La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0063 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    41 323,83
    +473,01 (+1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,51 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3834
    -0,0060 (-0,43 %)
     

USA: Le plan de relance de 1.900 milliards de dollars répond à des besoins précis, dit la Maison blanche

·1 min de lecture
USA: LE PLAN DE RELANCE DE 1.900 MILLIARDS DE DOLLARS RÉPOND À DES BESOINS PRÉCIS, DIT LA MAISON BLANCHE

WASHINGTON (Reuters) - Le projet de plan de relance de 1.900 milliards de dollars (1.560 milliards d'euros) présenté la semaine dernière par Joe Biden est basé sur une évaluation de besoins précis, a déclaré mercredi la porte-parole de la Maison blanche, alors que les républicains ont affiché leur opposition au coût du projet.

Ce n'est pas un "point de départ" mais un projet "conçu avec les composantes nécessaires pour donner à la population l'aide dont elle a besoin", a dit Jen Psaki lors du premier point de presse organisé après l'investiture de Joe Biden à la présidence américaine.

Il est difficile d'imaginer quelles mesures du plan pourraient être supprimées puisqu'elles sont toutes basées sur des recommandations d'économistes et de professionnels de la santé, a poursuivi la porte-parole, tout en reconnaissant que les versions définitives des textes votés au Congrès ressemblaient rarement aux propositions initiales.

Jen Psaki a toutefois souligné que Joe Biden avait une longue expérience sénatoriale et des négociations au Congrès, et qu'il s'impliquerait étroitement dans le processus législatif. "C'est une conversation, et il n'est pas étranger au processus pour conclure des accords", a-t-elle dit.

Le souhait de Joe Biden est d'obtenir un accord bipartite sur le texte, a-t-elle ajouté, mais la Maison blanche "n'écarte aucune option" à la Chambre des représentants et au Sénat pour faire avancer la question. Les démocrates disposent d'une étroite majorité dans les deux chambres du Congrès.

(Trevor Hunnicutt et Andrea Shalal; version française Jean Terzian)