Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 087,25
    +288,83 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 383,32
    -34,55 (-2,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Il vend sa voiture et reçoit encore deux ans plus tard des milliers d'euros de contraventions

Manuel Breva Colmeiro

Depuis plus de deux ans, cet habitant de la Sarthe reçoit des relances pour payer des procès-verbaux concernant des infractions routières. Mais la voiture avec lesquelles elles sont commises est celle qu’il a vendue il y a trois ans.

Les relances pour payer les procès-verbaux ne cessent d’affluer chez René. Cet habitant du Mans, dans la Sarthe, est à bout de nerfs. Depuis deux ans, il doit régler des amendes infligées pour des infractions au Code de la route avec son ancienne voiture, qu’il a vendu il y a trois ans. "Ça fait plus de deux ans que je me bats", s’agace René dans les colonnes d’Actu.fr.

Depuis la vente de sa Peugeot 407, René reçoit de nombreuses injonctions de l’État pour régler les procès-verbaux prononcés après des infractions commises par le nouveau propriétaire du véhicule. Aujourd’hui, René regrette son manque de vigilance au moment de la transaction. "Il a payé la voiture en main propre, en espèce. Il est parti, et c’est tout", se souvient-il ajoutant qu’aucun acte de vente n’a été signé entre les deux parties. "Et puis, les PV ont commencé à arriver car la carte grise est toujours à mon nom."

Il précise dans les colonnes du journal local que les courriers qu’il reçoit ne sont pas directement les contraventions dressés pour chaque infraction, mais un récapitulatif. Le dernier en date remonte au 29 mars 2023. René indique également que la plupart sont liés à des excès de vitesse dans des communes de la Mayenne. Pour sortir de cette situation, René a enchaîné les courriers et appels : commissariat, préfecture, trésorerie du contrôle automatisé, mairie et même le ministère de l’Intérieur. En vain.

PUBLICITÉ

En plus de ces problèmes qui pèsent sur René, il craint que la situation ne dérape. "Il n’a pas (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Dans ces départements, vous avez le plus de risques de prendre des PV

Face à la guerre des prix de Tesla, Carlos Tavares veut répondre avec la chasse aux coûts
Pourquoi les réservoirs d'essence des voitures sont de plus en plus petits ?
Dans ces départements, vous avez plus de risques de prendre des PV
Qui va pouvoir bénéficier d'une voiture électrique à 100 euros par mois, comme promis par le gouvernement ?
Les malfaiteurs s'emparaient de SUV avec une simple tablette