Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 929,62
    -42,79 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    15 955,40
    -79,90 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    39 208,03
    -31,49 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    16 536,85
    -253,95 (-1,51 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 475,86
    +2 711,62 (+5,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 069,84
    -8,34 (-0,16 %)
     

Tesla : en Suède, les batteries d’Elon Musk tombent à plat

Bloomberg / Getty

«C’est de la folie !» avait commenté Elon Musk sur X lorsqu’il avait découvert que le mouvement de grève de Tesla en Suède prenait de l’ampleur. Le constructeur américain fait en effet face à une mobilisation importante de ses salariés dans son usine géante en Suède depuis le 27 octobre. Alors que le nombre de Tesla vendus dans le pays a augmenté de 55 % en un an, le manager californien essuie un coup dur pour ses affaires en Suède.

Tout commence fin octobre, avec une grève aux allures plutôt classiques : Tesla refuse aux syndicats suédois de signer une convention collective sur les salaires et le temps de travail. À l’appel du syndicat IF Metall, les 120 salariés des dix centres de réparation Tesla se mettent alors en grève. Avec un taux de syndicalisation de 70 % en Suède, Elon Musk aurait donc pu sentir les premiers effluves de roussi. Mais plutôt que de répondre aux doléances des salariés, Tesla fait venir des travailleurs étrangers pour remplacer les grévistes…

BTP, transports, énergie… Les autres secteurs du pays qui sous-traitent pour Tesla se mettent à leur tour en grève. Résultat : les bornes Tesla du pays ne sont plus réparées et les voitures ne sont plus déchargées dans les ports. Mais la solidarité suédoise ne s’arrête pas là : le service public national de La Poste va même jusqu’à suspendre la livraison des pièces détachées et des plaques d’immatriculation.

C’est sur ce point précis que Tesla a porté plainte contre l’État suédois. Et Musk a eu gain de cause en première (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vision d'expert. «Nous assistons à une individualisation du télétravail, que certains salariés veulent à la carte»
Pierre et Vacances poursuit son redressement, malgré une perte de 20 millions d'euros en 2023
Livraison de repas : l'ex-patron de Take Eat Easy condamné à neuf mois de prison avec sursis
CAC 40 : la Bourse ouvre en hausse après un mois de novembre explosif, optimisme sur l'inflation
X (ex-Twitter) : «Allez-vous faire foutre»... les mots très durs d'Elon Musk envers les annonceurs qui ont quitté la plateforme