La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9842
    +0,0022 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 560,56
    -233,18 (-1,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,86 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0003 (-0,03 %)
     

On a trouvé ce qui clochait avec la sonde interstellaire Voyager 1

Un étrange comportement de la mission Voyager 1 est enfin mieux compris. La sonde interstellaire envoyait des données invalides, alors qu’elle semble par ailleurs bien se porter.

Il se passait quelque chose d’étrange avec la sonde interstellaire Voyager 1. L’origine de ce bug mystérieux a enfin été quasiment élucidée, a annoncé la Nasa le 30 août 2022, plusieurs mois après que le souci a été constaté. La mission envoyait des données invalides sur son état et ses activités, alors que Voyager 1 paraissait par ailleurs bien se porter, tout en poursuivant son voyage dans l’espace interstellaire.

Le souci concernait un sous-système, l’AACS (« attitude articulation and control system »), qui sert à contrôler l’orientation de la sonde et ses manœuvres d’attitude. L’AACS sert également à maintenir l’antenne du vaisseau dirigée vers notre planète, pour transmettre correctement les données. C’est ce système qui a envoyé vers la Terre des informations erronées sur Voyager 1, alors que « le reste de la sonde semblait en bonne santé et continuait à recueillir et à renvoyer des données scientifiques », souligne l’agence spatiale dans son récent communiqué.

Voyager 1 se trompait d’ordinateur de bord

Désormais, la Nasa sait ce qui clochait avec la sonde : Voyager 1 n’envoyait pas les données au bon composant. « L’AACS avait commencé à envoyer des données télémétriques par le biais d’un ordinateur de bord qui a cessé de fonctionner depuis des années,

[Lire la suite]