Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 281,57
    +30,75 (+0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,58
    +46,69 (+3,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Taux d’intérêt : selon la BCE, l’inflation ne reviendra pas dans les clous avant fin 2025

Alex Kraus/Bloomberg/Getty Images

La Banque centrale européenne (BCE) n'a pas encore gagné le match contre l'inflation élevée, la cible de 2% ne devant pas être atteinte avant fin 2025, a prévenu lundi 1er juillet sa présidente Christine Lagarde. L'inflation en zone euro a été ramenée à 2,6% sur un an en mai -après avoir culminé à 10,6% en octobre 2022- ce qui a conduit l'institution monétaire à réduire ses taux en juin pour la première fois depuis cinq ans. Néanmoins, «nous ne nous reposerons pas tant que le match ne sera pas gagné et que l'inflation ne sera pas revenue à 2%», le taux idéal visé à moyen terme, a déclaré Mme Lagarde en ouverture d'un forum annuel de la BCE organisé à Sintra, au Portugal.

«Notre travail n'est pas terminé et nous devons rester vigilants», a-t-elle prévenu en début de discours. Compte tenu de l'ampleur inédite du choc inflationniste depuis le début de l'euro, «un atterrissage en douceur de l'inflation n'est toujours pas garanti», selon l'ancienne directrice générale du FMI. Tout en décidant d'une première baisse des taux — largement anticipée — en juin, leur faisant quitter leur plus haut historique, la BCE a prévenu alors que la suite serait incertaine en raison de la volatilité de l'inflation.

Si les pénuries de biens post-crise du Covid-19, facteur d'inflation, semblent résorbées, et que la hausse des prix d'énergie dans le sillage de la guerre russe en Ukraine ne pèse plus autant, «nous sommes toujours confrontés à plusieurs incertitudes concernant l'inflation future», selon la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2024 : pourquoi certains profs délaissent la gauche pour le RN
Les acquéreurs immobiliers peuvent souffler, Dati empêtrée dans l’affaire Ghosn… L'actu éco en 120 secondes
JO 2024 : le «plus grand restaurant du monde» va ouvrir ses portes pendant les Jeux
Qui est Jayson Tatum, le basketteur qui devrait signer le contrat le plus cher de l’histoire de la NBA ?
Législatives : triangulaires, désistements… quels sont les grands enjeux de l’entre-deux-tours ?