Publicité
Marchés français ouverture 2 h 1 min
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    38 018,78
    -538,09 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0799
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    18 252,32
    -224,69 (-1,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 040,48
    -654,05 (-1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 463,35
    -21,34 (-1,44 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     

TotalEnergies vend à Couche-Tard 1.600 stations-service en Allemagne et aux Pays-Bas

Kévin Comte

C'est un revirement qui se prépare depuis un moment en coulisses. TotalEnergies a annoncé jeudi céder près de 1.600 stations-service en Allemagne et aux Pays-Bas au groupe canadien de distribution d'alimentation et de carburants Couche-Tard, pour mieux se préparer à la fin des ventes de véhicules thermiques neufs en Europe en 2035.

Le vote du Parlement européen à la mi-février prévoyant l'interdiction des ventes de véhicules thermiques neufs en Europe en 2035, au profit notamment du développement des véhicules électriques, "incite TotalEnergies à prendre des décisions quant au devenir de ses réseaux en Europe qui seront confrontés à une perte de leurs revenus liés aux carburants, alors que les véhicules électriques se rechargeront surtout au domicile ou au travail et moins en stations", explique le géant pétrolier français dans un communiqué.

En Allemagne et aux Pays-Bas, TotalEnergies annonce qu'il "cédera à Couche-Tard l'intégralité de ses réseaux de stations-service, soit 1.198 stations en Allemagne et 392 aux Pays-Bas", pays dans lesquels le groupe dit ne pas être leader et où "l'expertise d'un acteur du commerce de proximité est primordiale". TotalEnergies "se concentrera donc sur le développement des nouvelles mobilités (électrique et hydrogène) dans ces pays", précise le groupe, avant d'énumérer les activités de recharge électrique hors station, la distribution d'hydrogène, la vente en gros de carburants et le réseau de stations de distribution de carburants aux professionnels (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Credit suisse : ces scandales financiers qui ont plombé la banque… et son image
Bourse : face au choc Credit suisse, le Nasdaq est-il à privilégier ? Le conseil
Richard Branson met en pause Virgin Orbit, sa société de lancement de satellites
TotalEnergies : la hausse de salaire que son PDG pourrait avoir en 2023
“Le Credit suisse ne pourra pas être laissé à l’abandon”