La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 776,25
    -238,99 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Une « vague de froid » en France en ce moment ? Non, c’est juste l’automne

En quelques jours, la France est passée d’un épisode de chaleur à des températures bien plus douces. Néanmoins, il est incorrect de parler de « vague de froid » pour décrire la situation de cette mi-septembre 2022.

À peine quelques jours après l’ultime pic de chaleur de l’été 2022, des températures bien plus douces s’installent en France, à l’approche de l’automne. L’expression de « vague de froid » a été employée, dès le 15 septembre 2022, pour qualifier un épisode qui durerait le week-end des 17 et 18 septembre, et encore toute la semaine suivante. Elle rappelle l’expression « vague de chaleur », souvent utilisée pendant l’été 2022, le plus chaud jamais enregistré sur le continent européen.

Pourtant, Météo France a prévenu : il ne s’agit d’une « vague de froid », ni d’un « froid polaire ». C’est « simplement une chute des températures sur le pays. Elles seront inférieures aux normales, surtout les températures minimales […] après de très nombreux jours bien au-dessus des normales depuis le début d’année ». Le lundi 19 septembre au matin, Météo France a relevé des températures minimales de 3 à 6 °C sous les normales en France, comme 2,4 °C à Clermont-Ferrand ou 4,3 °C à Alençon.

Il est vrai que « cela faisait 45 ans qu’il n’avait pas fait aussi froid aussi tôt dans l’automne »,

[Lire la suite]