La bourse ferme dans 3 h 25 min
  • CAC 40

    4 774,11
    -42,01 (-0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 093,92
    -11,33 (-0,36 %)
     
  • Dow Jones

    27 685,38
    -650,19 (-2,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1833
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 906,00
    +0,30 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    11 328,48
    +227,18 (+2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    266,58
    +3,16 (+1,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    38,68
    +0,12 (+0,31 %)
     
  • DAX

    12 135,36
    -41,82 (-0,34 %)
     
  • FTSE 100

    5 784,32
    -7,69 (-0,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 358,94
    -189,34 (-1,64 %)
     
  • S&P 500

    3 400,97
    -64,42 (-1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3031
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Le top 5 des flops des produits d'épargne

Benoît LETY
·1 min de lecture

5e - PEA-PME

Les chiffres. Flop ou pas flop ? Le plan d’épargne en actions (PEA) dédié aux PME et entreprises de taille intermédiaire (ETI) a pour la première fois dépassé la barre des 90 000 plans selon le décompte de la Banque de France, qui en recense très exactement 90 073 fin juin 2020. Lancé en mars 2014, le PEA-PME avait « séduit » 32 933 épargnants fin 2014. Il aura donc fallu plus de 5 ans pour tripler le score de la première année ! Au regard des près de 5 millions de PEA « classiques », le PEA-PME est une infime goutte d’eau.

L’objectif initial ? « Permettre d’orienter plusieurs milliards d’euros de l’épargne des Français vers le développement des entreprises », déclarait le ministre de l’Économie et des Finances de l’époque, Pierre Moscovici, en mars 2014. Plus de 6 ans plus tard, 1,4 milliard d’euros sont investis sur les PEA-PME. Bercy n'avait pas livré de chiffrage du nombre de plans à atteindre. Mais le président de la République de l’époque, François Hollande, avait lui-même annoncé que « 80 000 comptes » avaient « déjà été ouverts » en septembre 2014. Un seuil atteint en réalité… mi-2018. La très optimiste statistique de François Hollande révélait une certaine ambition pour ce produit, qui reste aujourd'hui une « niche ».

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Les tarifs bancaires qui ont explosé ces dernières années
- Mur mitoyen : comment éviter les conflits avec votre voisin
- Coronavirus : ces particuliers dont le pouvoir d'achat a été le plus touché par le confinement