Marchés français ouverture 8 h 6 min
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • EUR/USD

    0,9807
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    19 594,23
    -260,15 (-1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     

Vélo "offert" : attention à cette arnaque qui se propage sur les réseaux sociaux

Une nouvelle arnaque consiste à faire croire aux internautes qu'ils peuvent obtenir un vélo en cadeau, en échange de renseigner leurs données personnelles (Crédits : REUTERS/Stephane Mahe). (REUTERS/Stephane Mahe)

Sur Facebook, de nombreuses publications promettent des vélos, prétendument gratuits, aux internautes. Il s’agit d’un appât pour obtenir vos données personnelles.

Alors que le vélo a de plus en plus la cote depuis les confinements, c’est avec des bicyclettes que des escrocs essaient désormais d’attirer les internautes. Depuis plusieurs semaines, de nombreuses publications sur le réseau social Facebook appellent les usagers à "liker" des contenus pour recevoir un vélo gratuitement.

Un million de réactions d'internautes

Une page nommée "Decathlon fans", usurpant l’identité de l’enseigne sportive, assure qu’un immense stock de bicyclettes va être offert. Il s’agirait de vélos en parfait état de marche, mais "qui ne peuvent pas être vendus en raison de petites égratignures". Suivie par près de 60 000 internautes, cette page a remporté un franc succès avec cette annonce postée le 15 septembre dernier, largement likée et relayée. Un précédent post, aujourd’hui supprimé, avait généré plus d’un million de réactions d’après BFMTV.

Pour obtenir ces fameux vélos gratuits, la page appelait les internautes à indiquer leur couleur préférée en commentaire. Evidemment, tout cela était trop beau pour être vrai. Car pour finaliser son "gain", il fallait ensuite remplir un formulaire en ligne.

Des données personnelles aspirées

Les internautes se voyaient incités à renseigner leurs coordonnées, mail, numéro de téléphone et adresse, puis à répondre à des sondages sur leurs habitudes de consommation. De quoi permettre aux escrocs de se constituer une belle base de données personnelles, pouvant ensuite être revendue, ou utilisée pour subtiliser des données bancaires.

La filiale belge de Decathlon a donc mis en garde contre cette arnaque. "Nous vous conseillons donc de ne pas réagir à ces messages et de ne pas 'aimer' ces pages. Cela pourrait vous exposer à une tentative d’hameçonnage. Nous avons signalé les pages malveillantes aux réseaux sociaux concernés", écrit-elle sur sa page Facebook.

La page "Decathlon fans" a désormais supprimé toutes ses publications. Mais elle a probablement conservé les données personnelles des internautes qu’elle a appâtés avec des vélos.

VIDÉO - Attention à cette arnaque à la vignette Crit'Air