Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 908,50
    +133,12 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0653
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    2 410,00
    +12,00 (+0,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 348,02
    +1 131,98 (+1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,45
    +68,83 (+5,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,17
    +0,44 (+0,53 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 260,69
    -340,81 (-2,18 %)
     
  • S&P 500

    4 962,30
    -48,82 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0069 (-0,55 %)
     

Verbalisation : un excès de zèle chez les contrôleurs de la SNCF et de la RATP ?

MajaMitrovic

Pour avoir présenté sa pièce d’identité au format PDF : 170 euros. Pour avoir échangé, d’un commun accord, sa place dans un train : 270 euros. Sur les réseaux sociaux, les usagers de la RATP et de la SNCF ne se privent pas de faire part de leur mécontentement et du fait d’être outrés des techniques des contrôleurs. Beaucoup s’en doutent, mais les agents ont bel et bien «une prime à l’acte» lors d’une verbalisation. Selon les informations du Parisien, les contrôleurs de RER et métros de la RATP perçoivent, chaque mois, 10% de la recette globale des amendes dressées et payées sur place. Pour les agents des bus et tramways du réseau francilien, 1 200 euros sont versés chaque année.

«Ça pousse peut-être à faire des P-V», avoue un contrôleur de la RATP auprès de nos confrères. D’autant que l’un de ses comparses, anciennement contrôleur, devenu conducteur de métro, affirme être parti car «des mecs faisaient n’importe quoi. Des agents bloquaient les portes des métros pour faire sortir les gens, et les plaquaient même parfois contre le mur. Aujourd’hui encore, les trois quarts des problèmes rencontrés par les contrôleurs sont générés par la façon dont ils s’adressent aux voyageurs».

Du côté de la SNCF, mêmes soucis. Du moins, pas de commissions en vue, mais un manque de discernement de la part des contrôleurs est grandement pointé du doigt. Karim et Marie, deux voyageurs indépendants, indiquent au Parisien avoir tous deux reçu une amende de 170 euros pour avoir présenté leur carte d’identité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien devront payer les salariés pour leur future formation ? Le grand lifting de Décathlon… Le Flash éco du jour
Trainline : explosion des réservations de billets de train pour l'été
Fin de vie : les inégalités d’accès aux soins palliatifs en France, nos cartes pour tout comprendre
Instagram, Tik Tok… la France a de grandes ambitions pour réguler les influenceurs mais peu de moyens
Adecco condamné à une grosse amende pour discrimination à l'embauche et fichage racial