La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 468,45
    -32,23 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 545,69
    -61,93 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0591
    +0,0032 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 584,80
    -601,16 (-2,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,05
    -9,75 (-2,11 %)
     
  • S&P 500

    3 904,72
    -7,02 (-0,18 %)
     

Succession : une association monte au créneau contre les frais de clôture de compte pour un enfant décédé

Les "frais de succession" appliqués par les banques pour la clôture des comptes bancaires d'enfants décédés ne passent pas auprès des familles et des associations, qui dénoncent une pratique scandaleuse, comme le rapporte Actu.fr. Un combat qu'a décidé de mener Corinne Vedrenne, présidente de l’association Eva pour la vie. Cette dernière estime que ces frais demandés par les établissements bancaires ajoutent "de la douleur à la douleur".

D'autant que les sommes demandées pour clôturer le compte d'un enfant défunt peuvent s'élever à plus de 300 euros. "C'est comme si nous fermions une deuxième fois le cercueil de l'enfant (...) Nous souhaitons faire en sorte que ces frais soient supprimés de toutes les banques", dénonce la présidente de l’association dédiée aux cancers pédiatriques.

Ce problème a été soulevé à la mi-mai par une mère de famille, qui venait de perdre son fils de 8 ans. La Banque Postale lui réclamait 138 euros de frais de succession, expliquait-elle à Actu Bordeaux. Un témoignage qui a particulièrement touché Corinne Vedrenne. "Cela fait dix ans que nous avons l’association et ce problème ne nous avait jamais été remonté. Quand ma fille est décédée, je n’ai eu aucuns frais à régler lorsque j’ai fermé son compte bancaire (à la Caisse d’Épargne, NDLR)", confie la présidente de Eva pour la vie.

Une enquête a alors été lancée pour estimer le nombre de familles concernées. Sur 200, 60 % ont indiqué avoir dû payer des frais de clôture de compte. Chaque année, 2.500 familles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Frais de notaire : l'énorme manne engrangée par les collectivités locales l'an passé
Bitcoin, ether : devez-vous avoir peur d’investir dans les cryptos ?
Les Français les plus pauvres paient toujours moins de frais bancaires
Compte d'actif numérique : définition et déclaration
Electricité : le fournisseur Mint Energie attaqué par la CLCV après l’augmentation brutale de ses tarifs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles