La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 599,59
    -232,12 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Les taux d'intérêt "devront encore augmenter significativement à un rythme soutenu", selon Lagarde

World Economic Forum from Cologny, Switzerland / Wikimedia Commons

"Les taux d'intérêt de la BCE devront encore augmenter significativement à un rythme soutenu pour atteindre des niveaux suffisamment restrictifs" (c'est-à-dire pénalisants pour l'activité, ndlr) et "y rester aussi longtemps que nécessaire", a affirmé ce lundi 23 janvier la banquière centrale Christine Lagarde lors d'une réception de l'opérateur de la Bourse de Francfort. En moins de six mois, la BCE a relevé ses taux directeurs de 2,50 points de pourcentage, la hausse la plus rapide de son histoire. "Nous devons réduire l'inflation" et "nous atteindrons cet objectif", a martelé Mme Lagarde. Pour l'heure l'inflation en Europe "est beaucoup trop élevée", a déclaré Mme Lagarde, comme lors du forum de Davos la semaine dernière.

Cela s'explique "en partie à cause de notre vulnérabilité à l'évolution de la géopolitique de l'énergie", a-t-elle expliqué. "Le découplage avec la Russie l'année dernière" depuis le début de la guerre d'invasion en Ukraine "a poussé l'inflation énergétique dans la zone euro à des niveaux extraordinaires", provoquant une hausse générale des prix à plus de 10% en octobre. Si l'inflation énergétique a récemment diminué, l'inflation sous-jacente - sans les prix de l'énergie et des denrées alimentaires - continue d'augmenter.

"Par conséquent, il est vital que les taux d'inflation supérieurs à l'objectif de 2% de la BCE ne s'enracinent pas dans l'économie", a conclu Mme Lagarde. Concrètement, les gardiens de l'euro vont relever les taux d'intérêt en février et très (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Prix Nobel Joseph Stiglitz estime qu'il faudrait un taux d'imposition à 70 % pour les plus riches
Réforme des retraites : FO envisage un "blocage du pays" pour se faire entendre
Panama papers, Paradise Papers... voici les sommes récupérées par le fisc français grâce aux révélations de la presse
Fonction publique : les propositions d'une association pour plus de diversité sociale
Venezuela : l'inflation ralentit, mais toujours à un niveau record