orientés à la suite d’augmentations passées en début d’année pour compenser les effets de l’inflation cumulée des coûts, notamment énergétiques. Ainsi, le chiffre d’affaires opérationnel Ciment progresse de +4,4% à périmètre et change constants en 2023 et l’EBITDA est en hausse marquée, soutenu par une bonne performance industrielle.

Le chiffre d’affaires opérationnel Béton & Granulats en Suisse enregistre une légère baisse de -1,6% à périmètre et change constants sur la période. La faiblesse des volumes n’est que partiellement compensée par les hausses de prix passées dans le béton et les granulats. L’EBITDA baisse sur la période.

Le chiffre d’affaires opérationnel et l’EBITDA de l’activité Autres Produits & Services en Suisse sont stables.

En Italie, le chiffre d’affaires opérationnel progresse de +12,3% à périmètre constant en 2023 dans un contexte de stabilité des volumes et de hausse des prix de vente moyens par rapport à l’année passée. Sur ces bases, l’EBITDA progresse également, bien qu'impacté par une hausse des coûts des intrants et de l’énergie.

1.3 Amériques

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

979

860

+13,9%

+15,8%

EBITDA

216

135

+59,9%

+62,5%

EBIT courant

139

72

+92,4%

+95,3%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

En 2023, l’activité du Groupe dans la zone Amériques progresse très significativement, dans un environnement de prix favorable et grâce à la forte croissance des volumes résultant de la montée en puissance de l’usine de Ragland (USA). Aux Etats-Unis, l’EBITDA s’élève à 151 millions d’euros en 2023, soit une progression de +76,4% à périmètre et change constants comparativement à 2022.

Aux Etats-Unis, la hausse des volumes Ciment s’est poursuivie au second semestre, grâce à la montée en puissance du four de Ragland qui a atteint sa capacité nominale au 4ème trimestre. La demande dans le

Sud-Est des Etats-Unis reste soutenue, notamment grâce aux retombées locales des programmes d’infrastructures lancés en 2021 (IIJA1) ainsi que du programme de réindustrialisation du pays (IRA2). L’ouverture de nouveaux terminaux ferroviaires en Géorgie et au Tennessee a permis d’accroître la zone de chalandise et ainsi d’accompagner la montée en puissance industrielle de Ragland. Cette forte progression des volumes dans le Sud-Est permet de largement compenser le repli des volumes en Californie lié à des conditions météorologiques défavorables au premier semestre. Les prix restent bien orientés dans les deux régions, avec de nouvelles hausses passées à la fin de l’été, afin de compenser les effets cumulés de l’inflation des deux dernières années. Le chiffre d’affaires opérationnel Ciment aux Etats-Unis progresse ainsi de +27,5% à périmètre et change constants en 2023. L’EBITDA s’inscrit ainsi en forte hausse à périmètre et change constants.

L’activité Béton aux Etats-Unis, progresse également en 2023 grâce à un marché dynamique dans le Sud-Est qui a plus que compensé la contraction des volumes en Californie, dans un contexte de marché local moins porteur qu’en 2022. Les prix de vente ont continué de progresser dans les deux régions. Le chiffre d’affaires opérationnel Béton aux Etats-Unis croit ainsi de +18,9% à périmètre et change constants en 2023. L’EBITDA a très fortement progressé sur la période.

Dans un contexte macroéconomique globalement résilient en 2023, l’activité Ciment au Brésil enregistre une érosion des volumes liée au ralentissement de la demande. Les prix restent stables au second semestre comparativement à 2022, et en augmentation sur l’année. Le chiffre d’affaires opérationnel Ciment au Brésil baisse de -1,0% à périmètre et change constants. L’EBITDA enregistre un niveau record en 2023 avec une hausse marquée grâce à une bonne maitrise des coûts de production, une forte accélération de l’utilisation de combustibles de substitution, et l’intégration d’argiles activées dans les ciments contribuant à la baisse des émissions de CO2 par tonne produite.

L’activité Béton & Granulats au Brésil est résiliente avec des volumes de granulats et de béton stables sur l’année. Les prix du béton ont été bien orientés alors que les prix des granulats sont restés stables en 2023. Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Béton & Granulats progresse ainsi de +9,8% à périmètre et change constants en 2023 et l’EBITDA croît de façon plus modérée.

1.4 Asie (Inde et Kazakhstan)

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

492

500

-1,6%

+5,4%

EBITDA

88

98

-10,2%

-4,1%

EBIT courant

56

64

-12,5%

-6,7%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

L’activité du Groupe en Asie a progressé à périmètre et change constants en 2023 grâce à une bonne performance de l’Inde et du Kazakhstan au second semestre.

