La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 833,80
    +92,65 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    15 291,17
    +64,46 (+0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    +505,60 (+1,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1593
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    54 013,07
    -1 281,50 (-2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 503,29
    -1,86 (-0,12 %)
     
  • S&P 500

    4 585,17
    +18,69 (+0,41 %)
     

TRIBUNE. "Nos banques doivent cesser de financer les arsenaux nucléaires"

·1 min de lecture

La tribune : "L'argent est le nerf de la guerre, et le président Macron l'a bien compris en ordonnant aux acteurs privés, le 7 février 2020 dans son discours sur la dissuasion, de rejeter les règles du traité sur l'interdiction des armes nucléaires (TIAN). Complétant le traité de non-prolifération, le TIAN, qui est en vigueur depuis le 22 janvier 2021, compte, parmi ses nombreuses règles, l'interdiction de financer (article 1er) les entreprises apportant une contribution substantielle à la production des systèmes (vecteurs) et équipements associés aux armes nucléaires. Cette logique juridique se fonde sur la volonté d'assurer l'interdiction de la production (article 1a) de ces armes, en la privant de moyens financiers. Le désinvestissement est donc un élément clé du traité ; tout comme il est inscrit dans les traités interdisant les mines antipersonnel et les armes à sous-munitions.

Le rôle des banques est réel dans la poursuite de l'existence des armes nucléaires. Sur la période 2017-2019, près de 30 milliards d'euros ont ainsi été investis (en particulier par BNP Paribas, la Société générale, le Crédit agricole, le Crédit mutuel…) dans des entreprises principalement françaises (Safran, Thales, Naval Group…) et occidentales (Airbus Group, Northrop Grumman, BAE Systems, ThyssenKrupp…). Des entreprises qui assurent la pérennité des politiques de dissuasion de Paris, Londres, Washington, Tel-Aviv comme de New Delhi.

"

Elles doivent inscrire le TIAN dans leur réglementation et e...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles