La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 436,56
    +41,55 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0542
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 812,20
    -3,00 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    16 128,49
    -78,16 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,72
    +2,30 (+0,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,15
    -1,07 (-1,32 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 444,53
    -37,92 (-0,33 %)
     
  • S&P 500

    4 074,01
    -2,56 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2298
    +0,0042 (+0,34 %)
     

Vallourec : Résultats du Troisième Trimestre et des Neuf Premiers Mois 2022

VALLOUREC
VALLOUREC

Meudon (France), le 21 novembre 2022

Résultats du Troisième Trimestre et des Neuf Premiers Mois 2022

  • Prévision de RBE pour l’exercice 2022 confirmée entre 650 et 750 millions d’euros

  • Flux de trésorerie disponible positif au second semestre, grâce à la forte performance attendue au quatrième trimestre

  • Finalisation des accords des plans sociaux en Allemagne, France et Royaume-Uni, réduisant significativement les risques associés au plan New Vallourec

  • Initiatives du plan New Vallourec désormais étendues à toutes les régions

Faits marquants

Solide performance au troisième trimestre 2022

  • 198 millions d’euros de RBE, en hausse de 55 % par rapport au troisième trimestre 2021 et de 24 % par rapport au deuxième trimestre 2022

  • Poursuite d’une dynamique positive des prix OCTG, notamment en Amérique du Nord et au Moyen-Orient

  • Production de la mine de fer de 1,5 million de tonnes ; travaux de restauration du parc de stockage de résidus Cachoeirinha finalisés1 et demande transmise aux autorités pour un retour à une exploitation normale   

Forte dynamique commerciale aux Etats-Unis et dans d’autres régions, grâce aux accords long terme signés avec nos clients tels que Saudi Aramco, ADNOC et Petrobras

Perspectives financières pour l’année 2022 confirmées

  • Le RBE est attendu entre 650 et 750 millions d’euros

  • L’exploitation de la mine se poursuivra au quatrième trimestre 2022 et au premier trimestre 2023 avec une production trimestrielle de c.1,2 million de tonnes en utilisant d'autres parcs de stockage alternatifs

  • Le flux de trésorerie disponible du second semestre 2022 sera positif, grâce à la forte performance attendue au quatrième trimestre

  • Les dépenses d'investissement devraient s’élever à environ 200 millions d'euros

Le plan New Vallourec est en bonne voie avec de nouvelles initiatives identifiées

  • Finalisation des accords des plans sociaux en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, réduisant significativement les risques associés au plan New Vallourec

  • 230 millions d’euros de RBE annuel additionnels récurrents attendus, avec un effet plein à partir du deuxième trimestre 2024

  • Les Initiatives du plan New Vallourec désormais étendues à toutes les régions, en commençant par le Brésil

Philippe Guillemot, Président du Conseil d’Administration et Directeur Général, a déclaré :

« Notre activité tubes sans soudure continue de s’améliorer trimestre après trimestre grâce à un environnement mondial favorable porté par le souci de la sécurité énergétique. Les résultats du troisième trimestre sont positivement impactés par les nouvelles stratégies de prix implémentées à l’échelle du Groupe depuis le deuxième trimestre, ainsi que par la forte dynamique des volumes des contrats existants et nouveaux. De plus, nous avons réalisé des progrès significatifs afin de revenir à une exploitation normale de notre mine de Pau Branco au Brésil. Nous avons reçu l’autorisation de poursuivre l’exploitation de la mine en utilisant des parcs de stockage de résidus alternatifs jusqu’au début du second trimestre 2023. En parallèle, nous avons achevé les travaux nécessaires au rétablissement du niveau de sécurité minimum requis pour l’utilisation du parc de résidus miniers d’origine, « Cachoeirinha », et nous avons demandé officiellement l’autorisation pour une reprise à pleine exploitation.

La production de la mine de fer au quatrième trimestre sera supérieure à nos précédentes hypothèses, à des cours de minerai de fer inférieurs. Notre activité tubes sans soudure continue de progresser fortement à travers l’ensemble de nos marchés. Nous constatons cependant une très forte hausse des coûts de l’énergie en Allemagne. De plus, dans le cadre de la gestion rigoureuse de nos stocks, nous avons mis au rebut des stocks non-alloués à faible valeur de revente potentielle, ce qui entraine des charges non-récurrentes en 2022.

Nous confirmons notre prévision de RBE pour l'exercice 2022, qui devrait se situer dans une fourchette de 650 à 750 millions d'euros. Nous dégagerons un flux de trésorerie disponible positif au second semestre grâce à la forte performance attendue au quatrième trimestre.

Par ailleurs, nous réalisons des progrès dans la mise en œuvre du plan New Vallourec : au cours des dernières semaines, nous avons finalisé les accords des plans sociaux en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, ce qui réduit significativement les risques associés au plan et permet à nos équipes de se concentrer sur son exécution. En complément, les initiatives du plan New Vallourec seront étendues à d’autres régions, en commençant par le Brésil. Nos objectifs stratégiques demeurent inchangés : rendre le Groupe résistant aux cycles et combler l’écart de rentabilité avec les meilleurs acteurs du secteur. Le plan New Vallourec est en bonne voie pour générer 230 millions d’euros de RBE annuel additionnels récurrents avec un plein effet à partir du deuxième trimestre 2024 ».

CHIFFRES CLES

9 mois 2022

9 mois 2021

Variation

En millions d'euros

T3 2022

T3 2021

Variation

1 290

1 130

14,2 %

Production expédiée (en milliers de tonnes)

462

391

18,2 %

3 342

2 378

40,5 %

Chiffre d'affaires

1,281

834

53,6 %

403

356

47 m€

Résultat brut d'exploitation

198

128

70 m€

12,1 %

15,0 %

- 2.9 pts

(en % du CA)

15.4%

15.3%

0,1 pts

(286)

299

na

Résultat d'exploitation

89

72

23,6 %

(444)

(49)

- 395 m€

Résultat net, part du groupe

6

(7)

13 m€

(482)

(300)

- 182 m€

Flux de trésorerie disponible

(81)

(103)

22 m€

1 493

993

500 m€

Dette nette

1,493

993

500 m€

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDÉ PAR MARCHÉ

9 mois 2022

9 mois 2021

Variation

A taux de change constants

En millions d'euros

T3 2022

T3 2021

Variation

A taux de change constants

2 310

1 343

72,0 %

54,4 %

Pétrole et gaz, Pétrochimie

907

456

98,8 %

74,4 %

931

937

- 0,6 %

- 8,5 %

Industrie & Autres

346

348

- 0,5 %

- 8,5 %

100

98

2,8 %

- 6,8 %

Energie électrique

28

30

- 5,7 %

- 15,3 %

3 342

2 378

40,5 %

27,1 %

Total

1 281

834

53,6 %

36,6 %

Au cours du troisième trimestre 2022, Vallourec a enregistré un chiffre d’affaires de 1 281 millions d’euros, en progression de 54 % par rapport au troisième trimestre 2021 (+ 37 % à taux de change constants), reflétant :

  • un effet conversion de devises de + 17        % principalement lié à la baisse de l’EUR/USD et EUR/BRL

  • un effet volume de + 16 % principalement lié au Pétrole & Gaz en Amérique du Nord et dans les régions EA-MEA

  • un effet prix/mix positif de + 26 %

  • un impact lié à la mine de - 5 %

Au cours des neuf premiers mois de 2022, le chiffre d’affaires s’est élevé à 3 342 millions d’euros, en hausse de 41 % par rapport aux neuf premiers mois de 2021 (+27 % à taux de change constants) avec :

  • un effet conversion de devises de + 13 % principalement lié à la baisse de l’EUR/USD et EUR/BRL

  • un effet volume de + 12 % principalement expliqué par les activités Pétrole & Gaz en Amérique du Nord et dans une moindre mesure dans les régions EA-MEA

  • un effet prix/mix de + 22 %

  • un impact lié à la mine de - 8 %

Pétrole & Gaz, Pétrochimie (71 % du chiffre d’affaires consolidé du T3 2022)

Le chiffre d’affaires Pétrole & Gaz s’est établi à 794 millions d’euros au T3 2022, en forte progression de        94 % par rapport au T3 2021 (+ 71 % à taux de change constants).

  • En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires Pétrole & Gaz a plus que doublé, grâce à la hausse des prix et des volumes

  • Dans les régions EA-MEA, le chiffre d’affaires Pétrole & Gaz a augmenté significativement en raison de la hausse des volumes

  • En Amérique du Sud, la baisse du chiffre d'affaires s’explique par une activité moins soutenue dans les tubes de conduite

Au cours des neuf premiers mois de 2022, le chiffre d’affaires Pétrole & Gaz s’est établi à 2 025 millions d’euros, en hausse de 67 % par rapport aux neuf premiers mois de 2021 (+ 51 % à taux de change constants) principalement en Amérique du Nord et dans une moindre mesure dans les régions EA-MEA.

Le chiffre d’affaires Pétrochimie qui s’est établi à 113 millions d’euros au T3 2022 a plus que doublé par rapport au T3 2021 (+ 105 % à taux de change constants) en raison notamment d’une hausse des prix et des volumes en Amérique du Nord.

Au cours des neuf premiers mois de 2022, le chiffre d’affaires Pétrochimie a progressé significativement pour atteindre 285 millions d’euros (+ 89 % à taux de change constants).

Au T3 2022, le chiffre d’affaires Pétrole & Gaz et Pétrochimie s’est établi à 907 millions d’euros, en hausse de 99 % par rapport au T3 2021 (+ 74 % à taux de change constants).

Au cours des neuf premiers mois de 2022, le chiffre d’affaires Pétrole & Gaz et Pétrochimie s’est élevé à          2 310 millions d’euros, en hausse de 72 % par rapport aux neuf premiers mois de 2021 (+ 54 % à taux de change constants).

Industrie & Autres (27 % du chiffre d’affaires consolidé du T3 2022)

Le chiffre d’affaires Industrie & Autres s’est établi à 346 millions d’euros au T3 2022, stable par rapport au T3 2021 (- 8,5 % à taux de change constants) :

  • En Europe, le chiffre d’affaires a augmenté grâce aux hausses de prix

  • En Amérique du Sud, la baisse du chiffre d’affaires reflète l’activité réduite de la mine

Au cours des neuf premiers mois de 2022, le chiffre d’affaires Industrie & Autres s’est élevé à 931 millions d’euros, stable par rapport aux neuf premiers mois de 2021 (- 8,5 % à taux de change constants), l'amélioration des prix dans l'ingénierie, et dans une moindre mesure dans l'automobile, n'a pas compensé l’impact de l’interruption de l’exploitation de la mine.

Énergie électrique (2 % du chiffre d’affaires consolidé du T3 2022)

Le chiffre d’affaires s’est élevé à 28 millions d’euros au T3 2022, en baisse de 6 % par rapport au T3 2021           (- 15 % à taux de change constants). Au cours des neuf premiers mois de 2022, le chiffre d’affaires a atteint 100 millions d’euros, en hausse de 3 % par rapport aux neuf premiers mois de 2021 (- 7 % à taux de change constants).

ANALYSE DES RESULTATS CONSOLIDES

Analyse des résultats consolidés du T3 2022

Au T3 2022, le résultat brut d’exploitation a atteint 198 millions d’euros (contre 128 millions d’euros au T3 2021), soit une marge de 15,4 % du chiffre d’affaires (contre 15,3 % au T3 2021), avec :

  • Une marge industrielle de 278 millions d’euros, soit 21,7 % du chiffre d’affaires, contre 207 millions d’euros et 24,8 % du chiffre d’affaires au T3 2021. La contribution positive du marché Pétrole & Gaz en Amérique du Nord, à la fois en termes de prix et de volumes, a été partiellement compensée par une activité moins soutenue de la mine de fer.

  • Les coûts administratifs, commerciaux et de recherche se sont élevés à 77 millions d’euros, représentant    6 % du chiffre d’affaires (contre 9 % au T3 2021).

Le résultat d’exploitation est positif à 89 millions d’euros, contre 72 millions d’euros au T3 2021. Au cours du trimestre, le Groupe a comptabilisé des charges pour 51 millions d’euros liées aux mesures d’adaptation en Allemagne ainsi qu’à l’amortissement accéléré des activités interrompues.

Le résultat financier s’est établi à - 30 millions d’euros, contre - 36 millions d’euros au T3 2021 ; les charges nettes d’intérêts au T3 2022 se sont élevées à - 25 millions d’euros, reflétant la nouvelle structure du bilan.

L’impôt sur les bénéfices s’est établi à - 53 millions d’euros, reflétant à la fois l’impôt sur les sociétés et la variation des impôts différés, à comparer à - 41 millions d’euros au T3 2021.

Le résultat net, part du Groupe, est positif et s’est établi à 6 millions d’euros, contre - 7 millions d’euros au T3 2021.

  

Analyse des résultats consolidés des neuf premiers mois de 2022

Au cours des neuf premiers mois de 2022, le résultat brut d’exploitation a atteint 403 millions d’euros, en progression de 47 millions d’euros par rapport aux neuf premiers mois de 2021, soit une marge à 12,1 %, reflétant :

  • Une marge industrielle de 661 millions d’euros, ou 19,8 % du chiffre d’affaires, en hausse de 43 millions d’euros par rapport aux neuf premiers mois de 2021. La contribution positive des marchés Pétrole & Gaz en Amérique du Nord, tant en prix qu’en volumes, a été plus que compensée par l’impact négatif de la suspension temporaire des opérations de la mine.

  • Des coûts administratifs, commerciaux et de recherche de 260 millions d’euros, et représentant 7,8% du chiffre d’affaires, à comparer à 233 millions d’euros ou 9,8% du chiffre d’affaires au cours des neuf premiers mois de 2021.

Le résultat d’exploitation est négatif à - 286 millions d’euros, contre + 299 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2021, résultant principalement des provisions liées aux mesures d'adaptation (plans sociaux européens et frais associés) et, dans une moindre mesure, à des provisions pour coûts non-récurrents liés à l'incident de la mine de fer.

Le résultat financier s’est établi à - 51 millions d’euros, contre - 221 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2021. Les charges nettes d’intérêt de - 70 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2022, reflétant la nouvelle structure bilancielle, ont été partiellement compensées par d’autres produits financiers.

L’impôt sur les bénéfices s’est établi à - 104 millions d’euros, principalement liés aux filiales nord-américaine et brésilienne.

Le résultat net, part du Groupe, s’est établi à - 444 millions d’euros, contre - 49 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2021.

FLUX DE TRÉSORERIE ET SITUATION FINANCIÈRE

Flux de trésorerie généré par l’activité
Au T3 2022, le flux de trésorerie généré par l’activité s’est amélioré à 108 millions d’euros, contre 18 millions d’euros au T3 2021 du fait notamment d’un RBE plus élevé et de moindres impôts payés.
Au cours des neuf premiers mois de 2022, le flux de trésorerie généré par l’activité était positif et s’est établi à 169 millions d’euros, contre 16 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2021. L’amélioration s’explique par de moindres paiements d’impôts.

Besoin en fonds de roulement lié à l’activité
Le besoin en fonds de roulement lié à l’activité a augmenté de 135 millions d’euros au T3 2022, contre une hausse de 93 millions d’euros au T3 2021, reflétant des volumes à livrer attendus en hausse et les augmentations de prix des matières premières. Le besoin en fonds de roulement net exprimé en jours de chiffre d’affaires s’établit à 118 jours, contre 111 jours au T3 2021.
Au cours des neuf premiers mois de 2022, le besoin en fonds de roulement lié à l’activité a augmenté de         538 millions d’euros contre une augmentation de 232 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2021.

Investissements industriels
Les investissements industriels bruts se sont élevés à 54 millions d’euros au T3 2022, à comparer à 28 millions d’euros au T3 2021, et à 113 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2022, à comparer à 84 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2021.

Pour l'ensemble de l'année, les dépenses d'investissement devraient s’élever à environ 200 millions d'euros, incluant 120 millions d’euros de dépenses d’investissement réparties à parts égales sur les exercices 2022 et 2023 dans le cadre du transfert des activités Pétrole & Gaz de l’Allemagne vers le Brésil.

Flux de trésorerie disponible
En conséquence, le flux de trésorerie disponible est négatif à - 81 millions d’euros au T3 2022, contre - 103 millions d’euros au T3 2021.
Le flux de trésorerie disponible au cours des neuf premiers mois de 2022 est négatif de - 482 millions d’euros, contre - 300 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2021, après une augmentation du besoin en fonds de roulement de 538 millions d'euros au cours des neuf premiers mois.

Au second semestre, le flux de trésorerie disponible sera positif grâce à la forte performance attendue au quatrième trimestre.

Cession d’actifs et autres éléments
Les cessions d’actifs et autres éléments se sont élevés à - 24 millions d’euros au T3 2022, à comparer à - 171 millions d’euros au T3 2021. Au cours des neuf premiers mois de 2022, ils s'élèvent à - 54 millions d’euros.

Dette nette et liquidité
Au 30 septembre 2022, la dette nette s’élève à 1 493 millions d’euros, contre 1 389 millions d’euros au 30 juin 2022. La dette brute s’élève à 1 784 millions d’euros, incluant 76 millions d’euros de réévaluation à la juste valeur en IFRS 9 (qui seront repris sur la durée de vie de la dette). La dette long terme s’élève à 1 375 millions d’euros et la dette court terme à 409 millions d’euros.

La dette nette à la fin de l'année 2022 devrait être inférieure à celle de fin septembre, grâce à la forte performance du flux de trésorerie disponible attendue au quatrième trimestre.

Au 30 septembre 2022, la dette de location s’établit à 78 millions d’euros, contre 61 millions d’euros au 30 juin 2022, en application de la norme IFRS 16.

Au 30 septembre 2022, le Groupe dispose d’une position de liquidité solide avec 703 millions d’euros, composée d’une trésorerie au bilan de 291 millions d’euros et d’une ligne de crédit confirmée non utilisée à hauteur de 412 millions d’euros.

Au 21 novembre 2022, Vallourec a entièrement remboursé le tirage de sa ligne de crédit. Le Groupe a également sécurisé un prêt de 210 millions de dollars, d’une maturité de 5 années, adossé à des actifs de ses filiales nord-américaines, accordé par un groupe de quatre banques de rang international.

Le Groupe n’a aucun remboursement de dette prévu avant juin 2026.

POINT SUR LA MINE DE PAU BRANCO

Les opérations de la mine de fer de Pau Branco ont été temporairement suspendues en janvier 2022, à la suite des pluies exceptionnelles ayant affecté une partie du parc de résidus miniers de Cachoeirinha.

En mai 2022, Vallourec a redémarré partiellement les opérations en utilisant un parc de résidus miniers alternatif, à un niveau de production en deçà des capacités disponibles. Dans ces conditions, les volumes extraits au cours des neuf premiers mois de 2022 se sont élevés à environ 2,6 millions de tonnes.

Vallourec a obtenu l’autorisation de poursuivre l’exploitation de la mine en utilisant d'autres parcs de stockage alternatifs jusqu’au début du second trimestre 2023. En parallèle, nous avons achevé les travaux nécessaires au rétablissement du niveau de sécurité minimum requis pour l’utilisation du parc de résidus miniers d’origine,                       « Cachoeirinha », et nous avons demandé officiellement l’autorisation pour une reprise à pleine exploitation.

Pour l'année 2022, Vallourec vise désormais une production annuelle de 3,8 millions de tonnes, hypothèse retenue dans ses perspectives de RBE.

TENDANCES DE MARCHE

Pétrole & Gaz

En Amérique du Nord, les conditions de marché très favorables devraient se poursuivre jusqu’en fin d’année ainsi qu’en début d’exercice 2023. Le marché OCTG reste en sous-capacité.
Dans les régions EA-MEA, les volumes devraient continuer à se redresser au cours des prochains trimestres, en particulier au Moyen-Orient, avec une augmentation progressive des prix.
En Europe, les coûts plus élevés de l’énergie devraient impacter la croissance économique.
En Amérique du Sud, les prix et les volumes devraient augmenter.

Industrie & Autres

Au Brésil, les perspectives de volumes sont neutres ; les augmentations de prix compensent entièrement l'inflation des coûts.

PERSPECTIVES

Nous confirmons notre prévision de RBE pour l'exercice 2022, qui devrait se situer dans une fourchette de 650 à 750 millions d'euros.
Les dépenses d'investissement devraient être d’environ 200 millions d'euros, dont environ 60 millions d'euros pour la préparation du transfert des activités Pétrole & Gaz de l'Allemagne vers le Brésil.
Le flux de trésorerie disponible sera positif au second semestre grâce à la forte performance attendue au quatrième trimestre.

LE PLAN NEW VALLOUREC EN BONNE VOIE AVEC DE NOUVELLES INITIATIVES IDENTIFIEES

Le plan New Vallourec, annoncé en mai 2022, demeure en bonne voie d’exécution. Le plan vise à générer 230 millions d’euros de RBE annuel additionnels récurrents, et environ 20 millions d’euros de réduction des dépenses d’investissement, avec un plein effet dès le deuxième trimestre 2024. Ce plan permettra au Groupe de résister aux cycles et de générer un flux de trésorerie disponible2 positif en bas de cycle.

Au cours des dernières semaines, nous avons finalisé les accords des plans sociaux en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, réduisant significativement les risques associés au plan New Vallourec et permettant à nos équipes de se concentrer sur son exécution. En complément, les initiatives du plan New Vallourec seront étendues à d’autres régions, en commençant par le Brésil, mais également avec l’augmentation de la production aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite.

En outre, notre stratégie qui privilégie la valeur sur le volume, par la rationalisation de notre portefeuille, pour une croissance rentable, vise à combler l’écart de rentabilité avec les meilleurs acteurs du secteur.

Déclarations Prospectives

Ce communiqué de presse peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives peuvent être identifiées à l’aide de la terminologie prospective, notamment les termes «croire», «s’attendre à», «anticiper», «peut», «présumer», «planifier», «avoir l’intention de», «sera», «devrait», «estimation», «risque» et/ou, dans chaque cas, leur contraire, ou d’autres variantes ou terminologie comparable. Ces déclarations prospectives comprennent tout sujet qui ne porte pas sur des faits historiques et incluent des déclarations relatives aux intentions, aux convictions ou aux attentes actuelles de la Société, notamment en ce qui concerne les résultats d'exploitation, la situation financière, la liquidité, les perspectives, la croissance et les stratégies de la Société et les industries dans lesquelles elle exerce une activité. De par leur nature, les déclarations prospectives impliquent des risques et des incertitudes car elles concernent des événements et dépendent de circonstances susceptibles de survenir ou non à l'avenir. Ces risques comprennent ceux développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Vallourec auprès de l'AMF, y compris ceux répertoriés dans la section «Facteurs de risques» du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l'AMF le 19 avril 2022 sous le numéro de dépôt n° D.22-0305. Les lecteurs sont avertis que les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de performances futures et que les résultats d'exploitation, la situation financière et la liquidité de Vallourec ou de l'une de ses filiales et le développement des secteurs dans lesquels ils opèrent peuvent différer sensiblement de ceux réalisés dans ou suggérées par les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse. En outre, même si les résultats d'exploitation, la situation financière et la liquidité de Vallourec ou de l'une de ses filiales et le développement des secteurs dans lesquels ils opèrent sont conformes aux déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse, ces résultats ou développements peuvent ne pas être indicatif des résultats ou des développements dans les périodes ultérieures.

Présentation des résultats du T3 2022

Conférence téléphonique en anglais et audio webcast le lundi 21 novembre à 9h30 (heure de Paris)

  • Pour écouter l’audio webcast :

https://channel.royalcast.com/landingpage/vallourec-en/20221121_1/

  

  • Pour participer à la conférence, veuillez composer le (utiliser le mot de passe « Vallourec ») :

    • +44 (0) 33 0551 0200           (Royaume-Uni)

    • +33 (0) 1 70 37 71 66            (France)

    • +1 212 999 6659        (Etats-Unis)

  • L’audio webcast et la présentation seront disponibles sur le site web de Vallourec à l’adresse suivante :

https://www.vallourec.com/fr/investisseurs

À propos de Vallourec

Leader mondial sur ses marchés, Vallourec fournit des solutions tubulaires de référence pour les secteurs de l’énergie et pour d’autres applications parmi les plus exigeantes : des puits de pétrole et de gaz en conditions extrêmes aux centrales électriques de dernière génération, en passant par des projets architecturaux audacieux et des équipements mécaniques ultra-performants. Fidèle à son esprit pionnier et fort d’une R&D de pointe, Vallourec ne cesse de repousser les frontières technologiques. Implanté dans une vingtaine de pays, au plus près de ses clients, le Groupe rassemble près de 17 000 collaborateurs passionnés et engagés qui offrent bien plus que des tubes : ils proposent des solutions toujours plus innovantes, fiables et compétitives, pour rendre possibles tous les projets.

Coté sur Euronext à Paris (code ISIN : FR0013506730, Ticker VK), Vallourec fait partie des indices CAC Mid 60, SBF 120 et Next 150 et est éligible au Service de Règlement Différé (SRD).

Aux États-Unis, Vallourec a mis en place un programme sponsorisé d’American Depositary Receipt (ADR) de niveau 1 (code ISIN : US92023R4074, Ticker : VLOWY). La parité entre l’ADR et l’action ordinaire Vallourec est de 5 pour 1.

Calendrier

2 mars 2023

Publication des résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2022

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Relations investisseurs
Investor.relations@vallourec.com

Relations presse
Héloïse Rothenbühler
Tél. : +33 (0)1 41 03 77 50
heloise.rothenbuhler@vallourec.com



Relations actionnaires individuels
N° Vert : 0 800 505 110
actionnaires@vallourec.com

 

Annexes

Du fait des arrondis, l’addition des chiffres figurant dans ces tableaux et d’autres documents peut ne pas exactement correspondre aux totaux et les pourcentages peuvent ne pas refléter exactement les valeurs absolues.

Pièces jointes à ce communiqué :

  • Production expédiée

  • Taux de change

  • Chiffre d’affaires par zone géographique

  • Chiffre d’affaires par marché

  • Compte de résultat consolidé résumé

  • Bilan consolidé résumé

  • Flux de trésorerie disponible

  • Tableau des flux de trésorerie

  • Définitions des données financières à caractère non strictement comptable

Production expédiée

En milliers de tonnes

2022

2021

Variation

T1

395

358

10,3 %

T2

433

381

13,6 %

T3

462

391

18,2 %

T4

 

510

 

Total

 

1 640

 

Taux de change

Taux de change moyen

 

9 mois 2022

9 mois 2021

EUR / USD

 

1,06

1,20

EUR / BRL

 

5,46

6,38

USD / BRL

 

5,14

5,32

Chiffre d’affaires par zone géographique

En millions d'euros

9 mois 2022

En % du CA

9 mois 2021

En % du CA

Variation

T3 2022

En % du CA

T3 2021

En % du CA

Variation

Europe

426

12,7 %

386

16,2 %

10,3 %

141

11,0 %

139

16,6 %

1,7 %

Amérique du Nord (Nafta)

1,353

40,5 %

524

22,0 %

158,1 %

546

42,6 %

215

25,8 %

153,4 %

Amérique du Sud

748

22,4 %

810

34,1 %

-7,7 %

277

21,7 %

302

36,2 %

-8,1 %

Asie et Moyen-Orient

634

19,0 %

512

21,5 %

23,7 %

224

17,5 %

142

17,0 %

58,2 %

Reste du monde

182

5,4 %

145

6,1 %

25,3 %

93

7,2 %

37

4,4 %

154,1 %

Total

3 342

100 %

2 378

100 %

40,5 %

1 281

100 %

834

100 %

53,6 %

Chiffre d’affaires par marché

9 mois 2022

En % du CA

9 mois 2021

En % du CA

Variation

En millions d'euros

T3 2022

En % du CA

T3 2021

En % du CA

Variation

2 025

60,6 %

1 209

50,9 %

67,5 %

Pétrole et gaz

794

62,0 %

408

48,9 %

94,4 %

285

8,5 %

134

5,6 %

112,5 %

Pétrochimie

113

8,8 %

48

5,7 %

136,1 %

2 310

69,1 %

1 343

56,5 %

72,0 %

Pétrole et gaz, Pétrochimie

907

70,8 %

456

54,7 %

98,8 %

446

13,3 %

337

14,2 %

32,5 %

Mécanique

154

12,0 %

130

15,6 %

18,4 %

71

2,1 %

64

2,7 %

11,5 %

Automobile

21

1,6 %

24

2,8 %

-10,8 %

415

12,4 %

537

22,6 %

-22,8 %

Construction & autres

171

13,3 %

194

23,3 %

-12,0 %

931

27,9 %

937

39,4 %

-0,6 %

Industrie & Autres

346

27,0 %

348

41,7 %

-0,5 %

100

3,0 %

98

4,1 %

2,8 %

Energie électrique

28

2,2 %

30

3,6 %

-5,7 %

3 342

100 %

2 378

100 %

40,5 %

Total

1 281

100 %

834

100 %

53,6 %

  

Compte de résultat consolidé résumé


9 mois 2022

9 mois 2021

Variation

En millions d'euros

T3 2022

T3 2021

Variation

3 342

2 378

40,5 %

Chiffre d'affaires

1 282

834

53,7 %

(2 681)

(1 760)

52,3 %

Coûts industriels des produits vendus

(1 004)

(627)

60,1 %

661

618

7,0 %

Marge Industrielle

278

207

34,3 %

19,8 %

26,0 %

-6,2 pts

(en % du CA)

21,7 %

24,8 %

-3,1 pts

(260)

(233)

11,6 %

Coûts administratifs, commerciaux et de recherche

(77)

(75)

2,7 %

2

(29)

na

Autres

(3)

(4)

na

403

356

47 m€

Résultat brut d'exploitation

198

128

70 m€

12,1 %

15,0 %

-2,9 pts

(en % du CA)

15,4 %

15,3 %

0,1 pts

(137)

(121)

13,2 %

Amortissements industriels

(47)

(43)

9,3 %

(34)

(32)

6,3 %

Amortissements et autres dépréciations

(11)

(10)

na

-

-

-

Dépréciations d'actifs

-

-

-

(518)

96

na

Cessions d'actifs, restructuration et éléments non récurrents

(51)

(3)

na

(286)

299

-585 m€

Résultat d'exploitation

89

72

17 m€

(51)

(211)

-75,8 %

Résultat financier

(30)

(36)

16,7 %

(337)

88

-425 m€

Résultat avant impôts

59

36

23 m€

(104)

(141)

na

Impôts sur les bénéfices

(53)

(41)

29,3 %

(3)

(4)

na

Quote part dans les résultats nets des sociétés mises en équivalence

(1)

(1)

na

(443)

(57)

-386 m€

Résultat net

6

(6)

12 m€

1

(8)

na

Part des participations ne donnant pas le contrôle

-

1

na

(444)

(49)

-395 m€

Résultat net, part du groupe

6

(7)

13 m€

(1,9)

(0,6)

na

Résultat net par action (en €) *

0,03

(0,03)

na

na = non applicable


Bilan consolidé résumé

En millions d'euros

 

 

 

 

 

Actifs

30/09/2022

31/12/2021

Passifs

30/09/2022

31/12/2021

 

 

 

Capitaux propres - part du Groupe*

1 767

1 763

 

 

 

Intérêts attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle

44

45

Immobilisations incorporelles nettes

41

45

Total des capitaux propres

1 811

1 808

Écarts d'acquisition

42

38

Prêt actionnaire

-

-

Immobilisations corporelles nettes

1 972

1 666

Emprunts et dettes financières (A)

1 375

1 387

Actifs biologiques

66

38

Dette de location (D)

56

33

Sociétés mises en équivalence

32

35

Engagements envers le personnel

85

14

Autres actifs non courants

213

162

Impôts différés

28

29

Impôts différés

221

239

Autres provisions et passifs

428

140

Total actifs non courants

2 587

2 223

Total passifs non courants

1 972

1 603

Stocks

1 561

856

Provisions

213

40

Clients et comptes rattachés

808

541

Emprunts et concours bancaires courants (B)

409

190

Instruments dérivés - actif

21

4

Dette de location (E)

22

15

Autres actifs courants

260

133

Fournisseurs

709

457

Trésorerie et équivalents de trésorerie (C)

291

619

Instruments dérivés - passif

117

19

Autres passifs courants

281

242

Total actifs courants

2 941

2 153

Total passifs courants

1 751

963

Actifs destinés à être cédés et activités abandonnées

14

372

Passifs destinés à être cédés et activités abandonnées

8

374

Total actifs

5 542

4 748

Total passifs

5 542

4 748

 

 

 

 

 

 

* Résultat net, part du Groupe

- 444

40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dette nette (A+B-C)

493

958

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dette de location (D+E)

78

48

 

 

 

Flux de trésorerie disponible

9 mois 2022

9 mois 2021



 

Variation

En millions d'euros

T3 2022

T3 2021

Variation

403

356

47 m

Résultat brut d’exploitation

198

128

70 m

(38)

3

-41 m€

Provisions et autres éléments non-cash

(36)

(5)

-31 m€

365

359

6 m

Résultat brut d’exploitation cash

162

123

39 m

(61)

(67)

6 m€

Paiement d’intérêts

(8)

(6)

-2 m€

(56)

(139)

83 m€

Paiement de taxes

(18)

(71)

53 m€

(79)

(137)

58 m€

Autres (incluant les charges de restructuration)

(28)

(28)

-

169

16

153 m

Flux de trésorerie opérationnel avant variation du BFR

108

18

90 m

(538)

(232)

-306 m€

Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité [+ baisse, (hausse)]

(135)

(93)

-42 m€

(369)

(216)

-153 m

Flux de trésorerie opérationnel

(27)

(75)

48 m

(113)

(84)

-29 m€

Investissements industriels bruts

(54)

(28)

-26 m€

(482)

(300)

-182 m

Flux de trésorerie disponible

(81)

(103)

22 m

Tableau des flux de trésorerie

9 mois 2022

9 mois 2021

En millions d'euros

T3 2022

T3 2021

169

16

Flux de trésorerie générés par l’activité

108

18

(538)

(232)

Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité [+ baisse, (hausse)]

(135)

(93)

(369)

(216)

Flux nets de trésorerie générés par l'activité

(27)

(75)

(113)

(84)

Investissements industriels bruts

(54)

(28)

(54)

1,520

Cessions d'actifs et autres éléments

(24)

(171)

(536)

1,220

Variation de l'endettement net [+ baisse, (hausse)]

(105)

(274)

1 493

993

Dette nette (fin de période)

1 493

993

Définitions des données financières à caractère non strictement comptable

Besoin en fonds de roulement : défini comme les créances clients plus les stocks moins les dettes fournisseurs (hors provisions).

Besoin en fonds de roulement net : défini comme le besoin en fonds de roulement net des provisions pour stock et créances clients ; les jours de besoin en fonds de roulement net sont calculés sur la base des ventes trimestrielles annualisées.

Besoin en fonds de roulement lié à l’activité : inclut le besoin en fonds de roulement et les autres créances et dettes.

Dette de location : la dette de location est définie comme la valeur actualisée des engagements de loyers futurs.

Dette nette : la dette nette consolidée se définit comme les emprunts et dettes financières non courants + emprunts et concours bancaires courants - trésorerie et équivalents de trésorerie. La dette nette exclut la dette de location financement.

Données à taux de change constants : les données présentées « à taux de change constants » sont calculées en neutralisant l’effet de conversion en euro du chiffre d’affaires des sociétés du Groupe dont la devise fonctionnelle n’est pas l’euro. L’effet de change de conversion est neutralisé par l’application des taux de change de l’année N-1 au chiffre d’affaires de l’année N de ces sociétés.

Flux de trésorerie disponible : le flux de trésorerie disponible se définit comme le flux de trésorerie généré par l'activité minoré des investissements industriels bruts et majoré/minoré de la variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité.

Investissements industriels bruts : les investissements industriels bruts se définissent comme la somme des décaissements liés aux acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles et ceux liés aux acquisitions d’actifs biologiques.

Marge industrielle : la marge industrielle se définit comme la différence entre le chiffre d’affaires et les coûts industriels des produits vendus (c’est-à-dire après imputation des coûts industriels variables et des coûts industriels fixes), hors amortissements.

1 Les travaux nécessaires au rétablissement du niveau de sécurité minimum requis sont finalisés
2 Flux de trésorerie disponible avant variation du besoin en fonds de roulement

 

Pièce jointe