La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 609,15
    +34,79 (+0,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 539,27
    +22,17 (+0,63 %)
     
  • Dow Jones

    30 218,26
    +248,74 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    -0,0022 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 842,00
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    15 777,55
    +61,78 (+0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,19
    -14,05 (-3,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    46,09
    +0,45 (+0,99 %)
     
  • DAX

    13 298,96
    +46,10 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    6 550,23
    +59,96 (+0,92 %)
     
  • Nasdaq

    12 464,23
    +87,05 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 699,12
    +32,40 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    26 751,24
    -58,13 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    26 835,92
    +107,42 (+0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3438
    -0,0015 (-0,11 %)
     

Technicolor : Résultats du Premier Semestre 2020

TECHNICOLOR
·42 min de lecture

PRESS RELEASE

TECHNICOLOR: RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2020

Paris, 30 juillet 2020Technicolor (Euronext Paris : TCH ; OTCQX : TCLRY) annonce aujourd’hui ses résultats du premier semestre 2020.

Richard Moat, Directeur Général de Technicolor, a déclaré :

« Ce premier semestre 2020 a été une période d'activité intense pour Technicolor. D'une part, nos équipes ont travaillé d’arrache-pied pour faire face à la crise de la Covid-19, et s'adapter rapidement afin d'assurer la continuité de nos opérations et l’exécution de nos services à forte valeur ajoutée à nos clients. D'autre part, nous avons structuré, avec succès, un plan de restructuration financière complet, qui fournira un cadre beaucoup plus solide pour la pérennité de la société. La mise en œuvre du plan de restructuration se déroule comme prévu, avec la première tranche de 240 millions d’euros du Nouveau Financement déjà reçue, la deuxième tranche de 180 millions d’euros à recevoir suite à l'approbation du Tribunal de Commerce de Paris le 28 juillet, et les deux augmentations de capital à lancer dans les semaines à venir. Je suis fier du travail accompli et je tiens à remercier chaleureusement toutes nos équipes, internes et externes, pour leur engagement et nos actionnaires pour leur soutien.
Au premier semestre, les activités du Groupe ont fait preuve de résilience face à la pandémie de Covid-19. Nos Divisions sont bien placées pour profiter de la demande accrue de contenu original, de la forte augmentation de la consommation de médias numériques et de la croissance significative de l'accès haut débit résidentiel. Nous possédons des actifs attractifs, et toutes nos activités sont leaders à l’échelle mondiale dans leurs domaines respectifs. Nous avons l'intention de devenir une entreprise plus forte pour nos employés et un partenaire plus fort pour nos fournisseurs et nos clients. Je suis convaincu qu'il y a un avenir prometteur devant Technicolor »

Résultats du premier semestre 2020 :

Après un premier trimestre solide, les activités du Groupe ont fait preuve de résilience face à la crise de la Covid-19 au cours du deuxième trimestre :

  • Les activités des Services de Production ont été les plus affectées en raison de l'arrêt des tournages en direct, impactant négativement les segments Effets Visuels Film & Séries TV et Post-production. La demande accrue en Animation et la résilience en Publicité ont contribué à en atténuer les impacts;

  • Les Services DVD ont été pénalisés par l’absence de sorties de nouveaux films suite à la fermeture des salles de cinéma, partiellement compensée par le retour d’une forte demande des films présents en catalogue ;

  • Après avoir fait face à des pénuries d'approvisionnement, les activités de Maison Connectée en Asie sont maintenant revenues à la normale. L’appétence des consommateurs pour de meilleurs services haut débit et connexion Wi-Fi a contribué à une forte demande aux États-Unis.

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe est en baisse de 19% à taux courant à 1 433 millions d'euros, l'impact de la Covid-19 sur les Services de Production et les Services DVD étant partiellement compensé par la surperformance du Haut Débit, notamment en Amérique du Nord (+ 15% par rapport au premier semestre 2019).

Le Groupe continue à se concentrer sur la réalisation des plans de réductions de coûts liés au Plan stratégique tels que précédemment annoncés, et reste en bonne voie pour atteindre plus de 160 millions d'euros d’économies au cours de l'année et 300 millions d’euros d’ici 2022. À ce jour, 67 millions d'euros d’économies ont déjà été réalisées, avec des plans détaillés pour réaliser le reste.

Le plan de restructuration financière approuvé par les créanciers du Groupe, les actionnaires et le Tribunal de Commerce, offre un nouveau cadre de développement assurant la pérennité de Technicolor à long terme. La première tranche (environ 240 millions d'euros) de la ligne « Nouveau Financement » du plan de restructuration financière a été reçue et la seconde tranche (environ 180 millions d’euros) de la ligne « Nouveau Financement » devrait être reçue fin août par le Groupe.

Guidance confirmée, globalement en ligne avec le communiqué de presse du 22 juin dernier.

Indicateurs-clés des activités poursuivies

Premier Semestre

En million d’euros

2019

2020

A taux
courants

A taux
constants

Chiffre d'affaires
des activités poursuivies

1 764

1 433

(18,8)%

(19,3)%

EBITDA ajusté des activités poursuivies

104

53

(49,6)%

(49,2)%

En % du chiffre d'affaires

5,9%

3,7%

EBITA ajusté des activités
poursuivies (**)

(44)

(67)

(53,5)%

(50,4)%

EBIT des activités poursuivies

(88)

(194)

n.a.

n.a.

Flux de trésorerie disponible des activités poursuivies avant intérêts financiers nets

(230)

(252)

(9,4)%

(6,5)%

Intérêts financiers nets

(32)

(35)

(8,7)%

(8,3)%

Flux de trésorerie disponible des activités poursuivies après intérêts financiers

(262)

(286)

(9,3)%

(6,7)%

Montants à taux courants, post IFRS 16

Performance du Groupe au premier semestre

  • Le chiffre d'affaires de 1 433 millions d'euros a été impacté par la Covid-19. La baisse de la demande dans la Division Maison Connectée liée au ralentissement en Eurasie, la baisse des volumes dans les Services DVD et la baisse de l'activité dans les Effets Visuels Film & Épisodiques ont été atténuées par une solide performance du Haut Débit, tirée par une demande accrue en Amérique du Nord, ainsi que par l’activité Animation, qui a enregistré une croissance à deux chiffres de ses revenus.

  • L'EBITDA ajusté de 53 millions d'euros, en baisse de 49% à taux constants, a été impacté par la baisse des volumes d'activité évoquée ci-dessus, partiellement compensée par des améliorations opérationnelles et financières dans toutes les divisions, particulièrement visibles dans la Maison Connectée où l'EBITDA ajusté progresse de 126% à taux courants à 54 millions d’euros.

  • L'EBITA ajusté de (67) millions d'euros est en baisse de (23) millions d'euros à taux courants, atténué par la baisse des D&A et des réserves.

  • Une dépréciation de 68 millions d'euros a été comptabilisée, principalement dans les Services DVD en raison des hypothèses révisées liées à la Covid-19.

  • Les coûts de restructuration représentent (41) millions d'euros à taux courant, dont (17) millions d'euros dans Services de Production pour des actions de rationalisation des coûts, (15) millions d'euros dans Services DVD, résultant principalement de l'optimisation des sites de distribution, (5) millions d'euros dans Maison Connectée, dans le cadre du plan de transformation triennal, et (4) millions d'euros dans le Corporate et Autres.

  • Le flux de trésorerie disponible1 est négatif à hauteur de (286) millions d'euros, en baisse de (24) millions d'euros à taux courant.

  • La dette nette nominale s'élève à 1 607 millions d'euros et va se réduire significativement par la restructuration de la dette prévue aux termes du plan de Sauvegarde Financière Accélérée (SFA) (voir ci-après).

  • Le Groupe vise 300 millions d'euros d'économies de coûts d'exploitation à horizon 2022 par rapport à 2019. A fin juin 2020, le groupe avait déjà réalisé 67 millions d'euros de ces économies de coûts.

Objectifs

  • L’environnement commercial demeure très incertain - les perturbations induites par la Covid-19 affectent toujours les activités de Services de Production, en particulier en Amérique du Nord et en Inde. Les perspectives présentées ci-dessous reposent uniquement sur les prévisions de marché actuellement disponibles, et sont bien entendu sujettes à des changements en cas d'évolution ultérieure de la pandémie.

  • Par ailleurs, la restructuration financière mise en place par Technicolor, et le renforcement très significatif de ses capacités financières, restent à être pleinement intégrés par ses parties prenantes. Cela devrait advenir suite à la conclusion positive du processus de SFA, qui s'est clôturé le 28 juillet. Les perspectives ci-dessous ne tiennent pas compte des améliorations opérationnelles pouvant résulter de la restructuration financière. En revanche, il inclut certains des inconvénients associés à l'entrée dans la procédure de SFA.

  • Après un premier trimestre solide et un deuxième trimestre démontrant une résilience meilleure que prévue, Technicolor confirme :

  • Un EBITDA ajusté des activités poursuivies de 169 millions d’euros et un EBITA ajusté des activités poursuivies de (64) millions d’euros en 2020 ;

  • Un EBITDA ajusté des activités poursuivies de 425 millions d’euros et un EBITA ajusté des activités poursuivies de 202 millions d’euros en 2022 ;

    • Il est à noter que plus de 15 millions d'euros de coûts liés à la Covid-19 seront inclus dans l'EBITDA du Groupe en 2020.

  • La consommation de trésorerie (avant résultats financiers et avant impôts) devrait être comprise entre (115) et (150) millions d'euros en 2020 et générer 259 millions d’euros en 2022. Suite à l'entrée dans la procédure de SFA, un raccourcissement plus rapide que prévu des délais de paiement a été demandé par les fournisseurs, entraînant une accélération des paiements anticipés en 2020 par rapport à l'année suivante. Cela devrait avoir un impact sur 2020 et 2021, mais des facteurs atténuants aideront à maintenir l'objectif fixé pour 2021 dans le cadre du plan stratégique. Ces évolutions sont en ligne avec l’ambition du Groupe de réduire très significativement ses délais de paiement et sera réalisée dès le début de 2021, avec un an d’avance. Comme il s’agit de simples ajustements de calendrier, les besoins de liquidité du Groupe restent globalement inchangés.

Activités Poursuivies – post IFRS 16

€m, FYE-Dec post IFRS 16

2019a



2020e

2022e

EBITDA ajusté des activités poursuivies

324



169

425

EBITA ajusté des activités poursuivies

42



(64)

202

Flux de trésorerie disponible des activités

(8)

(115)-(150)

259

Mise à jour sur le plan de restructuration financière annoncé

Au cours des dernières semaines, le Groupe a accompli avec succès les étapes nécessaires à la mise en œuvre du plan de restructuration financière annoncé:

  • 22 juin: ouverture du plan de Sauvegarde Financière Accélérée (SFA) ;

  • 5 juillet: vote et approbation du comité des créanciers financiers sur le plan de SFA ;

  • 20 juillet: approbation du plan de restructuration financière par une large majorité d'actionnaires ;

  • 28 juillet: approbation du plan de SFA par le tribunal de commerce ;

  • En conséquence, le Groupe prépare la conversion partielle de la dette en capital (jusqu'à 660 millions d'euros) qui, comme annoncé, comprendra :

    • Une augmentation de capital de la Société, avec droit préférentiel de souscription des actionnaires, pour un montant total de 330 millions d’euros, à un prix de souscription de 2,98 euros par action, entièrement garantie par les prêteurs du Prêt à Terme B et de la Facilité de Crédit Renouvelable par compensation avec leurs créances au pair au titre des Contrats de Crédits; Bpifrance Participations souscrira à l'augmentation de capital en espèces au prorata de sa participation actuelle (environ 7,56% de souscription à titre irréductible) pour un montant global d’environ 25 millions d'euros ; tout produit en espèces de l’augmentation de capital sera intégralement utilisé pour rembourser les prêteurs du Prêt à Terme B et de la Facilité de Crédit Renouvelable à la valeur nominale ;

    • Une augmentation de capital de la Société réservée, pour un montant total de 330 millions d’euros, à un prix de souscription de 3,58 euros par action, au bénéfice des créanciers au titre du Prêt à Terme B et de la Facilité de Crédit Renouvelable, et qui sera entièrement souscrite par voie de compensation avec leurs créances au pair au titre des Contrats de Crédits ;

    • Des BSA gratuits à attribuer aux prêteurs de New Money (« New Money Warrants »), d'une maturité de 3 mois, avec un prix d'exercice de 0,01 €, égal à la valeur nominale des actions, et donnant accès à 7,5% du capital social de la Société (post augmentations de capital et exercice des New Money Warrants, mais avant exercice des BSA gratuits par les actionnaires) ;

    • des BSA gratuits à attribuer aux actionnaires inscrits en compte lors du détachement des droits préférentiels de souscription dans le cadre de l’augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription, d'une maturité de 4 ans et avec un prix d'exercice égal au prix d'augmentation de capital réservée (soit 3,58 € par action); les BSA gratuits donneront accès à 5% du capital de la Société sur une base totalement diluée (c'est-à-dire post augmentations de capital et exercice des New Money Warrants et des BSA gratuits au profit des actionnaires). Chaque action existante donnera droit à 1 BSA gratuit, et 5 BSA gratuits donneront droit de souscrire à 4 actions nouvelles.

Ces émissions ont été décidées ce jour par le Conseil d’administration de la Société et seront souscrites et réalisées dans les conditions prévues dans le prospectus en date du 10 juillet 2020 qui a été approuvé par l’Autorité des marchés financiers (l’ « AMF ») le 10 juillet 2020 sous le numéro n°20-343 relatif aux opérations d’émissions envisagées dans le cadre du plan de sauvegarde financière accélérée de la Société (le « Prospectus »), composé du document d’enregistrement universel de la Société, déposé auprès de l’AMF le 20 avril 2020 sous le numéro D.20-0317 (le « Document d’Enregistrement Universel »), de l’amendement du Document d’Enregistrement Universel, déposé auprès de l’AMF le 10 juillet 2020 sous le numéro D. 20-0317-A01 (l’ « Amendement au Document d’Enregistrement Universel »), de la note d’opération (la « Note d’Opération ») et du résumé du Prospectus (inclus dans la Note d’Opération).

Du fait notamment de la publication des résultats semestriels, le Prospectus sera mis à jour et complété par un supplément au Prospectus devant être approuvé et publié le 4 août 2020, selon le calendrier indicatif (le « Supplément »).

Des exemplaires du Prospectus et du Supplément sont et seront disponibles sans frais au siège social de la Société, 10 rue du Renard 75004 Paris, sur le site Internet de la Société (https://www.technicolor.com/) ainsi que sur le site Internet de l’AMF (www.amf-france.org).

Revue par segment des résultats du premier semestre 2020

Premier Semestre

Variation

Services de
Production

2019

2020

A taux
courants

A taux
constants

En million d'euros

Chiffre d'affaires

428

279

(34,8)%

(35,3)%

EBITDA ajusté*

81

2

n.a.

n.a.

En % du chiffre d'affaires

+18,8%

+0,8%

EBITA ajusté*

19

(51)

n.a.

n.a.

En % du chiffre d'affaires

+4,3%

(18,4)%

(*) Montants à taux courants, post IFRS 16

·Le chiffre d’affaires de Services de Production s'élève à 279 millions d'euros, en baisse de 35,3% d'une année sur l'autre à taux constants et de 34,8% à taux courants, en raison des retards de projets précédemment anticipés (pré Covid-19) d'un client clé, et surtout des impacts ultérieurs de la pandémie sur la production dans le monde.

Faits marquants de l’activité :

  • Effets Visuels Film & Séries TV : le chiffre d’affaires a considérablement baissé d'une année sur l'autre, principalement en raison de la réduction prévue du volume des studios de MPC Film mentionnée ci-dessus, qui a été encore amplifiée par la pandémie. Les équipes d'effets visuels ont travaillé sur une vingtaine de films de cinéma des grands studios, y compris des projets comme Cruella (Disney), Ghostbusters: Afterlife (Sony), Godzilla vs Kong (Warner Bros./Legendary), Top Gun: Maverick (Paramount) et West Side Story (Fox / Amblin); et plus de 30 projets épisodiques et / ou non films (c'est-à-dire en streaming / OTT), y compris The Alienist saison 2 (TNT / Paramount), American Gods saison 3 (Starz / Fremantle), Cursed (Netflix), Eurovision Song Contest: The Story of Fire Saga (Netflix), The Old Guard (Netflix). Au cours du deuxième trimestre, Mr. X et Mill Film ont fusionné sous la bannière Mr. X afin de consolider leurs ressources et leurs efforts de vente.

  • Effets Visuels Publicité : le chiffre d’affaires est inférieur par rapport à la période précédente en raison de l'impact de la Covid-19 sur les dépenses des clients et les tournages de productions en direct, malgré un premier trimestre solide tiré par la forte demande du Super Bowl (Technicolor a contribué à plus de 40 publicités, y compris l'ouverture de deux minutes film pour la NFL). Les activités de publicité de Technicolor ont reçu de nombreuses distinctions du secteur au cours du dernier trimestre, notamment MPC qui a reçu le prix de la société VFX de l'année aux Ad Age Creativity Awards. Dans le sondage annuel de Televisual's Commercials 30 au cours duquel votent les producteurs de publicité au Royaume-Uni, quatre des dix meilleurs coloristes viennent de MPC ou The Mill, y compris les deux meilleurs coloristes ; tandis que The Mill s'est classé n ° 1 dans les catégories « Rated Highest » et « Used Most » dans le Top 10 des meilleures maisons de post production. Parmi les projets phares livrés au cours du deuxième trimestre figurent «Feel Next Level» de EA Sports, «Solar Power» de Heineken, « Lights On » de McDonald's, « Surfer » de Mercedes-Benz GLA et « The Last of Us Part II » de PlayStation.

  • Animation et Jeux : croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente, en raison d'un volume plus élevé de services d'animation de longs métrages, compensant largement la fermeture temporaire du studio de Bangalore au deuxième trimestre dû au confinement en Inde. Au deuxième trimestre, Mikros Animation a livré le film The SpongeBob de Paramount: Sponge on the Run et continue sa production sur PAW Patrol: The Movie de Spin Master, tout en commençant la production de deux autres films d’animation. Dans l'animation épisodique, Technicolor a terminé la livraison de Mira de Disney : Wild Canary, Détective Royal et les dernières commandes de DreamWorks Animation sur The Boss Baby: Back in Business et Fast & Furious Spy Racers; et maintient un solide carnet de commandes de clients clés;

  • Post-production : un chiffre d’affaires inférieur à celui de l'année précédente, principalement en raison de la baisse de l’activité de nos bureaux nord-américains. Par rapport aux autres divisions, la Post-production a été plus immédiatement impactée au cours du semestre par la Covid-19 à cause de l'arrêt soudain des productions dans le monde, en raison de sa dépendance à la livraison d’images issues de tournages en prises de vues réelles (par exemple, plus de 50 séries en tournage, arrêtées du jour au lendemain en mars). Au cours du deuxième trimestre, Post Production a travaillé sur des projets tels que NOS4A2 (AMC), Private Eyes (Entertainment One), The SpongeBob Movie: Sponge on the Run (Paramount), Tiny Pretty Things (Netflix) et The Twilight Zone (CBS All Access).

Point à date sur la pandémie liée à la Covid-19 :

  • À partir de mars 2020, l’activité Effets Visuels Film & Séries TV a connu une chute brutale en raison de l’arrêt de tous les tournages de films et de la fermeture des cinémas. Par la suite, de nouveaux projets ont été suspendus pesant négativement sur le carnet de commandes ;

  • En conséquence d’une situation macroéconomique mondiale plus difficile, obligeant les principaux annonceurs à retarder leurs campagnes et à réduire leurs budgets marketing associés, l’activité publicitaire s'est fortement ralentie au cours du second trimestre ;

  • L'activité Animation et Jeux, a pu poursuivre sa production grâce au travail à distance et a enregistré une solide performance au cours du premier semestre par rapport à la même période de l'an passé ;

  • La Post-production a été significativement impactée par les arrêts de tournage, mais devrait accélérer et retrouver des niveaux normaux d’activités plus rapidement que Effets Visuels Film & Séries TV lorsque les principaux clients auront redémarré la production ;

  • Les Services de Production se sont organisés pour pouvoir exécuter les contrats existants et en gagner des nouveaux dans la mesure du possible grâce au travail à distance. Les principaux obstacles provenaient des règles strictes de confinement en Inde et de l'augmentation progressive des capacités de travail à domicile. Cela a entraîné des coûts de main-d'œuvre des employés inactifs et des coûts fixes associés, car de nombreux artistes de Technicolor n'étaient pas en mesure de travailler ou n'avaient pas de travail. En revanche, le Groupe a bénéficié de soutiens gouvernementaux aux salariés en Australie, en France, au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni ;

  • Alors que les principaux acteurs du secteur prévoient de redémarrer les grandes productions au troisième trimestre (certaines productions plus petites ont déjà redémarré; tandis que les principaux studios relancent les productions dans des lieux qui ont réussi à faire face à la Covid-19 - par exemple, les films Avatar en Nouvelle-Zélande) et les salles à rouvrir progressivement au cours du second semestre 2020, Technicolor a adapté ses effectifs à la réduction du marché et a donc accru ses efforts de restructuration de sa base de coûts.

L'EBITDA ajusté s'établit à 2 millions d'euros, soit 0,8% du chiffre d'affaires, en baisse de 79 millions d'euros d'une période sur l'autre. La réduction de l'EBITDA ajusté s'explique principalement par l’activité Effets Visuels Films & Séries TV. Cette évolution négative a eu un impact total sur l'EBITA ajusté par rapport à l'année précédente.

##

Premier Semestre

Variation

DVD Services

2019

2020

A taux
courants

A taux
constants

En million d'euros

Chiffre d'affaires

374

302

(19,3)%

(20,3)%

EBITDA ajusté*

9

1

n.a.

n.a.

En % du chiffre d'affaires

+2,5%

+0,5%

EBITA ajusté*

(31)

(29)

+7,2%

+8,4%

En % du chiffre d'affaires

(8,4)%

(9,7)%

(*) Montants à taux courants, post IFRS 16

  • Le chiffre d’affaires de Services DVD s'établit à 302 millions d'euros à taux courants au premier semestre 2020, en baisse de 20,3% à taux constants et de 19,3% à taux courants par rapport à 2019, principalement en raison de la baisse des volumes tous formats sous l'effet de la baisse saisonnière d'une année sur l'autre et de la Covid-19, qui a surtout affecté négativement le deuxième trimestre 2020. Le volume total de réplication combiné atteint 326 millions de disques, en baisse de 27% d'une année sur l'autre. Néanmoins, les volumes de catalogue étaient considérablement plus élevés que ceux qui avaient été anticipés pendant la crise de la Covid-19, ce qui a partiellement atténué la perte des volumes de nouvelles versions.

    • Les volumes de DVD en définition standard ont diminué de 26% au premier semestre d'une année sur l'autre, en raison de la réduction globale de la demande attendue pour le format, aggravée par une liste de sorties comparativement plus faible pour certains grands studios par rapport au premier semestre 2019 ;

    • Les volumes de Blu-rayTM ont baissé de 25% d'une année sur l'autre selon des tendances similaires à celles des DVD ;

    • Les volumes Ultra HD Blu-rayTM ont diminué de 24% d'une année sur l'autre ;

    • Les volumes de CD sont en baisse de 39% d'une année sur l'autre.

En raison des pressions continues à l'échelle de l'industrie, la Division Services DVD a poursuivi ses transformations structurelles pour adapter les opérations de distribution et de réplication, et pour renégocier les accords contractuels avec les clients en réponse aux réductions de volumes. Plusieurs succès de renégociations de contrats ont été annoncées en 2019 et des efforts similaires sont en cours avec d'autres clients.

Volumes de DVD, Blu-ray™ et CD

Premier Semestre

En million d'unités

2019

2020

% Change

Total des volumes

445,9

326,2

(26,8)%

Par Format

SD-DVD

299,2

220,1

(26,4)%

Blu-ray™

117,6

88,4

(24,8)%

CD

29,1

17,6

(39,4)%

Par Segment

Studio/Video

402,4

297,4

(26,1)%

Jeux

9,2

6,3

(31,3)%

Musique & Logiciels

34,2

22,5

(34,3)%

Point à date sur la pandémie liée à la Covid-19 :

  • L'impact des commandes à distance a varié d’une zone géographique à l’autre (c'est-à-dire selon le pays, l'État et la ville), dans la durée ou selon le calendrier. Le niveau de fermeture des distributeurs a varié selon les pays / régions, mais là où ils étaient ouverts, les ventes du catalogue ont été relativement fortes. Les ventes en ligne ont été solides après un bref ralentissement de la demande, les distributeurs en ligne ayant, dans la majorité, temporairement ajusté leur chaîne d'approvisionnement pour une activité accrue.

  • Certains sites de production ont été touchés par des fermetures à court terme et des pénuries temporaires de personnel, mais l'impact global a été faible.

  • Le niveau d'impact en 2020 et au-delà dépendra de l'étendue et de la durée des restrictions en cours (déterminées par le taux de croissance des nouveaux cas de la Covid-19). Le moment précis et l'étendue de la réouverture des salles de cinéma auront un impact sur le

niveau d'activité des nouvelles sorties de disques. Les Services DVD ont accéléré certains éléments des plans de restructuration à venir, afin de s'adapter à ces impacts.

L'EBITDA ajusté s'élève à 1 million d'euros à taux courants, soit 0,5% du chiffre d'affaires, globalement en ligne avec les attentes compte tenu de la réduction de volumes attendue et de la faiblesse saisonnière normale au premier semestre. La marge a été renforcée par des économies de coûts en cours et un impact positif des contrats renégociés en 2019.

###

Premier Semestre

Variation

Maison Connectée

2019

2020

A taux
courants

A taux
constants

En million d'euros

Chiffre d'affaires

953

839

(12,0)%

(12,3)%

EBITDA ajusté*

24

54

n.a.

n.a.

En % du chiffre d'affaires

+2,5%

+6,4%

EBITA ajusté*

(17)

20

n.a.

n.a.

En % du chiffre d'affaires

(1,7)%

+2,4%

(*) Montants à taux courants, post IFRS 16

·Le chiffre d'affaires de Maison Connectée s'élève à 839 millions d'euros au premier semestre 2020, en baisse de 12,3% d'une année sur l'autre à taux constants et de 12,0% à taux courants, mais en ligne avec les attentes. La division maintient sa position de leader sur le marché haut débit et sur le segment vidéo basé sur Android; les deux segments devraient continuer à gagner en importance dans un avenir prévisible.

Faits marquants de l’activité :

Amérique du Nord : le chiffre d’affaires est resté solide, tiré par une très forte activité Haut Débit avec les 6 plus grands câblo-opérateurs de la région, et une hausse des ventes de Vidéo à ces clients grâce aux nouvelles solutions commercialisées récemment. Le chiffre d'affaires est en hausse par rapport au premier semestre 2019.

Amérique latine : La situation macroéconomique difficile dans la région a continué de faire baisser la demande. Malgré une augmentation des ventes de Vidéo au Mexique, la région est globalement en baisse en raison d'une réduction significative au Brésil résultant en grande partie de la faiblesse des taux de change. Le chiffre d’affaires provenant du haut débit a diminué dans la région, principalement en raison des investissements retardés liés à la Covid-19.

Europe, Moyen-Orient et Afrique, Asie-Pacifique et Amérique latine :

  • La baisse du chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente s’explique principalement par les difficultés de la demande vidéo en Europe ;

  • L'activité vidéo avec les opérateurs satellite a été plus faible, notamment en Europe centrale et en Inde, en raison de la baisse de la demande de certains grands clients. En outre, la baisse de la demande de contenu 4K au Japon et des appareils Android TV en Corée a également eu un impact sur les revenus dans la région Eurasie ;

  • Pour le haut débit, l'APAC est relativement stable avec une demande légèrement inférieure en Australie. L'Europe est en baisse significative, la Covid-19 ayant eu un impact négatif sur les ventes en Europe du Sud, partiellement compensée par les ventes de nouveaux clients gagnés sur un compte paneuropéen.

La division continue de se concentrer sur des investissements sélectifs avec des clients clés et des parties spécifiques du portefeuille qui conduiront à une amélioration des marges au cours de l'année.

Répartition du chiffre d’affaires de Maison Connectée

Premier Semestre

En million d’euros

2019

2020

% Variation

Chiffre d'affaires

953

839

(12,3)%

Par région

Amérique du Nord

398

463

+14,6%

Europe, Moyen-Orient, Afrique

260

154

(42,0)%

Amérique Latine

162

112

(26,0)%

Asie-Pacifique

133

110

(17,8)%

Par produit

Vidéo

376

318

(14,7)%

Broadband

577

521

(10,7)%

Point à date sur la pandémie liée à la Covid-19 :

  • Les principaux impacts de la pandémie de la Covid-19 sur l'activité Maison Connectée sont liés aux interruptions de fabrication, provoquant également des pénuries de composants et des bouleversements dans la chaine logistique en Chine puis en Asie du Sud-Est en début d'année. Malgré les efforts de Maison Connectée pour atténuer ces perturbations, le Groupe ne pourra pas honorer l’intégralité du carnet de commandes à la fin du premier semestre, qui sera ensuite partiellement compensé au cours du second semestre ;

  • Les mesures de confinement ont mis en lumière les besoins des consommateurs pour un service haut débit et de solutions Wi-Fi de qualité pour le travail à distance et pour le divertissement. Cette situation entraîne une forte demande de passerelles haut débit au cours de cette période. Le marché américain connait une augmentation de la demande et un taux de désabonnement très faible, dont le groupe bénéficie pleinement grâce à sa forte position sur le marché ;

  • Les pays d'Amérique latine subissent, outre les conséquences de la Covid-19, une crise monétaire importante à la suite de la baisse drastique des prix du pétrole. Cela affecte les projets de toutes les entreprises de la région, y compris des prestataires de services qui ajustent en conséquence leur demande ;

  • L'impact du confinement sur les opérations en dehors de la chaîne d'approvisionnement et des activités de R&D a été minime car les équipes ont organisé le travail conformément aux règles et directives de sécurité suivant un accès continu aux principaux laboratoires.

L'EBITDA ajusté s'élève à 54 millions d'euros, soit 6,4% du chiffre d'affaires. L'EBITA ajusté s’élève à 20 millions d'euros et s'améliore de 37 millions d'euros par rapport à l'année précédente à taux courant. Cette bonne évolution de la rentabilité est le résultat du plan de transformation lancé il y a 2 ans, augmentant les performances de la division et améliorant drastiquement la productivité.

###

Premier Semestre

Variation

Corporate &
Autres

2019

2020

A taux
courants

A taux
constants

En million d'euros

Chiffre d'affaires

9

13

+40,2%

+40,2%

EBITDA ajusté*

(10)

(5)

+48,9%

+49,4%

En % du chiffre d'affaires

n.a.

n.a.

EBITA ajusté*

(15)

(7)

+51,9%

+52,3%

En % du chiffre d'affaires

n.a.

n.a.

(*) Montants à taux courants, post IFRS 16

·Le segment Corporate & Autres inclut les activités de Licences de Marques.

Le segment a enregistré un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros au premier semestre 2020, en hausse par rapport à l'année dernière. L'EBITDA ajusté s'est élevé à (5) millions d'euros et l'EBITA ajusté à (7) millions d'euros.


