La bourse ferme dans 2 h 3 min
  • CAC 40

    6 684,01
    +18,81 (+0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,77
    +7,26 (+0,18 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0332
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 765,20
    +9,90 (+0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    15 886,20
    +105,84 (+0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    387,52
    +7,23 (+1,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,56
    +1,32 (+1,71 %)
     
  • DAX

    14 384,59
    +1,23 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 519,43
    +45,41 (+0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,1964
    -0,0001 (-0,01 %)
     

« Les tentatives d’intrusion seront très élevées aux JO de 2024 » : entretien avec Jean-Noël Barrot

Rencontré à l’occasion de l’European Cyber Week à Rennes, Jean-Noël Barrot, ministre délégué en charge de la transition numérique, nous détaille le plan du gouvernement pour prévenir et protéger la population dans un contexte cyber de plus en plus tendu.

2030. C’est l’échéance que se fixe le gouvernement pour faire de la France une puissance cyber à tous les niveaux. Si le pays peut compter sur plusieurs champions dans le secteur, les hackers criminels sont tout aussi ambitieux et cherchent toujours la faille chez la cible la moins préparée.

Face aux nombreux pièges tendus aux internautes aujourd’hui, le gouvernement veut tenter de protéger au mieux la population à l’aube d’évènement sportifs majeurs. Jean-Noël Barrot, ministre délégué en charge de la transition numérique et des télécommunications, a répondu à nos questions.

Numerama — Alors que les cyberattaques deviennent une menace de plus en plus présente, comment la France se prépare-t-elle à accueillir deux évènements majeurs : la Coupe du monde de rugby en 2023 puis les Jeux olympiques (JO) en 2024 ?

Jean-Noël Barrot — C’est un enjeu qui est techniquement exigeant. Pour rappel, les derniers Jeux olympiques (Tokyo) ont subi 4 milliards de tentatives d’intrusion. Ceux d’avant (Rio de Janeiro) ont lutté contre 500 millions d’attaques du même type. Si la croissance reste la même pour les J.O de Paris en 2024, les tentatives d’intrusion seront très élevées. Beaucoup d’acteurs seront mobilisés pour s’assurer du bon déroulé : les ministères de l’Intérieur et des Sports et des entreprises françaises,

[Lire la suite]