La bourse ferme dans 5 h 55 min
  • CAC 40

    7 056,36
    -9,03 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 262,40
    -13,80 (-0,32 %)
     
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,1298
    +0,0025 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 790,90
    +6,20 (+0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    44 537,26
    -1 253,31 (-2,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 307,59
    -13,69 (-1,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,27
    +0,22 (+0,31 %)
     
  • DAX

    15 763,06
    -50,88 (-0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 364,63
    +24,73 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 860,62
    +405,02 (+1,42 %)
     
  • HANG SENG

    23 996,87
    +13,21 (+0,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3213
    -0,0029 (-0,22 %)
     

Les vacances de la Toussaint pourraient bien aggraver la fatigue de la rentrée

·3 min de lecture
En raison des mois de pandémie vécus, nos rythmes n’ont cessé d’être bouleversés (Photo: Estersinhache fotografía via Getty Images)
En raison des mois de pandémie vécus, nos rythmes n’ont cessé d’être bouleversés (Photo: Estersinhache fotografía via Getty Images)

VACANCES - Enfin les nuits de sommeil réparatrices, du temps pour cuisiner, faire du sport ou se balader: les vacances scolaires ont commencé ce samedi 23 octobre. Pour ceux qui ont la chance d’en profiter, ou pour les enfants et adolescents, ces vacances de la Toussaint sont plus que bienvenues compte tenu de la fatigue intense qui a pu nous envahir depuis la rentrée. Vraiment? Cela ne sera vrai que si elles ne viennent pas perturber nos rythmes.

En raison des mois de pandémie vécus, nos rythmes n’ont en effet cessé d’être bouleversés. “Il y a de la fatigue physique, c’est certain, car on bouleverse complètement nos rythmes depuis plus d’un an. Mais à celle-ci s’ajoute une fatigue émotionnelle, car ce que l’on a vécu pendant plusieurs mois est difficile, et des angoisses se sont développées”, explique la chronobiologiste Claire Leconte, contactée par Le HuffPost.

Contrecoup de l’épidémie, reprise du travail sous un format hybride pour certains, arrivée de l’automne, maladies hivernales plus précoces que d’habitude... Pour toutes ces raisons, la rentrée a été plus difficile que prévue.

Garder un bon rythme

Avec quelques jours de congés à l’horizon, la tentation est donc grande de se laisser aller à des grasses matinées. C’est pourtant l’erreur à ne surtout pas faire.

“Il ne faut surtout pas se dérégler, même s’il faut avoir à l’esprit de profiter de ces vacances comme d’un temps de repos”, note Claire Leconte. Exit le réveil à 11 heures. “On ne s’amuse pas à se coucher tard. Mieux vaut aller tôt au lit pour profiter de la matinée quitte à faire une sieste”, conseille-t-elle. Cela vaut pour les adultes, les adolescents, et surtout les enfants. “On continue de les coucher à une heure raisonnable, sinon il faudra quinze jours pour qu’ils soient à nouveau réglés”, poursuit-elle.

Pour que la nuit de sommeil soit la meilleure possible, on éteint les écrans le soir. “On échange sur la journée, on discute, on lit un livre”, liste la chronobiologiste.

Se lever tôt, prendre un goûter

Le matin, on profite de la bonne luminosité pour se balader, faire du vélo, “profiter pleinement de la lumière plutôt que de rester traîner au lit”. Et ce d’autant plus que le changement d’heure approche.

L’après-midi, la sieste peut durer le temps d’un cycle de sommeil, soit 90 minutes, si l’on est vraiment fatigué. Attention à ne pas dépasser ce temps faute de quoi on tombe en sommeil profond, ce qui aura pour conséquence de “retarder l’heure d’endormissement le soir”.

Bien s’alimenter est également l’une des clés pour maintenir un bon rythme pendant ces vacances. À commencer par le petit-déjeuner, qui doit contenir, selon Claire Leconte, “des sucres rapides et lents, des produits protéinés”. Le goûter ne doit pas être en reste. S’il est bien pensé, avec des sucres lents et rapides comme au petit-déjeuner, un jus de fruits maison, le repas du soir pourra être allégé et ainsi “le temps de digestion limité, et la qualité du sommeil meilleure”.

La clé, donc, pour profiter au maximum de ce temps de repos sans reprendre encore plus fatigué qu’avant, c’est de garder un rythme régulier de sommeil. Sans oublier de penser à soi, et de savoir s’écouter quant à ses envies.

À voir également sur Le HuffPost: Cet automne, cette recette sur TikTok va vous faire adorer l’ail

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles