La bourse ferme dans 5 h 19 min
  • CAC 40

    5 980,87
    +186,72 (+3,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 451,51
    +109,34 (+3,27 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9892
    +0,0065 (+0,66 %)
     
  • Gold future

    1 717,10
    +15,10 (+0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    20 150,93
    +630,50 (+3,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,05
    +17,70 (+4,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,22
    +0,59 (+0,71 %)
     
  • DAX

    12 575,60
    +366,12 (+3,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 036,13
    +127,37 (+1,84 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1367
    +0,0048 (+0,42 %)
     

Turquie : la livre en perdition après la décision de la banque centrale

Pixabay

La livre turque a atteint jeudi 22 septembre un plus bas historique, à plus de 18,40 livres pour un dollar, peu après l'annonce d'une nouvelle baisse des taux d'intérêt. La Banque centrale turque a abaissé son principal taux directeur d'un point pour le deuxième mois consécutif, de 13% à 12%, justifiant une nouvelle fois sa décision par les "incertitudes sur la croissance mondiale et les risques géopolitiques". En très léger recul par rapport à son record atteint dans la matinée, la monnaie turque s'échangeait peu avant midi GMT à plus de 18,38 livres pour un dollar.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui dit privilégier la croissance et les exportations à la stabilité des prix, avait appelé en juin à de nouvelles baisses des taux d'intérêt, alors stables depuis décembre. A rebours des théories économiques classiques, M. Erdogan affirme que les taux d'intérêt élevés favorisent l'inflation. La Banque centrale turque est officiellement indépendante, mais elle a connu ces dernières années une valse de ses gouverneurs, limogés par décrets présidentiels. Conséquence de sa politique monétaire très décriée, la livre turque – qui avait déjà perdu 44% de sa valeur en 2021 – a fondu de plus de 27% face au dollar depuis le 1er janvier.

Des interventions de la banque centrale pour racheter des livres turques sur le marché des changes, et l'annonce fin juin d'une mesure de soutien à la monnaie nationale n'ont eu que peu d'effets. L'inflation a atteint 80,2% sur un an en août en Turquie, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taxation des superprofits : les enjeux du projet de référendum de la Nupes
Vers une taxe exceptionnelle sur les plus riches en Espagne ?
Ces drones sont capables de travailler ensemble pour imprimer une tour en 3D
Inflation : Bruno Le Maire dégaine une série de mesures pour aider le BTP
Inflation : le couronnement du roi Charles III placé sous le signe de la sobriété ?