La bourse ferme dans 7 h 22 min
  • CAC 40

    7 085,50
    +3,08 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 173,28
    +9,83 (+0,24 %)
     
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0885
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 941,20
    -4,10 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    21 126,91
    -99,70 (-0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,33
    +5,54 (+1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,62
    +0,75 (+0,95 %)
     
  • DAX

    15 143,90
    +15,63 (+0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 785,87
    +14,17 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,2319
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Stellantis : vers une diminution des points de vente, mais un plus grand choix de marques

Stellantis

Stellantis a défendu mercredi 4 décembre la mutation de son modèle de distribution qui devrait aboutir à une diminution d'environ 20% du nombre de points de vente physiques, mais en permettant à ses clients d’accéder à davantage de marques du groupe, selon le directeur France Guillaume Couzy. "On aura moins de sites physiques, mais autant ou plus de points de contact avec chacune de nos marques qu'il n'y en avait avant la transformation", a expliqué M. Couzy lors d'un point de presse. Au final, 85% des distributeurs offriront plusieurs marques et 55% en auront a minima trois, a-t-il précisé. Le nombre de sites physiques devrait baisser "d'environ 20%" par rapport à celui de mai 2021 (1.200 sites), tandis que les ventes en ligne ont vocation à se développer.

Comme d'autres constructeurs confrontés à des perspectives d'investissements massifs dans l’électrique, le groupe né de la fusion entre PSA et Fiat Chrysler veut réduire ses coûts de distribution, malgré des résultats record l'an dernier, dont un bénéfice net de 8 milliards d'euros au premier semestre. Son nouveau modèle de distribution (NRM, new retailer model), lancé en mai 2021 avec la résiliation des contrats en Europe, transforme les concessionnaires en agents, avec pour objectif de récupérer la maîtrise du prix de vente final, aujourd'hui entre les mains des concessionnaires, et renforcer la cohérence entre les offres en ligne et celles des concessions.

Pour les distributeurs, ce sera "plus stable, l'activité commerciale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jackpot pour les sociétés d'autoroutes en 2021 : hausse de 47% de leurs bénéfices
Et la voiture la plus vendue en France en 2022 est...
Tesla écope d'une très lourde amende en Corée du Sud
Tesla : record de livraisons en 2022, mais en dessous des attentes
Automobile : le marché français a baissé d'un tiers en volume depuis 2019, du fait d'une succession de crises