La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 258,25
    +218,57 (+0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Vaccin Spoutnik V : l’Allemagne “plaide avec force” pour une approbation rapide d’ici mai

·1 min de lecture

L'Allemagne affiche son volontarisme en vue d'une approbation rapide du vaccin russe controversé Spoutnik V. Alors que le produit n'a toujours pas obtenu le feu vert de l'UE, Berlin envisage d'acheter 30 millions de doses, rapporte le ministre-président de la Saxe, Michael Kretschmer. "Nous plaidons avec force en faveur d'un processus d'approbation rapide d'ici le mois de mai", a tweeté cet élu conservateur d'ex-RDA, qui s'est entretenu avec le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourachko. L'Allemagne souhaiterait acheter 30 millions de doses, à raison de 10 millions de doses chaque mois entre juin et août, précise le ministre-président saxon.

M. Kretschmer effectue depuis mercredi une visite de plusieurs jours en Russie, dans un contexte tendu entre Moscou et Berlin, marqué par la concentration de troupes russes à la frontière avec l'Ukraine ou le sort réservé à l'opposant Alexeï Navalny, soigné en Allemagne après un empoisonnement et depuis incarcéré en Russie, où son état de santé est jugé alarmant par ses proches et médecins. Le dirigeant allemand a notamment eu un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine. Le président russe a "confirmé la disponibilité de la partie russe à coopérer avec les partenaires allemands à cette fin, notamment pour organiser les livraisons et la production commune de vaccins", selon un communiqué du Kremlin.

>> A lire aussi - Pas d’alcool pendant 2 mois si l’on prend le vaccin Sputnik ! Mauvaise nouvelle pour les Russes

Le Fonds souverain russe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Credit Suisse a accumulé une exposition faramineuse à Archegos... à l'insu des dirigeants ?
Pourquoi Netflix a une longueur d’avance sur ses concurrents
McDonald's, LVMH... la facture des intox grandit pour les grands groupes
Vaccin AstraZeneca : l’UE réfléchit à une action en justice
Samsung “trop gros pour être une propriété dynastique", l’héritier dans le collimateur de la justice