Récapitulatif des résultats consolidés du premier semestre 2020

Premier Semestre

En million d'euros

2019

2020

Variation*

Chiffre d'affaire des activités poursuivies

1 764

1 433

(18,8)%

Variation à taux de change constants (%)

(19,3)%

Dont

Services de Production

428

279

(34,8)%

Services DVD

374

302

(19,3)%

Maison Connectée

953

839

(12,0)%

Corporate & Autres

9

13

+40,2%

EBITDA ajusté des activités poursuivies

104

53

(49,6)%

Variation à taux de change constants (%)

(49,2)%

En % du chiffre d'affaires

+5,9%

+3,7%

(220)pts

Dont

Services de Production

81

2

n.a.

Services DVD

9

1

n.a.

Maison Connectée

24

54

n.a.

Corporate & Autres

(10)

(5)

+48,9%

EBITA ajusté des activités poursuivies

(44)

(67)

(53,5)%

Variation à taux de change constants (%)

(50,4)%

En % du chiffre d'affaires

(2,5)%

(4,7)%

(220)pts

EBIT ajusté des activités poursuivies

(71)

(89)

(24,6)%

Variation à taux de change constants (%)

(22,1)%.

En % du chiffre d'affaires

(4,0)%

(6,2)%

(220)pts

EBIT des activités poursuivies

(88)

(194)

n.a.

Variation à taux de change constants (%)

n.a.

En % du chiffre d'affaires

(5,0)%

(13,6)%

(860)pts

Résultat financier

(48)

(67)

-

Impôt sur les résultats

(7)

(3)

-

Résultats des sociétés mises en équivalence

(1)

0

-

Résultat net des activités poursuivies

(143)

(264)

-

Résultat net des activités arrêtées ou en cours
de cession

4

(1)

-

Résultat net

(139)

(265)

-

(*) Variations à taux courants

Les dotations aux provisions pour restructuration s’élèvent à 41 millions d’euros à taux de change courants et sont liées aux actions d'économies dans toutes les divisions.

Une dépréciation de 72 millions d'euros a été comptabilisée, principalement au niveau de la division Services DVD en raison des hypothèses révisées liées à la Covid-19.

L'EBIT des activités poursuivies représente une perte de (194) millions d'euros en 2020.

Le résultat financier s'élève à (67) millions d'euros au premier semestre 2020 contre (48) millions d'euros au premier semestre 2019, reflétant:

  • Les charges d'intérêts nettes de (40) millions d'euros, en légère hausse par rapport à l'an dernier (à (32) millions d'euros) principalement en raison des taux du Prêt Relais.

  • Les autres charges financières s'élèvent à (28) millions d'euros au premier semestre 2020 contre (16) millions d'euros au premier semestre 2019 expliquées par les charges liées au processus de restructuration de la dette.

L'impôt sur le résultat s'élève à (3) millions d'euros, contre (7) millions d'euros au premier semestre 2019.

Le résultat net part du Groupe est donc passé d’une perte de 139 millions d’euros à taux de change courants au premier semestre 2019, à une perte de 265 millions d’euros au premier semestre 2020.


Réconciliation des indicateurs ajustés tels que publiés (non audités)

Technicolor présente, en plus des résultats publiés, et dans le but de fournir une vue plus comparable de l'évolution de sa performance opérationnelle au premier semestre 2020 par rapport au premier semestre 2019, un ensemble d’indicateurs ajustés qui excluent les éléments suivants, directement disponibles dans le compte de résultat des états financiers consolidés du Groupe :

  • Coûts de restructuration nets ;

  • Charges de dépréciations d’actifs nettes ;

  • Autres produits et charges (autres éléments non récurrents).

Ces ajustements, dont la réconciliation est présentée dans le tableau suivant, ont eu un impact sur l’EBIT des activités poursuivies de (106) millions d’euros au premier semestre 2020 contre (17) millions d’euros au premier semestre 2019 (incluant IFRS 16).

Premier Semestre

En million d'euros

2019

2020

Variation*

EBIT des activités poursuivies

(88)

(194)

(106)

Coûts de restructurations, nets

(12)

(41)

(30)

Pertes nettes liées aux dépréciations sur actifs opérationnels non courants

(1)

(72)

(71)

Autres produits/(charges)

(4)

8

12

EBIT ajusté des activités poursuivies

(71)

(89)

(18)

En % du chiffre d’affaires

(4,0)%

(6,2)%

(220)pts

Dépréciations et amortissements (“D&A”) *

159

139

(21)

Capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production

16

2

(14)

EBITDA ajusté des activités poursuivies

104

53

(52)

En % du chiffre d’affaires

+5,9%

+3,7%

(220)pts

(*) Variations à taux courants

Réconciliation des flux de trésorerie disponibles (non audités)

Technicolor définit les “Flux de trésorerie disponibles” comme les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles (continues et arrêtées ou en cours de cession) augmentés des cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles et diminués des acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles, en ce compris les coûts de développement capitalisés.

Période (IFRS)

En million d’euros

30 Juin

30 Juin

2019

2020

EBITDA ajusté des activités poursuivies

104

53

Variation du besoin en fonds de roulement et des autres actifs et passifs

(175)

(197)

Sorties de trésorerie liées aux provisions pour retraites

(16)

(2)

Sorties de trésorerie liées aux provisions pour restructuration

(12)

(12)

Intérêts payés

(15)

(23)

Intérêts reçus

(33)

(35)

Impôts (payés) reçus sur les résultats

1

-

Autres éléments

(10)

(1)

Flux de trésorerie provenant des activités poursuivies

(172)

(230)

Acquisition d’immobilisations corporelles

(43)

(17)

Cession d’immobilisations corporelles et incorporelles

1

-

Acquisition d’immobilisations incorporelles incluant les coûts de développement capitalisés

(47

(39)

Flux de trésorerie d’exploitation nets utilisés par les activités arrêtées ou en cours de cession

(6)

(8)

Flux de trésorerie disponible pour réconciliation

(269)

(294)

Dette brute à sa valeur nominale

1 403

1 670

Position de trésorerie

65

63

Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS)

1 338

1 607

Ajustement IFRS

(5)

(6)

Dette nette (IFRS)

1 333

1 601

  • La variation du besoin en fonds de roulement et des autres actifs et passifs a été négative de 197 millions d’euros au premier semestre 2020, principalement en raison de modifications défavorables de termes de paiements fournisseurs dans les Divisions Maison Connectée et Services DVD et de la réduction de l’échéancier de paiements au niveau de l’activité Effets Visuels Film & Séries TV en raison de la pandémie Covid-19.

  • Les sorties de trésoreries liées aux restructurations se sont élevées à 23 millions d’euros au premier semestre 2020, en hausse de 8 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent, principalement en raison d’une accélération des réductions de coûts liés au Plan stratégique.

  • Les dépenses d’investissements corporels et incorporels ont atteint 56 millions d’euros, en baisse de 34 millions d’euros par rapport à l’année dernière reflétant le succès du plan de transformation de Maison Connectée et d’un contrôle strict des dépenses d'investissement.

  • La trésorerie du Groupe s’élève à 63 millions d’euros à la fin du premier semestre 2020, contre 65 millions d’euros à fin décembre 2019.

Le Conseil d’administration, réuni ce jour, a arrêté ces comptes consolidés qui ont été revus par les Commissaires aux comptes de la Société, un rapport avec une certification sans réserve étant en cours d'émission.


Calendrier Financier

Résultats T3 2020

28 octobre 2020

Résultats annuels 2020

3 mars 2021

###

Avertissement : Déclarations Prospectives

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations qui constituent des « déclarations prospectives », y compris notamment les énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré, Ces déclarations prospectives sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles de l'équipe dirigeante et sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, en conséquence desquels les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévisionnels évoqués explicitement ou implicitement par les déclarations prospectives, Pour obtenir plus d'informations sur ces risques et incertitudes, vous pouvez consulter les documents déposés par Technicolor auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Prospectus

Le Prospectus est composé du document d’enregistrement universel de la Société, déposé auprès de l’AMF le 20 avril 2020 sous le numéro D.20-0317 (le « Document d’Enregistrement Universel »), de l’amendement du Document d’Enregistrement Universel, déposé auprès de l’AMF le 10 juillet 2020 sous le numéro D. 20-0317-A01 (l’ « Amendement au Document d’Enregistrement Universel »), et de la note d’opération (incluant le résumé du Prospectus. Des exemplaires du Prospectus sont disponibles sans frais au siège social de Technicolor, -10 rue du Renard – 75004 Paris, sur le site Internet de la Société (www.technicolor.com) ainsi que sur le site Internet de l’AMF (www.amf-france.org).

Avertissement

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d'offre d'achat, et il n'y aura pas de vente de titres, dans quelconque juridiction dans laquelle une telle offre, sollicitation ou vente serait illicite avant l'enregistrement ou la reconnaissance en vertu des lois sur les valeurs mobilières d'une telle juridiction. Aucune communication ni aucune information relative à cette opération ne peut être diffusée au public dans une juridiction où un enregistrement ou une approbation est requis. L'émission, la souscription ou l'achat des actions de Technicolor peuvent être soumis à des restrictions légales ou réglementaires spécifiques dans certaines juridictions. Technicolor n'assume aucune responsabilité en cas de violation de ces restrictions par une toute personne.

Le présent communiqué, les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni une sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, de valeurs mobilières de Technicolor en Australie, au Canada, au Japon ou aux Etats-Unis d’Amérique ou dans tout autre pays dans lesquels une telle offre ou sollicitation serait interdite.

La diffusion, la publication ou la distribution de ce communiqué dans certains pays peut constituer une violation des dispositions légales et règlementaires en vigueur. Par conséquent, les personnes physiquement présentes dans ces pays et dans lesquels ce communiqué est diffusé, distribué ou publié doivent s’informer de ces éventuelles restrictions locales et s’y conformer. Le présent communiqué ne doit pas être diffusé, publié ou distribué, directement ou indirectement, en Australie, au Canada, au Japon ou aux Etats-Unis d’Amériques.

Ce communiqué n’est pas une communication à caractère promotionnelle et ne constitue pas un prospectus au sens du Règlement 2017/1129 du Parlement européen et du Conseil du 14 juin 2017, concernant le prospectus à publier en cas d’offre au public de valeurs mobilières ou en vue de l’admission de valeurs mobilières à la négociation sur un marché règlementé, et abrogeant la Directive Prospectus 2003/71/CE (le « Règlement Prospectus »).

S’agissant des Etats membres de l’Espace Economique Européen autre que la France, aucune action n’a été entreprise et ne sera entreprise à l’effet de permettre une offre au public de titres rendant nécessaire la publication d’un prospectus dans l’un ou l’autre des Etats membres concernés. Par conséquent, toute offre de valeurs mobilières de Technicolor ne pourra être réalisée dans l’un ou l’autre des Etats membres, (i) qu’au profit d’investisseurs qualifiés au sens du Règlement Prospectus ; ou (ii) dans toute autre hypothèse dispensant Technicolor de publier un prospectus conformément à l’article 1(4) du Règlement Prospectus.

S’agissant des Etats-Unis, les valeurs mobilières de Technicolor n’ont pas été, et ne seront pas, enregistrées au sens de la loi sur les valeurs mobilières des États-Unis d’Amérique, telle que modifiée (U.S. Securities Act of 1933, tel que modifié, désigné ci-après le « U.S. Securities Act »). Les valeurs mobilières de Technicolor ne peuvent être offertes, vendues, exercées ou livrées sur le territoire des États-Unis d’Amérique, tel que défini par le Règlement S de l’U.S. Securities Act, sauf exemption aux obligations d’enregistrement de l’U.S. Securities Act.

###

A propos de Technicolor :

www.technicolor.com

Les actions Technicolor sont admises aux négociations sur le marché réglementé d’Euronext Paris (TCH) et sont négociables sous la forme d’American Depositary Receipts (ADR) aux Etats-Unis sur le marché OTCQX (TCLRY).

Relations Investisseurs

Christophe le Mignan: +33 1 88 24 32 83

Christophe.lemignan@technicolor.com


COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

Exercice clos le 30 juin

(en million d’euros)

2020

2019

ACTIVITÉS POURSUIVIES

Chiffre d'affaires

1 433

1 764

Coût de l'activité

(1 323)

(1 613)

Marge brute

110

151

Frais commerciaux et administratifs

(149)

(163)

Frais de recherche et développement

(49)

(60)

Coûts de restructuration

(41)

(12)

Pertes de valeur nettes sur actifs non courants opérationnels

(72)

(1)

Autres produits (charges)

8

(4)

Résultat avant charges financières et impôts (EBIT) des activités poursuivies

(194)

(88)

Produits d'intérêts

-

1

Charges d'intérêts

(40)

(33)

Autres produits (charges) financiers nets

(28)

(16)

Charges financières nettes

(67)

(48)

Résultat des sociétés mises en équivalence

-

(1)

Impôt sur les résultats

(3)

(7)

Résultat net des activités poursuivies

(264)

(143)

ACTIVITÉS ARRÊTÉES OU EN COURS DE CESSION

Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession

(1)

4

Résultat net de l'exercice

(265)

(139)

Attribuable aux:

- Actionnaires de Technicolor SA

(265)

(139)

- Participations ne donnant pas le contrôle

0

0

RÉSULTAT NET PAR ACTION

Exercice clos le 30 juin

(en euros, sauf le nombre d'actions)

2020

2019

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires de base disponibles (actions propres déduites)

15 356 992

15 310 599

Résultat net par action des activités poursuivies

- de base

(17,22)

(9,35)

- dilué

(17,22)

(9,35)

Résultat net par action des activités arrêtées ou en cours de cession

- de base

(0,04)

0,26

- dilué

(0,04)

0,26

Résultat net total par action

- de base

(17,26)

(9,09)

- dilué

(17,26)

(9,09)

ETAT DE LA SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE

(en million d’euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

ACTIF

Ecarts d'acquisition

777

851

Immobilisations incorporelles

607

632

Immobilisations corporelles

168

191

Droits d'utilisation

248

285

Autres actifs d'exploitation non courants

30

32

TOTAL ACTIFS D'EXPLOITATION NON COURANTS

1 830

1 991

Participations non consolidées

16

17

Autres actifs financiers non courants

43

22

TOTAL ACTIFS FINANCIERS NON COURANTS

58

39

Titres des sociétés mises en équivalence

1

1

Impôts différés actifs

45

52

TOTAL ACTIFS NON COURANTS

1 935

2 082

Stocks

197

243

Clients et effets à recevoir

486

507

Actifs sur contrat client

78

79

Autres actifs d'exploitation courants

230

184

TOTAL ACTIFS D'EXPLOITATION COURANTS

991

1 013

Créance d'impôt

34

36

Autres actifs financiers courants

16

13

Trésorerie et équivalents de trésorerie

63

65

Actifs destinés à être cédés

1

-

TOTAL ACTIFS COURANTS

1 105

1 127

TOTAL ACTIF

3 040

3 210

ETAT DE LA SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE

(en million d’euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS

Capital social (15 407 114 actions au 30 juin 2020 avec une valeur nominale de 0,01 euro)

-

414

Titres subordonnés

500

500

Primes d'émission et réserves

(409)

(540)

Ecarts de conversion

(366)

(339)

Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Technicolor SA

(275)

36

Participations ne donnant pas le contrôle

0

-

TOTAL CAPITAUX PROPRES

(275)

37

Provisions pour retraites et avantages assimilés

345

342

Autres provisions

37

30

Passifs sur contrat client

3

3

Autres dettes d'exploitation non courantes

26

25

TOTAL DETTES D'EXPLOITATION NON COURANTES

410

400

Dettes financières

1

979

Dettes de loyers

201

224

Autres dettes non courantes

1

1

Impôts différés passifs

22

27

TOTAL DETTES NON COURANTES

635

1 631

Provisions pour retraites et avantages assimilés

33

33

Autres provisions

59

70

Fournisseurs et effets à payer

678

825

Provisions pour dettes sociales

139

134

Passifs sur contrat client

29

40

Autres dettes d'exploitation courantes

236

302

TOTAL DETTES D'EXPLOITATION COURANTES

1 174

1 404

Dettes financières

1 382

8

Dettes de loyers

80

87

Dettes d'impôt courant

44

41

Autres dettes courantes

-

2

Passifs liés aux actifs destinés à la vente

-

-

TOTAL DETTES COURANTES

2 679

1 542

TOTAL PASSIF

3 314

3 173

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF

3 040

3 210

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

Exercice clos le 30 juin

(en millions d'euros)

2020

2019

Résultat net de l'exercice

(265)

(139)

Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession

(1)

4

Résultat net des activités poursuivies

(264)

(143)

Ajustements pour réconcilier le résultat net des activités poursuivies avec
la variation nette de la trésorerie d'exploitation

Amortissements d'actifs

144

158

Pertes de valeur d'actifs

75

(1)

Variation nette des provisions

4

(14)

(Gain) pertes sur cessions d'actifs

(4)

8

Charges (produits) d'intérêts

40

32

Autres (dont impôts)

7

6

Variation du besoin en fonds de roulement et des autres actifs et passifs

(197)

(175)

Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles

(195)

(131)

Intérêts payés sur dettes de loyers

(10)

(12)

Intérêts payés

(25)

(21)

Intérêts reçus

-

1

Impôts payés sur les résultats

(1)

(10)

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE D'EXPLOITATION
DES ACTIVITES POURSUIVIES (I)

(230)

(173)

Acquisition de titres de participation, net de la trésorerie acquise

(2)

(1)

Produit de cession net de titres de participations

(1)

(1)

Acquisition d'immobilisations corporelles

(17)

(43)

Cession d'immobilisations corporelles et incorporelles

-

1

Acquisition d'immobilisations incorporelles incluant les coûts de développement capitalisés

(39)

(47)

Trésorerie mise en nantissement

(26)

(4)

Remboursement de trésorerie mise en nantissement

-

3

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE D'INVESTISSEMENT
DES ACTIVITES POURSUIVIES (II)

(84)

(92)

Augmentation des dettes financières

394

101

Remboursement des dettes de loyers

(42)

(35)

Remboursement des dettes financières

(2)

(17)

Frais liés à la la dette et aux opérations en capital

(21)

(1)

Autres

4

-

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE DE FINANCEMENT
DES ACTIVITES POURSUIVIES (III)

333

49

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE DES ACTIVITES
ARRETEES OU EN COURS DE CESSION (IV)

(8)

(10)

TRESORERIE A L'OUVERTURE DE LA PERIODE

65

291

Diminution nette de la trésorerie (I+II+III+IV)

10

(225)

Effet des variations de change et de périmètre sur la trésorerie

(11)

(1)

TRESORERIE A LA CLOTURE DE LA PERIODE

63

65





1 Flux de trésorerie définis comme : EBITDA ajusté – (investissements nets + coûts de restructuration + variation nette des pensions de retraite + variation du besoin en fond de roulement et autres actifs et passifs nets + impact sur la trésorerie du résultat non courant, des intérêts financiers nets, des effets de change, des autres résultats financiers et de l’impôt sur les résultats)



Pièce jointe