Marchés français ouverture 8 h 7 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0436
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    28 808,69
    -1 270,92 (-4,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    667,04
    +424,36 (+174,87 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

Les « super-apps », le nouveau modèle prisé par les fintechs

Application mobile Klarna
Application mobile Klarna

Inventé en 2010 par Mike Lazaridis, fondateur de BlackBerry, le concept de super-app est le nouveau cheval de bataille des applications de paiements. Son principe : créer un portail unique, regroupant un ensemble de services et fonctionnalités, tout en proposant une expérience utilisateur optimale. Et devenir ainsi une application « tout-en-un », directement au service du consommateur.

L'expérience utilisateur au centre de la stratégie

Dans leur vie numérique, les utilisateurs veulent de plus en plus souvent une grande rapidité d'exécution. Pour cela, la super application se doit de proposer un écosystème permettant de résoudre les problèmes qu'ils peuvent rencontrer chez les acteurs traditionnels : le manque de transparence, le manque de fluidité, la complexité de navigation, etc.

Partant d'une volonté de transformer un service bancaire basique, voire archaïque, en « super expérience », les super-apps réinventent des usages et cassent les codes dans un objectif unique : optimiser toute l'expérience utilisateur. Lydia, qui supprime la complexité d'échange de RIB, ou Revolut qui simplifie les conversions de devises, rendent l'expérience si fluide et rapide qu'elle en devient la plus naturelle possible pour l'utilisateur.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts 2022 : le casse-tête des frais de télétravail sur votre déclaration de revenus
- Epargne : Lydia lance une fonctionnalité pour voir comment vos proches investissent
- Ils clôturent le livret A de leur fils de 9 ans décédé, la banque leur facture des frais de succession

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles