Marchés français ouverture 4 h 15 min
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • Nikkei 225

    27 429,59
    -3,81 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    21 881,78
    -187,95 (-0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    21 087,21
    -900,37 (-4,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,90
    -18,97 (-3,53 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     

Vengeful Guardian: Moonrider va vous rappeler vos plus belles heures sur la Super Nintendo

Jeu nimbé dans une esthétique rappelant l’ère des consoles 16 bits, Vengeful Guardian: Moonrider est un trip nostalgique d’une efficacité aussi redoutable que son héros.

Le jeu vidéo est un média qui sait faire honneur à son glorieux passé. À une époque pas si lointaine, que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, il y avait d’un côté les fans de la Super Nintendo (ou Super Nes) et, de l’autre, les adeptes de la Mega Drive. Les deux consoles étaient les visages de la quatrième génération, autrement appelée l’ère du 16 bits. Il n’était pas question de graphismes en 3D, de définition 4K, de framerate à 30 fps, d’options d’affichage, de microtransactions ou encore de monde ouvert. Sur Super Nintendo et Mega Drive, on dévorait notamment des jeux d’action en 2D punitifs, sans jamais se plaindre de la difficulté sur les réseaux sociaux (qui n’existaient pas).

Disponible depuis le 12 janvier 2023 sur PS4, PS5, Nintendo Switch et PC, Vengeful Guardian: Moonrider est conçu comme un hommage à ces expériences d’antan. Étant moi-même propriétaire d’une Super Nintendo dans ma jeunesse (désolé Sega), j’ai tout de suite été attiré par ce titre développé par le studio brésilien  JoyMasher — spécialiste des trips old-school (leur slogan ? « We know retro », soit « On connaît le rétro »). Vengeful Guardian: Moonrider se destine donc d’abord à celles et ceux qui sont un peu nostalgiques des vieilles consoles,

[Lire la suite]