Après un premier semestre difficile, l’activité Ciment en Inde, a été dynamique au second semestre avec des volumes en progression sur l’ensemble de l’année. La baisse des prix de revient au second semestre, a permis de regagner en compétitivité. Le marché reste dynamique dans un contexte préélectoral favorable au secteur de la construction, et soutenu par les efforts continus de développement des infrastructures. Dans un environnement concurrentiel actif, les prix de ventes sont en légère baisse sur l’année. Le chiffre d’affaires opérationnel Ciment en Inde progresse ainsi de +5,6% à périmètre et change constants en 2023. L’EBITDA croît également en devise locale.

Après un premier semestre marqué par des tensions sur la chaine logistique ferroviaire, l’activité Ciment, au Kazakhstan, se redresse au second semestre. Les volumes sont en forte croissance sur cette seconde partie de l’année, grâce à la sécurisation d’une flotte de wagons additionnels. Les prix sont en légère baisse sur la période dans un contexte concurrentiel plus tendu. En conséquence, le chiffre d’affaires opérationnel au Kazakhstan croit de +5,2% à périmètre et change constants. L’EBITDA est en baisse marquée en 2023 des suites de l’érosion des prix de vente, des surcoûts logistiques ainsi que d’une hausse des coûts d’électricité.

1.5 Méditerranée (Turquie et Égypte)

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

464

374

+24,1%

+125,1%

EBITDA

68

44

+54,9%

+186,6%

EBIT courant

48

20

+142,3%

+350,0%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

En 2023, l’activité du Groupe en Méditerranée bénéficie en Turquie d’une reprise des volumes ainsi que d’une forte hausse de prix de vente en devise locale dans un contexte d’hyperinflation. L’activité est impactée par la forte dépréciation des devises turque et égyptienne par rapport à l’euro sur la période.

Malgré un contexte macroéconomique marqué par l’hyperinflation, l’activité Ciment en Turquie a bénéficié d’une solide progression des volumes tout au long de l’année. Le soutien accordé par le gouvernement au secteur de la construction ainsi que les effets directs et indirects du tremblement de terre qui a touché le Sud-Est de la Turquie, ont dynamisé l’activité. Les prix de ventes progressent fortement afin de compenser les effets de l’inflation sur les coûts de production. Un système de waste heat recovery3 mis en service à Bastas au cours du 4ème trimestre, contribuera à l’amélioration sensible des prix de revient. En conséquence, le chiffre d’affaires opérationnel Ciment en Turquie croit de +25,2% en 2023 (+135,1% à périmètre et change constants). L’EBITDA progresse sensiblement grâce à une maîtrise des coûts sur la période, notamment de maintenance, et l’usage accru de combustibles alternatifs.

L’activité Béton & Granulats, en Turquie, a progressé en 2023 grâce à une forte croissance des volumes béton et des prix de ventes. Le chiffre d’affaires opérationnel croit de +38,7% en 2023 (+160,5% à périmètre et change constants). L’EBITDA progresse significativement.

L’activité Ciment en Egypte est marquée par un marché domestique atone avec des volumes en légère baisse sur l’année. Dans un contexte concurrentiel encadré par l’accord de régulation des capacités mis en place par les autorités en 2021 et renouvelé annuellement, les prix ont fortement progressé en 2023. Le Groupe a saisi des opportunités d’exportation de clinker vers les zones Méditerranée et Afrique, bénéficiant des incitations gouvernementales à l’export. Ainsi, le chiffre d’affaires opérationnel Ciment en Egypte est en progression de +11,1% en 2023 (+82,9% à périmètre et change constants). L’EBITDA est passé au-dessus du seuil de profitabilité en 2023 après une performance à l’équilibre en 2022.

1.6 Afrique (Sénégal, Mali, Mauritanie)

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

384

343

+11,9%

+12,0%

EBITDA

54

36

+51,5%

+51,9%

EBIT courant

13

2

+540,8%

+545,9%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

L’activité du Groupe en Afrique a progressé en 2023 grâce à une normalisation des volumes au Mali, ainsi que de l’effet en année pleine de l’augmentation des prix appliquée en septembre 2022 au Sénégal.

L’activité Ciment au Sénégal enregistre des volumes en faible repli en 2023. La production devrait rester sous contrainte jusqu’à la mise en service du nouveau four dont le démarrage est prévu fin 2024. Le marché domestique est toujours dynamique, soutenu par une demande résidentielle bien orientée et par divers projets d’infrastructures. Les prix sont également en hausse sur l’ensemble de l’année à la suite de la dernière augmentation des prix administrés en septembre 2022. Le chiffre d’affaires opérationnel Ciment au Sénégal a progressé de +3,7% à périmètre constant en 2023. L’EBITDA est en fort redressement sur l’année.

