La bourse ferme dans 6 h 36 min
  • CAC 40

    6 675,26
    +62,50 (+0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 122,72
    +33,42 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,03 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1885
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 809,70
    -7,50 (-0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    33 326,50
    -2 041,11 (-5,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    962,72
    +12,82 (+1,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,34
    -0,61 (-0,82 %)
     
  • DAX

    15 601,53
    +57,14 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    7 103,47
    +71,17 (+1,01 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,62 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3915
    +0,0008 (+0,06 %)
     

TRIBUNE. Serge Trigano, fondateur de Mama Shelter : "Vive le tourisme de masse!"

·1 min de lecture

Voici la tribune de Serge Trigano, le fondateur du groupe Mama Shelter, sur le tourisme de masse : "La pandémie, au-delà de ses drames et de ses souffrances, rebat les cartes dans bien des domaines. Demain, on va vivre et travailler un peu différemment en prenant plus que jamais en compte les enjeux de l'environnement : s'éloigner des grandes villes, privilégier le télétravail, s'efforcer de laisser un monde meilleur à nos enfants et petits-enfants. Autant de bonnes résolutions ou d'engagements auxquels on ne peut que souscrire. Mais à côté de ces saines réflexions s'est installé de façon un peu pernicieuse un débat qui consiste à vouer aux gémonies le tourisme de masse. Il polluerait, gâcherait les paysages, détruirait l'environnement, avilirait les populations locales et tirerait nos métiers vers le bas. Mais pourquoi un tel procès à charge?

Dans les années 1960, il était de bon ton de se moquer des Américains qui visitaient l'Europe au pas de charge en une semaine, le lundi Londres, le mardi Paris, le mercredi Rome… et retour home le dimanche suivant. Ces mêmes Américains ont naturellement appris aujourd'hui à prendre leur temps et à mieux profiter des lieux qu'ils visitent.

"

Le tourisme, c'est l'opposé de la guerre, et ne serait-ce que pour ça il doit être protégé

"

Et pourquoi aujourd'hui faudrait-il réserver les beautés – au hasard – d'une ville comme Venise aux seuls clients des palaces Gritti, Danieli ou Cipriani, seuls dignes de profiter de la magie de la ­Sérénissim...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles