Publicité
La bourse ferme dans 7 h 28 min
  • CAC 40

    8 064,30
    -38,03 (-0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 005,75
    -31,85 (-0,63 %)
     
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0826
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    2 340,00
    +2,80 (+0,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 028,60
    -2 372,08 (-3,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,14
    -23,96 (-1,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,65
    -0,22 (-0,29 %)
     
  • DAX

    18 572,88
    -118,44 (-0,63 %)
     
  • FTSE 100

    8 288,19
    -51,04 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 591,08
    -277,63 (-1,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2698
    +0,0000 (+0,00 %)
     

TikTok Lite : «C’est une carotte monétaire dans un réseau social déjà hyper-addictif»

AFP

TikTok Lite, la une version allégée de l'application TikTok disponible depuis fin mars en France, est sous le feu des projecteurs de la Commission européenne qui demande à son propriétaire, ByteDance, d'en évaluer les risques d'addiction. Cette version propose en effet de récompenser les utilisateurs par des cartes-cadeaux ou des cadeaux virtuels pour soutenir leurs créateurs de contenu préférés, en fonction du temps passé sur l'application et de leur engagement, comme expliqué dans la section «Foire aux questions» de TikTok.

Plus un utilisateur passe de temps sur l'application et interagit en aimant des vidéos, plus il accumule des pièces. Ces dernières peuvent ensuite être échangées contre des bons d'achat Amazon ou PayPal, ou encore contre des objets virtuels tels que des roses, des donuts, ou des casquettes, très prisés par les influenceurs lors de leurs vidéos en direct (lives). Une fois converties en «diamants», ces pièces peuvent leur rapporter de l'argent.

Un système de récompense actuellement disponible uniquement sur Android, et critiqué par Victor Fershing, intervenant régulier dans les écoles pour l'association Lève les yeux. Cette organisation encourage la déconnexion pour contrer l’omniprésence des écrans. Capital a posé trois questions à cet auteur de la chaîne YouTube La Fabrique Sociale, qui explore les nouvelles plateformes du Web, sur les risques associés à une telle incitation financière de TikTok à rester sur l'application, combinée aux méthodes déjà utilisées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Premier ministre britannique au cœur d’un bad buzz à cause de ses baskets Adidas Samba
Disparition du MH370 : ces nouvelles données qui accréditent la thèse d'un détournement
Pourquoi les routes françaises se trouvent-elles dans un état aussi déplorable ?
Arnaud Di Pasquale : «Mon nom est associé à jamais à la médaille olympique»
Dans cette ville, les jeunes qui font du sport reçoivent une prime