Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 501,94
    -26,45 (-0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,85
    +13,75 (+0,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Une startup suisse planche sur des drones tueurs autonomes pour l'Ukraine

Destinus

La startup suisse «Destinus» a levé le voile sur deux nouveaux programmes de drones révolutionnaires destinés à des missions stratégiques de défense. L'entreprise fondée par le Russe Mikhail Kokorich a développé plusieurs drones destinés à l'Ukraine afin de permettre à Kiev de contrer les dizines de milliers de drones déployés par Moscou sur le champ de bataille, rapporte BFMTV le 11 mai. Le premier modèle, nommé «Lord», a pour mission de faire du renseignement, du brouillage et de l'interception électromagnétique. Sans GPS ni pilote, le drone est théoriquement immunisé contre les systèmes de brouillage russes. Une intelligence artificielle analyse le terrain qu'il survole.

Mais Destinus, qui possède des bureaux à Paris, entend aller plus loin avec le «Hornet». Ce prototype est spécialement conçu pour neutraliser d'autres drones en plein vol, offrant ainsi une capacité offensive inédite. Les Hornets disposeront d’une recherche d’objectif autonome. Ils seront capables d'identifier leurs cibles et de décider d'attaquer. «En Ukraine, les cibles des Hornets pourraient être, par exemple, les drones lents Shahed (...) ou les drones de reconnaissance russes qui révèlent, par exemple, la localisation de l'artillerie ukrainienne», explique à BFMTV un porte-parole de Destinus.

La société développe également le drone Destinus G, qui, selon Mikhail Kokorich, sera mis en production d'ici 3 à 5 ans. Il s’agirait d’un appareil entièrement contrôlé par l’intelligence artificielle qui pourrait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Santé : le premier patient à avoir reçu une greffe de rein de porc est décédé deux mois après l’opération
Arthur vs Nespresso : la «guerre des dosettes» n’est pas terminée
Louer un van plutôt qu'une chambre Airbnb : la solution bon marché pour les vacances d'été ?
Fleur Pellerin : «Alignons nos intérêts sur ceux de la planète»
ExxonMobil lourdement condamné pour avoir causé le cancer d'un mécanicien