La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 807,05
    -7,34 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    15 183,33
    +21,80 (+0,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 323,34
    -188,37 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1766
    -0,0060 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    24 667,85
    -365,36 (-1,46 %)
     
  • BTC-EUR

    40 554,23
    -608,44 (-1,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 224,95
    -8,34 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 480,06
    -0,64 (-0,01 %)
     

Témoignages. Hong Kong : ces expatriés décidés à rester quoi qu’il arrive

·1 min de lecture

Imposée par Pékin, la loi sur la sécurité nationale, qui réprime la liberté d’expression, ne semble pas effrayer certains expatriés installés de longue date à Hong Kong.

Pour eux, pas question de quitter la ville où ils ont bâti leur carrière. Alors qu’à Hong Kong la promulgation de la loi sur la sécurité nationale, voilà un an, a déjà convaincu de nombreux résidents de plier bagage, le South China Morning Post a interrogé des expatriés occidentaux sur leurs projets. Et ceux qui sont installés depuis plusieurs décennies sont les plus catégoriques : ils se sentent toujours chez eux à Hong Kong. Seuls les nouveaux venus formulent des doutes quant à leur avenir sur place.

À lire aussi: Sondage. Hong Kong : plus de 40 % des expatriés envisageraient de quitter la ville

“Hong Kong est ma maison, je m’y sens en sécurité”, explique ainsi la Britannique Judith Mackay, 78 ans, arrivée en 1967. Médecin devenue lobbyiste antitabac, elle décrit sa mission comme “apolitique” et estime que la nouvelle loi n’a rien changé à sa vie ni à son travail. Elle comprend l’inquiétude des Hongkongais, notamment des jeunes, mais elle estime que Hong Kong a déjà résisté à de nombreuses tempêtes et continuera de le faire. Même si à l’avenir, concède-t-elle, la ville sera “inéluctablement plus chinoise” :

C’est une nouvelle réalité à laquelle nous allons être confrontés.”

Judith Mackay ne va pas jusqu’à justifier la loi sur la sécurité nationale, qui réprime les actes “de sécession, de subversion, de terrorisme et de collusion avec des forces étrangères” et au nom de laquelle de nombreux militants pro démocratie ont déjà été arrêtés. D’autres expatriés, liés notamment aux milieux de la

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles