Publicité
La bourse ferme dans 6 h 9 min
  • CAC 40

    7 940,23
    -16,18 (-0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 896,74
    -16,18 (-0,33 %)
     
  • Dow Jones

    38 989,83
    -97,57 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0857
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    2 134,60
    +8,30 (+0,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 552,16
    +1 545,07 (+2,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,43
    -0,31 (-0,39 %)
     
  • DAX

    17 672,27
    -43,90 (-0,25 %)
     
  • FTSE 100

    7 617,24
    -23,09 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    16 207,51
    -67,39 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    5 130,95
    -6,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    -11,57 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2687
    -0,0006 (-0,05 %)
     

Surprise, la compagnie aérienne offrant le plus de destinations dans l'Hexagone n'est plus Air France

Pixabay

Air France n'est plus la première compagnie aérienne dans le pays. La société, qui célèbre cette année ses 90 ans, a, en effet, été détrônée par la petite société low cost espagnole Volotea. Créée il y a onze ans, l'entreprise propose 61 destinations dans l'Hexagone, contre 58 pour la marque tricolore, rapporte Le Monde, lundi 18 septembre.

Si cette performance de Volotea s'explique en partie par sa politique de prix cassés, elle est également le fruit de la stratégie menée depuis 2012 par son fondateur, Carlos Muñoz. La compagnie espagnole souhaite relier des villes moyennes françaises sans passer par Paris, à des prix ultra-compétitifs. "En 2023, nous prévoyons de transporter 6 millions de passagers", a indiqué Carlos Muñoz, au Monde. Et pour parvenir à cet objectif, Volotea mise tout sur ces lignes dites "transversales", telles que Perpignan-Nantes ou Bordeaux-Lille.

Selon nos confrères, l'entreprise devrait enregistrer pour 2023 un chiffre d’affaires supérieur à 730 millions d’euros. Et Volotea entend bien profiter de l'abandon de certaines destinations de la part d'Air France. Cette dernière a, en effet, renoncé aux dessertes de Bordeaux, Lyon et Nantes depuis Paris, en 2021. "Les compagnies traditionnelles ont réduit leur présence sur leur marché domestique régional pour se concentrer sur l’alimentation de leurs hubs", a souligné le directeur général de Volotea.

La société espagnole a su s'imposer en France grâce à ses 8 bases, situées à Bordeaux, Toulouse, Marseille, Strasbourg, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite