Marchés français ouverture 19 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1609
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    25 604,30
    -433,97 (-1,67 %)
     
  • BTC-EUR

    52 413,36
    -1 856,05 (-3,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,51
    -24,64 (-1,64 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Vert de Rage (France 5) Martin Boudot : "Enquêter sur l’environnement, c’est un risque aujourd'hui"

·1 min de lecture

Quel est le principe de Vert de rage, votre collection documentaire ?

Martin Boudot : L’idée est d’enquêter sur des problématiques sanitaires et environnementales, en collaboration avec des scientifiques, et de créer des ponts entre des citoyens qui, bien que vivant aux quatre coins du monde, sont parfois confrontés aux mêmes industriels, aux mêmes mensonges et manipulations. À économie mondialisée, pollution partagée... Ce que nous utilisons ici a été produit ailleurs, et ce n’est pas juste une construction de l’esprit.

Dans le premier épisode diffusé ce soir, pour révéler que les Français sont exposés à un métal lourd cancérigène après consommation de pommes de terre, on vous voit faire des prélèvements d’eaux usées d’une usine d’engrais au Maroc, en déjouant les services de renseignement...

Et c’est à regret, parce qu’on a vraiment tout tenté avant pour avoir accès à cette usine et aux autorités locales. Enquêter sur l’environnement, c’est un risque, aujourd’hui, mais les héros, ce sont les lanceurs d’alerte, les gens sur place. Les militants environnementaux sont ceux qui sont les plus tués dans le monde.

À lire également

Sur le front (France 2) Hugo Clément : "On a voulu éviter l’é... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles