La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 594,24
    +24,57 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 958,21
    -1,82 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    26 501,60
    -157,51 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    -0,0030 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    +9,70 (+0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    11 624,94
    +237,07 (+2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    264,51
    +0,87 (+0,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,61
    -0,56 (-1,55 %)
     
  • DAX

    11 556,48
    -41,59 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    5 577,27
    -4,48 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    10 911,59
    -274,00 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    3 269,96
    -40,15 (-1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 107,42
    -479,18 (-1,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,2953
    +0,0030 (+0,23 %)
     

Une startup américaine recrute des indépendants pour expulser les gens de leurs logements

·2 min de lecture
Une startup américaine recrute des indépendants pour expulser les gens de leurs logements
Une startup américaine recrute des indépendants pour expulser les gens de leurs logements

Civvl a publié des offres d'emploi à travers les États-Unis dans le but de recruter une armée de travailleurs pour aider à faciliter les expulsions, comme l'a d'abord rapporté Motherboard, qui décrit la start-up comme un "Uber, mais pour expulser les gens". Le site de Civvl est agrémenté de photos de maisons nettoyées par des déménageurs et de messages annonçant une opportunité de gagner de l'argent rapidement et facilement pour les travailleurs précaires.

"Trop de gens ont cessé de payer leur loyer et leur hypothèque en pensant qu'ils ne seraient pas expulsés", peut-on lire sur le site de Civvl. "Il y a beaucoup de saisies et d'expulsions de propriétés à sécuriser et à nettoyer". Partout aux États-Unis, les gens ont encore du mal à payer leur logement de mois en mois. Dès la première semaine de septembre, 29 % des Américains n'étaient pas en mesure de payer leur loyer ou leur hypothèque dans leur intégralité, et 8 % n'ont pas payé leur loyer en août, selon une enquête de Apartment List, une plateforme de location en ligne.

Le CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) américain a ordonné un moratoire sur les expulsions dans le cadre de la Covid-19, qui rend illégal pour les propriétaires de forcer les locataires qui ne peuvent pas payer leur loyer pendant la pandémie — mais de nombreux propriétaires poursuivent encore les expulsions.

On ne sait pas si Civvl s'assure que les expulsions coordonnées par l'application sont légales, mais ses conditions de service transfèrent la responsabilité légale aux propriétaires qui utilisent l'application.

Civvl semble être une entreprise relativement nouvelle, et ses pages sur les réseaux sociaux ont toutes été créées en mai. Elle appartient à OnQall, une plateforme d'embauche de travailleurs.

Dans une déclaration envoyée par mail à Business Insider US, Civvl déclare que l'article de Motherboard "est complètement faux", mais n'a pas précisé les inexactitudes. "Civvl n'est qu'un outil permettant aux propriétaires frustrés

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Facebook, Twitter et Youtube signent un accord avec les annonceurs contre les discours haineux
Jeff Bezos va ouvrir une école maternelle gratuite où 'l'enfant sera le client'
L'ancêtre de tous les pingouins aurait vécu sur le 8ème continent perdu de la Terre
L'ISS a dû effectuer une manoeuvre pour éviter un débris, rapporte la NASA
AirPods Apple : 22% de réduction sur les versions 2 et Pro chez Amazon