Ubisoft boude l'E3 en 2023 et organise son propre événement

SOPA Image / gettyimages

Coup de tonnerre dans le petit monde du jeu vidéo : Ubisoft vient d’annoncer qu’il ne participera pas à l’EA cette année. Pire encore, l'éditeur d'Assassin's Creed organisera son propre événement, lui aussi à Los Angeles et durant la même semaine, indique VGC. En février dernier, le PDG de la société Yves Guillemot avait pourtant été le premier des grands éditeurs à confirmer sa présence à l’événement. "Nous aurons beaucoup de choses à montrer" à l'E3 2023, avait-il affirmé.

Gros coup dur pour l’édition de l'E3 2023, donc, événement phare de l'industrie du jeu vidéo depuis quatre ans. D’autant plus dur que cette décision intervient alors que les éditeurs Xbox, PlayStation et Nintendo se sont eux aussi décommandés. Avec le retrait d'Ubisoft, l’E3 devra s'asseoir sur un large éventail de jeux très appréciés du public, à l’instar de Skull and Bones ou Avatar : Frontiers of Pandora.

Dans son communiqué, l’éditeur tente d’adoucir la décision en rappelant que “l'E3 a favorisé des moments inoubliables dans l'industrie au fil des ans". Pas suffisant cependant pour attendrir Yves Guillemot, qui écrit ensuite : “Nous avons pris la décision ultérieure d'aller dans une autre direction.” Et de préciser : “Nous organiserons un événement Ubisoft Forward Live le 12 juin à Los Angeles. Nous sommes impatients de partager plus de détails avec nos joueurs très bientôt."

La semaine numérique de l’E3 commencera, elle, le 11 juin, avec des événements numériques extérieurs. Le public pourra en effet assister (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crise bancaire : "pas de risque" pour les épargnants en assurance-vie, selon France Assureurs
La compagnie ferroviaire française Le Train veut ouvrir son capital au public
Attaquées en Bourse, BNP Paribas et Société générale soupçonnées d’avoir eu recours au CumCum
Salaire : combien le PDG de TotalEnergies a-t-il touché en 2022 ?
Prêt-à-porter : c'est au tour de Kaporal de demander son placement en redressement judiciaire