Toujours portée par la mise en œuvre de grands chantiers publics, l’activité Granulats au Sénégal progresse en 2023, bénéficiant d’effets prix et volume positifs. Le chiffre d’affaires opérationnel croit de +15,6% à périmètre constant en 2023. L’EBITDA est stable compte tenu de l’augmentation des coûts de maintenance.

L’activité Ciment au Mali bénéficie de la forte reprise du marché, après la crise politique qui avait sensiblement réduit les livraisons en 2022. Le chiffre d’affaires opérationnel est en hausse de +58,8% à périmètre constant en 2023. L’EBITDA progresse fortement.

Le chiffre d’affaires opérationnel Ciment en Mauritanie progresse de +15,3% à périmètre et change constants grâce à une bonne dynamique des volumes et des prix. L’EBITDA progresse fortement.

2. SITUATION FINANCIERE AU 31 DECEMBRE 2023

(En millions d’euros)

2023

2022

2021

Endettement brut

1 915

2 070

1 845

Trésorerie

(494)

(504)

(527)

Endettement net (hors option)

1 422

1 567

1 318

EBITDA

740

570

619

Ratio de "leverage"

1,92x

2,75x

2,13x

 

 

 

 

Au 31 décembre 2023, le Groupe maintient une structure financière solide avec des capitaux propres importants et un endettement net en baisse de 145 millions d’euros sur un an. Le ratio de leverage est de 1,92x (contre 2,75x à fin décembre 2022).

Les contrats de financement à moyen ou long terme contiennent des clauses particulières (covenants) imposant notamment le respect de ratios financiers. Compte tenu du niveau de l’endettement net et de la liquidité du bilan du Groupe, l’existence de ces "covenants" ne constitue pas un risque sur la situation financière du Groupe.

Le Groupe dispose de lignes de financement confirmées, non utilisées et non affectées à la couverture du risque de liquidité sur les billets de trésorerie pour un montant de 683 millions d’euros au 31 décembre 2023 (400 millions d’euros au 31 décembre 2022).

3. INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS ET CASH FLOWS LIBRES

(En millions d’euros)

2023

2022

2021

Investissements industriels de « maintenance »

151

161

155

Investissements industriels « stratégiques »

178

261

232

► dont « climat »

40

85

75

► dont « croissance »

138

176

156

Total investissements industriels décaissés

329

422

387

Encaissements liés à des cessions d’immobilisations

(29)

(14)

(11)

Total investissements industriels nets décaissés

300

408

376

 

 

 

 

Au 31 décembre 2023, le total des investissements industriels décaissés s’élève à 329 millions d’euros, en baisse par rapport à 2022. Une partie importante des investissements industriels correspond à la finalisation de la construction du nouveau four de Ragland, aux États-Unis, et à la poursuite de la construction du nouveau four au Sénégal. Certaines dépenses d’investissements relatives à la construction du four 6 au Sénégal, qui n’ont pas été décaissées fin 2023, seront déboursées début 2024.

Les investissements stratégiques liés à la réduction de l’empreinte carbone du Groupe s’élèvent à 40 millions d’euros en 2023. Cette enveloppe de 40 millions d’euros n’incorpore pas de « quote-part climat» des investissements stratégiques de croissance du four 2 de Ragland (USA) et du four 6 au Sénégal qui ont une forte contribution à la performance climat du Groupe. En effet, ces investissements stratégiques de croissance vont permettre d’accroitre significativement l’usage de combustibles de substitution, de réduire le taux de clinker et d’améliorer l’efficacité énergétique de ces dispositifs industriels et donc de sécuriser l’atteinte des objectifs globaux de décarbonation.

Le Groupe reste engagé sur son objectif d’investissements « climat » de 800 millions d’euros sur 10 ans. Les investissements stratégiques « climat » sur les périodes 2023 et 2024 devraient donc être inférieurs à la moyenne annuelle sur 10 ans compte tenu de l’importance des investissements stratégiques de croissance sur cette période, avec un rattrapage prévu sur la période 2026-2030.

Les cash-flows libres s’élèvent à 295 millions d’euros, en forte amélioration sur l’année résultant :

  • De la progression de l’EBITDA ;

  • De la baisse des investissements industriels « stratégiques », à la suite de la fin du cycle d’investissement du nouveau four aux USA (Ragland) et au glissement sur 2024 de décaissements liés au four 6 au Sénégal ;

  • De la baisse du besoin en fonds de roulement.

4. PERFORMANCE CLIMAT

 

2023

2022

Variation

Objectifs

2030

Emissions spécifiques directes

(kg de CO2 net / tonne de ciment équivalent)

588

608

-3,3%

497

Emissions spécifiques directes en Europe

(kg de CO2 net / tonne de ciment équivalent)

501

530

-5,5%

430

Taux de combustibles de substitution (%)

32,0%

28,1%

+3,9pts

50,0%

Taux de Clinker (%)

76,8%

77,5%

-0,7pts

69,0%

 

 

 

 

 

La performance climat du Groupe continue de progresser en 2023 sur l’ensemble des indicateurs, dans toutes les zones géographiques du Groupe, avec une réalisation notable du Brésil qui a fortement amélioré son facteur clinker tout en augmentant significativement l’utilisation de combustibles de substitution.

Le groupe Vicat réitère sa feuille de route climat et son objectif 2030 de réduire ses émissions spécifiques directes à 497 kg de CO2 net par tonne de ciment équivalent et à 430 kg de CO2 net par tonne de ciment équivalent en Europe. Cet objectif est uniquement basé sur les technologies actuelles et éprouvées et n’intègre pas de technologie de rupture telle que la capture du CO2 et le stockage / utilisation.

L’année 2024 verra le lancement de l’initiative « Du Bas carbone au Zéro carbone ». Au-delà de la poursuite de la politique de modernisation et de défossilisation du processus industriel complétée par la mise sur le marché de ciments composés sophistiqués, le Groupe étudie deux projets de décarbonation ultime, par la capture du CO2 pour son enfouissement ou son utilisation dans la fabrication de carburants de synthèse sur les usines de Montalieu (en France) et de Lebec (en Californie). L’amorçage de ces projets nécessite d’importantes aides publiques.

5. PERSPECTIVES 2024

En 2024, le Groupe s’attend à une poursuite de la progression de son chiffre d’affaires, soutenue par la croissance aux Etats-Unis, par la résilience des marchés émergents, et ce compte tenu de la faiblesse du secteur résidentiel en Europe.

L’EBITDA généré par le Groupe en 2024 devrait être supérieur à celui de 2023.

Cet objectif tient compte de la progression des gains opérationnels à Ragland et du reflux de l’inflation des coûts énergétiques sur la période avec un effet de base favorable au premier semestre.

En 2024, les investissements industriels du Groupe devraient s’établir à environ 325 millions d’euros compte tenu d’un décalage de décaissements relatif à la construction du nouveau four au Sénégal sur 2024. L’enveloppe d’investissements cumulée 2023 et 2024 reste inchangée.

La progression de l’EBITDA, la maîtrise du besoin en fonds de roulement ainsi que la discipline en matière d’investissements permettront une nouvelle réduction de l’endettement net du Groupe.
Ainsi, le Groupe se fixe pour objectif de réduire le ratio de leverage à un niveau inférieur à 1,3x à fin 2025.

Perspectives par pays :

En France, l’activité devrait pâtir d’un ralentissement marqué de la construction résidentielle, partiellement compensé par la demande du segment infrastructure. En effet, le démarrage progressif d’un grand chantier d’infrastructure ferroviaire en région Sud-Est devrait soutenir l’activité future.

En Suisse, l’activité est attendue stable, avec une stabilisation des volumes sur un point bas, dans un contexte de prix résilients.

Aux Etats-Unis, le développement des ventes dans le Sud-Est devrait se poursuivre grâce au fonctionnement à pleine capacité du four 2 de Ragland en année pleine. Par ailleurs, l’activité en Californie devrait bénéficier d’un effet de base favorable par rapport au premier semestre de 2023. La progression des combustibles de substitution et la généralisation du ciment de type « 1L » moins consommateur de clinker devrait soutenir l’amélioration de la marge.

Au Brésil, dans un marché en stabilisation, les niveaux d’activité et de résultat sont prévus proches de ceux de 2023 et devraient continuer de bénéficier de l’amélioration de la performance industrielle.

En Inde, le marché devrait continuer de croître, notamment au 1er semestre, grâce à un effet de base favorable et de l’effet en année pleine de la baisse des coûts, dans un environnement qui reste fortement concurrentiel.

Au Kazakhstan, l’intensification du contexte concurrentiel et la saturation de l’outil industriel devrait limiter la hausse des volumes et des prix dans un pays moins exposé que les autres à l’inflation des coûts de l’énergie.

En Turquie, le contexte macroéconomique devrait rester dominé par l’inflation et la faiblesse de la livre turque. L’activité devrait restée soutenue par l’effort de reconstruction après le tremblement de terre de février 2023 ainsi que par le contexte pré-électoral au premier semestre. Le Groupe continuera de conduire une politique de prix destinée au moins à couvrir la forte inflation des coûts.

En Égypte, le marché domestique devrait rester peu dynamique dans un contexte concurrentiel toujours régulé par les pouvoirs publics. Comme en 2023, le Groupe devrait développer des opportunités d’exportation de clinker et de ciment.

En Afrique de l’Ouest, la visibilité se réduit à la suite d’une montée de l’instabilité politique dans la région (report de la date d’élection présidentielle au Sénégal, sortie de la Cédéao au Mali) dont les impacts sont difficilement mesurables à ce stade. Au Sénégal, l’activité Ciment restera contrainte jusqu’au démarrage du four 6 dans un contexte de prix régulés par le gouvernement.

6. DIVIDENDE

Sur la base des résultats annuels 2023 et d’un résultat net par action de 5,76 euros, en progression de +65,5% par rapport à 2022, et confiant dans la capacité du Groupe à poursuivre son développement rentable, le Conseil d’Administration, réuni le 12 février 2024, a décidé de proposer aux actionnaires de voter, lors de l’Assemblée Générale qui se tiendra le 12 avril 2024, la distribution d’un dividende de 2,0 euros par action.

REUNION DE PRESENTATION ET CONFERENCE TELEPHONIQUE

Dans le cadre de cette publication, le groupe Vicat organise le 14 février 2024 une conférence téléphonique d’information en anglais à 15h, heure de Paris (14h heure de Londres et 9h heure de New York).

Pour participer en direct, composez l’un des numéros suivants :

France : +33 (0) 1 70 37 71 66
UK : +44 (0) 33 0551 0200
US : +1 786 697 3501

Cette conférence téléphonique sera également retransmise via webcast à partir du site internet de Vicat ou en cliquant ici. Un enregistrement de la conférence téléphonique sera immédiatement disponible pour retransmission à partir du site internet de Vicat ou en cliquant ici.

La présentation qui servira de support à cet évènement sera accessible à partir de 12h CET sur le site internet de Vicat.

PROCHAINS EVENEMENTS

Assemblée générale annuelle, le 12 avril 2024

Publication du chiffre d’affaires du 1er trimestre 2024, le 29 avril 2024 après bourse

A PROPOS DU GROUPE VICAT

Depuis 170 ans, VICAT est un acteur industriel de référence dans le domaine des matériaux de construction minéraux et biosourcés. Vicat est un groupe coté sur le marché Euronext Paris et est majoritairement contrôlé par la famille fondatrice Merceron-Vicat. Engagée sur une trajectoire de neutralité carbone sur sa chaîne de valeur d’ici à 2050, l'entreprise exerce aujourd’hui 3 métiers principaux que sont le Ciment, le Béton Prêt à l’Emploi (BPE) et les Granulats, ainsi que des activités complémentaires à ces métiers de base. Présent dans 12 pays, développés et émergents, le groupe cimentier emploie près de 10 000 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 3,937 milliards d’euros en 2023. Ancré dans les territoires, VICAT développe un modèle d’économie circulaire qui profite à tous et innove chaque jour pour réduire l’impact environnemental de la construction.

Groupe Vicat – Information financière – Annexes

DEFINITION DES INDICATEURS ALTERNATIFS DE PERFORMANCE "IAP"

  • Les données à périmètre et change constants permettent de déterminer l’évolution organique d’agrégats chiffrés entre deux périodes et de les comparer en neutralisant les impacts liés aux variations de taux de change et du périmètre de consolidation. Elles sont déterminées en appliquant aux chiffres de la période en cours, les taux de change et le périmètre de consolidation de la période antérieure.

  • Le chiffre d’affaires opérationnel d’un secteur géographique (ou d’une activité) correspond au chiffre d’affaires réalisé par le secteur géographique en question (ou l’activité) sous déduction du chiffre d’affaires intra-secteur (ou intra-activité).

  • EBITDA (Earning Before Interest, Tax, Depreciation and Amortization) : il se calcule en sommant le chiffre d’affaires, les achats consommés, les charges de personnel, les impôts et les taxes d’exploitation et les autres charges et produits ordinaires.

  • EBIT Courant : (Earning Before Interest and Tax) : il se calcule en sommant l’EBITDA et les dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations ordinaires.

  • Cash-flow libre : il est égal aux flux nets opérationnels après déduction des investissements industriels nets de cessions et des investissements financiers et avant paiement du dividende.

  • L’endettement financier net représente la dette financière brute (composée du solde des emprunts auprès d’investisseurs et des établissements de crédit, de la dette résiduelle sur contrats de location financement, du solde des autres emprunts et dettes financières hors options de vente et de la trésorerie passive), nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie, y inclus la réévaluation des dérivés de couverture et de la dette.

  • Le Leverage est un ratio relatif à la rentabilité correspondant à l’endettement net / EBITDA consolidé.

RESULTATS 2023 PAR ACTIVITES

Activité Ciment

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Volumes (milliers de tonnes)

28 839

27 140

+6,3%

 

CA Opérationnel

2 526

2 296

+10,0%

+24,4%

CA Consolidé

2 153

1 964

+9,6%

+23,9%

EBITDA

544

411

+32,2%

+44,9%

EBIT courant

346

233

+48,8%

+64,7%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

Activité Béton & Granulats

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Volumes Béton (milliers de m3)

10 020

10 023

0,0%

 

Volume Granulats (milliers de tonnes)

24 273

25 310

-4,1%

 

CA Opérationnel

1 510

1 398

+8,0%

+18,6%

CA Consolidé

1 470

1 363

+7,8%

+17,9%

EBITDA

169

132

+28,6%

+37,3%

EBIT courant

76

42

+83,4%

+103,2%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

Activité Autres Produits & Services

(En millions d’euros)

2023

2022

Variation

publiée

Variation
à pcc*

CA Opérationnel

453

454

-0,3%

+4,2%

CA Consolidé

314

315

-0,2%

-0,7%

EBITDA

27

27

-1,5%

+0,3%

EBIT courant

10

10

+0,2%

-0,5%

*à périmètre et change constants

 

 

 

 

PRINCIPAUX ETATS FINANCIERS DE L’EXERCICE 2023

L’ensemble des états financiers 2023 sont disponibles, ainsi que les annexes, sur le site internet de la société : www.vicat.fr.

Compte de résultat consolidé

(en milliers d'euros)

Notes

 

2023

 

2022

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

4

 

3 937 195

 

3 642 063

Achats consommés

 

 

(2 598 496)

 

(2 509 400)

Charges de personnel

5

 

(569 002)

 

(528 635)

Impôts, taxes et versements assimilés

 

 

(60 688)

 

(60 982)

Autres produits et charges ordinaires

6

 

30 740

 

27 074

EBITDA

 

 

739 749

 

570 120

Dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations ordinaires

6

 

(306 995)

 

(285 655)

EBIT Courant

 

 

432 754

 

284 465

Produits et charges non ordinaires

7

 

4 870

 

6 270

Dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations non ordinaires

7

 

(22 243)

 

(13 007)

Résultat d’exploitation

 

 

415 381

 

277 728

Coût de l’endettement financier net

 

 

(50 817)

 

(31 155)

Autres produits financiers

 

 

37 773

 

31 900

Autres charges financières

 

 

(59 367)

 

(50 666)

Résultat financier

8

 

(72 411)

 

(49 921)

Quote-part dans les résultats des sociétés associées

11.1

 

10 129

 

12 697

Résultat avant impôt

 

 

353 099

 

240 504

Impôts sur les résultats

9

 

(57 771)

 

(65 060)

Résultat net consolidé

 

 

 

295 328

 

175 444

Part attribuable aux intérêts minoritaires

 

 

36 903

 

19 357

Part attribuable au Groupe

 

 

258 425

 

156 086

 

 

 

 

 

Résultat net part du Groupe de base et dilué par action (en euros)

 

 

5,76

 

3,48

État du résultat global consolidé

(en milliers d'euros)

2023

 

2022

Résultat net consolidé

295 328

 

175 444

 

 

 

 

Autres éléments non recyclables au compte de résultat :

 

 

 

Réévaluation du passif net au titre des prestations définies

(4 958)

 

30 649

Autres éléments non recyclables au compte de résultat

(1 991)

 

(9 744)

Impôt sur les éléments non recyclables

1 339

 

(6 617)

 

 

 

 

Autres éléments recyclables au compte de résultat :

 

 

 

Ecarts de conversion

(120 911)

 

(20 849)

Couverture des flux de trésorerie

(1 659)

 

7 914

Impôt sur les éléments recyclables

4 012

 

(2 053)

 

 

 

 

Autres éléments du résultat global (après impôt)

(124 168)

 

(700)

 

 

 

 

Résultat global

171 160

 

174 744

Part attribuable aux intérêts minoritaires

23 542

 

11 403

Part attribuable au Groupe

147 618

 

163 341

État de la situation financière consolidée

Actif

(en milliers d'euros)

Notes

 

31 Décembre 2023

 

31 Décembre 2022

 

 

 

 

 

Goodwill

10.1

 

1 185 026

 

1 204 814

Autres immobilisations incorporelles

10.2

 

174 173

 

183 066

Immobilisations corporelles

10.3

 

2 582 394

 

2 504 926

Droits d'utilisation relatifs aux contrats de location

10.4

 

185 416

 

193 122

Immeubles de placement

10.5

 

30 706

 

32 124

Participations dans des entreprises associées

11.1

 

84 861

 

80 804

Actifs d'impôts différés

9

 

112 229

 

126 212

Créances et autres actifs financiers non courants

11.2

 

241 811

 

269 651

Total des actifs non courants

 

 

4 596 617

 

4 594 719

Stocks et en-cours

12.1

 

568 705

 

560 795

Clients et autres débiteurs

12.2

 

491 986

 

464 216

Actifs d'impôts exigibles

 

 

3 092

 

45 201

Autres créances

12.3

 

193 487

 

204 690

Actifs destinés à être cédés

11.1

 

16 910

 

21 780

Trésorerie et équivalents de trésorerie

13

 

493 547

 

503 597

Total des actifs courants

 

 

1 767 728

 

1 800 279

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL DE L'ACTIF

 

 

6 364 344

 

6 394 998

 

 

 

 

 

Passif

 

 

 

 

 

(en milliers d'euros)

Notes

 

31 Décembre 2023

 

31 Décembre 2022

 

 

 

 

 

Capital

 

 

179 600

 

179 600

Primes

 

 

11 207

 

11 207

Auto-contrôle

 

 

(41 891)

 

(47 097)

Réserves consolidées

 

 

3 230 128

 

3 003 393

Réserves de conversion

 

 

(646 331)

 

(558 838)

Capitaux propres part du Groupe

 

 

2 732 713

 

2 588 265

Intérêts minoritaires

 

 

285 157

 

274 529

Total capitaux propres

14

 

3 017 870

 

2 862 794

Provisions retraite et autres avantages postérieurs à l’emploi

15.1

 

88 045

 

86 355

Autres provisions supérieures à un an

15.2

 

134 286

 

123 413

Dettes financières et options de vente

16.1

 

1 416 572

 

1 672 772

Obligations locatives supérieures à un an

16.1

 

155 718

 

161 045

Impôts différés passifs

9

 

273 349

 

325 188

Autres passifs non courants

 

 

18 696

 

21 594

Total des passifs non courants

 

 

2 086 665

 

2 390 367

Autres provisions inférieures à un an

15.2

 

21 943

 

12 570

Dettes financières et options de vente à moins d'un an

16.1

 

335 956

 

242 161

Obligations locatives à moins d'un an

16.1

 

45 153

 

47 537

Fournisseurs et autres créditeurs

17.1

 

503 490

 

540 374

Passifs d'impôts exigibles

 

 

18 522

 

14 814

Autres dettes

17.2

 

334 745

 

284 381

Total des passifs courants

 

 

1 259 810

 

1 141 837

Total des passifs

 

 

3 346 474

 

3 532 204

 

 

 

 

 

TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS

 

 

6 364 344

 

6 394 998

État des flux de trésorerie consolidés

(en milliers d'euros)

Notes

 

2023

 

2022

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat net consolidé

 

 

295 328

 

175 444

 

 

 

 

 

 

Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence

 

 

(10 129)

 

(12 697)

Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence

 

 

7 489

 

7 057

Charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité :

 

 

 

 

 

- Ajustements pour dotations aux amortissements et provisions

 

 

343 521

 

303 434

- impôts différés

 

 

(28 680)

 

6 803

- plus ou moins-values de cession

 

 

(22 196)

 

(5 377)

- gains et pertes latents liés aux variations de juste valeur

 

 

3 951

 

(14 688)

- autres

 

 

(381)

 

1 055

 

 

 

 

 

Capacité d'autofinancement

 

 

588 900

 

461 031

 

 

 

 

 

Variation du besoin en fonds de roulement (1)

 

 

19 364

 

(104 132)

 

 

 

 

 

Flux nets de trésorerie générés par les activités opérationnelles (2)

18.1

 

608 265

 

356 899

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Décaissements liés à des acquisitions d'immobilisations :

 

 

 

 

 

- immobilisations corporelles et incorporelles

 

 

(328 984)

 

(422 356)

- immobilisations financières

 

 

(15 115)

 

(28 505)

 

 

 

 

 

Encaissements liés à des cessions d'immobilisations :

 

 

 

 

 

- immobilisations corporelles et incorporelles

 

 

28 777

 

13 975

- immobilisations financières

 

 

3 244

 

4 392

 

 

 

 

 

Incidence des variations de périmètre

 

 

(861)

 

(45 404)

 

 

 

 

 

Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissement

18.2

 

(312 939)

 

(477 898)

 

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dividendes versés

 

 

(93 592)

 

(82 355)

Emissions d’emprunts

16.1

 

170 077

 

462 197

Remboursements d’emprunts

16.1

 

(329 194)

 

(138 328)

Remboursements des dettes locatives

16.1

 

(51 335)

 

(58 414)

Acquisitions d'actions propres

 

 

(16 690)

 

(18 366)

Cessions – attributions d'actions propres

 

 

19 246

 

20 191

 

 

 

 

 

Flux nets de trésorerie liés aux opérations de financement

 

 

(301 488)

 

184 926

Incidence des variations de cours des devises

 

 

(25 953)

 

(23 022)

Variation de la trésorerie

 

 

(32 114)

 

40 905

Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à l'ouverture

13.2

 

471 347

 

430 442

Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à la clôture

13.2

 

439 232

 

471 347

(1) :
- Dont flux de trésorerie provenant des impôts sur le résultat : (54) millions d’euros au 31 décembre 2023 et (81,7) millions d’euros au 31 décembre 2022.

- Dont flux de trésorerie provenant des intérêts décaissés et encaissés : (34,1) millions d’euros au 31 décembre 2023 dont (9,6) millions d'euros au titres des frais financiers sur contrats IFRS16 et (37,6) millions d’euros au 31 décembre 2022 dont (9,2) millions d'euros au titres des frais financiers sur contrats IFRS16.

État de variation des capitaux propres consolidés

(en milliers d'euros)

 

Capital

Primes

Auto - contrôle

Réserves
consolidées

Réserves
de conversion

 

Capitaux propres part du Groupe

 

Intérêts
minoritaires

 

Total capitaux propres

Au 1er Janvier 2022

179 600

11 207

(52 018)

2 800 579

(579 950)

 

2 359 418

 

246 681

 

2 606 099

Ajustements liés à l'application d'IAS 29

 

 

 

58 610

 

 

58 610

 

7 313

 

65 923

Au 1er Janvier 2022 retraité

179 600

11 207

(52 018)

2 859 189

(579 950)

 

2 418 028

 

253 994

 

2 672 022

Résultat annuel

 

 

 

156 086

 

 

156 086

 

19 357

 

175 444

Autres éléments du résultat global

 

 

 

(13 858)

21 112

 

7 254

 

(7 954)

 

(700)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat global

 

 

 

142 228

21 112

 

163 340

 

11 403

 

174 744

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dividendes distribués

 

 

 

(73 042)

 

 

(73 042)

 

(9 299)

 

(82 341)

Variation nette des actions propres

 

 

4 921

(3 030)

 

 

1 891

 

 

 

1 891

Variations de périmètre et acquisitions complémentaires

 

 

 

(13 330)

 

 

(13 330)

 

12 458

 

(872)

Réserves hyperinflation

 

 

 

56 602

 

 

56 602

 

7 165

 

63 767

Autres variations

 

 

 

34 776

 

 

34 776

 

(1 192)

 

33 584

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au 31 Décembre 2022

179 600

11 207

(47 097)

3 003 393

(558 838)

 

2 588 265

 

274 529

 

2 862 794

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au 1er Janvier 2023

179 600

11 207

(47 097)

3 003 393

(558 838)

 

2 588 265

 

274 529

 

2 862 794

Résultat annuel

 

 

 

258 425

 

 

258 425

 

36 903

 

295 328

Autres éléments du résultat global

 

 

 

(23 314)

(87 493)

 

(110 807)

 

(13 361)

 

(124 168)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat global

 

 

 

235 111

(87 493)

 

147 618

 

23 542

 

171 160

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dividendes distribués

 

 

 

(73 227)

 

 

(73 227)

 

(20 400)

 

(93 627)

Variation nette des actions propres

 

 

5 206

(2 691)

 

 

2 515

 

 

 

2 515

Variations de périmètre et acquisitions complémentaires

 

 

 

(449)

 

 

(449)

 

(26)

 

(475)

Réserves hyperinflation

 

 

 

65 895

 

 

65 895

 

7 460

 

73 355

Autres variations

 

 

 

2 096

 

 

2 096

 

52

 

2 148

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au 31 Décembre 2023

179 600

11 207

(41 891)

3 230 128

(646 331)

 

2 732 713

 

285 157

 

3 017 870

1 Infrastructure Investment and Jobs Act
2 Inflation Reduction Act
3 Système de réutilisation des gaz chauds pour produire de l’électricité

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240213135896/fr/

Contacts

CONTACT RELATIONS INVESTISSEURS :

Pierre PEDROSA
Tél. +33 (0)6 73 25 98 06
pierre.pedrosa@vicat.fr

CONTACT PRESSE :

Karine Boistelle-Adnet
Tél. +33 (0)4 74 27 58 04
karine.boistelleadnet@vicat.fr